15 05 2014

Les allergies alimentaires


 

On distingue quatre grandes catégories d’allergies qui peuvent s’entrecroisées, car un même allergène peut toucher plusieurs types d’allergies. Elles ne sont pas toujours faciles à dépister ou à soigner. Commençons par l’allergie alimentaire.

Abgebissene Erdbeere zwischen Zähnen von Frau

On parle d’allergie alimentaire lorsqu’un aliment ingéré provoque une incapacité de l’organisme à supporter un aliment, se signalant soit par une réaction inflammatoire, soit par une réaction cutanée, et parfois les deux.

La principale substance inflammatoire produite par le corps, en réponse à l’absorption d’un allergène, est l’histamine. Les symptômes de l’allergie se manifestent sous la forme d’œdème (gonflement), du visage, du larynx, des lèvres, des poignets, ou soit sous la forme de rougeurs, boutons, démangeaisons, voire poussée d’urticaire, ou encore par de la conjonctivite.

Le plus connu des œdèmes est l’œdème de Quincke, qui se traduit par un gonflement de la zone ORL, et qui entraine une gène respiratoire. Certes, il est différent de l’œdème laryngé, mais peut y être associé. Dans ce cas, cela relève de l’urgence médicale, car il peut y avoir asphyxie, pouvant entraîner le décès de la personne.

Dans les cas les plus graves, une allergie alimentaire peut provoquer un choc anaphylactique, des gènes respiratoires, une chute de tension, une inconscience, voire la mort.

Que faire en cas de crise ?

Si vous vous savez allergique, veillez à toujours avoir à portée de la main une petite trousse d’urgence, comportant soit des corticoïdes ou antihistaminiques, prescrits par votre médecin, soit un inhalateur, pour désencombrer vos bronches, et si c’est un choc anaphylactique ou un œdème laryngé, faites composer rapidement le 15 ou 112, appel gratuit d’un portable.

Concernant les symptômes dermatologiques, on trouve l’urticaire, apparition de plaques rouges ou rosées, gonflées, provoquant des démangeaisons assez prononcées.

Si vous suspectez une allergie, ou intolérance alimentaire, n’hésitez pas à consulter votre médecin, qui, au travers de questions très précises, va établir un premier diagnostique. Toutefois, un test cutané est nécessaire pour bien cerner les différents allergènes.

Les différentes allergies alimentaires

– A l’Arachide. Cela provoque diarrhées, nausées, vomissements, urticaire, dermatite, œdème de Quincke, voire choc anaphylactique.
– Aux Fruits exotiques comme la banane, le kiwi, la mangue, le fruit de la passion, les cacahuètes, l’avocat, les dattes, les figues. Ils provoquent urticaire, aphtes, œdèmes buccaux voire laryngés.
– Au Gluten, c’est une protéine visqueuse, contenue dans les céréales comme le blé, le seigle, l’avoine ou l’orge. Il provoque une inflammation de l’intestin et abîme les parois intestinales.
– Au Lait de vache. Souvent chez les tout-petits, cela provoque urticaire, vomissements, troubles digestifs, coliques, douleurs, œdème de Quincke, voire choc anaphylactique.
– Aux levures, ce sont des champignons, favorisant la fermentation. Elles provoquent douleurs abdominales, vomissements, déséquilibre, voire destruction, de la flore intestinale.
– A la Moutarde. Cela provoque eczéma, urticaire, asthme, conjonctivite, rhinite, voire œdème laryngé.
– Aux œufs. Cela provoque urticaire, eczéma, vomissements, douleurs abdominales, asthme ou conjonctivite.
– Au Poisson. Si on est allergique à un poisson, on l’est à tous, sans exception. Toutefois, il y en a qui le sont moins que d’autres, mais cela dépend de la sensibilité de chaque personne.
– Au Soja ou à la lécithine de soja. Cela provoque dermatites, eczéma, vomissements, diarrhées, urticaire, conjonctivite, asthme, voire œdème de Quincke.

Il va vous falloir décrypter les compositions de chaque produit, savoir à quoi correspondent tous ces produits notifiés E… avec des chiffres. Mais rassurez-vous, il existe des fascicules très explicatifs que pourront vous fournir votre médecin ou votre pharmacien.

Dans votre alimentation, ne vous privez QUE de ce qui vous est néfaste, apprenez à accepter de nouvelles saveurs, en modifiant un tout petit peu la composition de vos plats.

Source: http://www.mesacosan.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,