10 01 2014

Cancer: plus de risques chez les enfants nés d’une Fiv


 

Les enfants nés à la suite d’un traitement contre la stérilité ont plus de risque de souffrir de leucémie en étant jeune ou de tumeur endocrine à l’âge adulte.

enfants

Voilà une étude qui risque de faire froid dans le dos des jeunes couples qui suivent un traitement médical d’aide à la procréation dans l’espoir d’avoir un enfant. Une équipe de chercheurs danois vient en effet d’écrire, dans le Journal international du cancer, que les enfants dont les mamans ont suivi un traitement contre la stérilité, ont 18% de risques en plus de souffrir de leucémie en étant jeune (c’est-à-dire entre 0 et 19 ans) et 22% de risques en plus de souffrir d’un cancer des glandes endocrines à l’âge adulte (après 20 ans).

Pour cette étude , les chercheurs danois ont suivi plus de 2,8 millions d’enfants nés au Danemark entre 1964 et 2006. Parmi eux, 125 800 étaient nés suite à un traitement de la fertilité (FIV ou autre).

Pour les chercheurs, cette augmentation du risque de cancer proviendrait d’un mécanisme épigénétique : l’infertilité modifierait le fonctionnement de certains gênes. « On sait déjà que les traitements contre la stérilité accroissent le risque d’anomalies génétiques comme Le syndrome de Beckwith-Wiedemann, qui se caractérise par une hypertrophie de certains organes » expliquent les chercheurs. « Cette nouvelle étude montre que d’autres mécanismes peuvent être influencés in utero chez les femmes ayant des problèmes de fertilité. Mais nous devons pousser les études pour découvrir si le risque potentiel de souffrir d’un cancer est dû au problème sous-jacent d’infertilité ou s’il est dû aux traitements ».

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,