21 05 2014

Anti-âge : la Centella asiatica, puissant boosteur de la peau


 

Cette jolie plante venue d’Asie est un formidable ingrédient cosmétique, à la fois anti-âge, régénérant et cicatrisant.Un vrai bonheur pour les peaux sèches, sensibles ou irritées.

centella

L’ « herbe du tigre »
En Inde, en Chine et en Indonésie, la Centella asiatica pousse dans des régions marécageuses. La médecine ayurvédique lui attribue une action régénératrice des cellules nerveuses et l’utilise comme anti-varices. Elle a aussi de nombreuses vertus pour la peau. Surnommée « l’herbe du tigre », car ce fauve se roule dedans lorsqu’il est blessé, c’est un puissant cicatrisant. D’ailleurs, « peu de plantes médicinales ont fait l’objet d’autant de publications scientifiques », explique Christian Papineau, créateur de la marque Centella.

Des propriétés stimulantes et anti-âge
Les qualités de la Centella asiatica en font un actif particulièrement intéressant, notamment pour les peaux sèches et/ou sensibles. En effet, elle exerce une action antirides et raffermissante grâce à deux de ses composants, l’asiaticoside et le madécassoside. Ils stimulent les cellules du derme et certains collagènes.
De plus, les cellules souches de la Centella asiatica possèdent de puissantes propriétés antioxydantes. Elles permettent également que la quantité d’acide hyaluronique dans la peau reste stable.
Enfin, elles seraient capables de dynamiser l’activité des cellules souches cutanées, agissant ainsi directement à la source du vieillissement de la peau.

Un excellent cicatrisant
La Centella asiatica est également un puissant anti-inflammatoire, antiradicalaire et elle améliore la cicatrisation. C’est pourquoi elle est utilisée dans des soins pour peaux sensibles. Ou encore des après-solaires, car elle favorise la réparation cutanée aux niveaux de l’épiderme et du derme.
De plus, le madécassoside, encore lui, possède des qualités antibactériennes qui limitent la fixation de micro-organismes sur l’épiderme. Cet extrait est présent dans des crèmes cicatrisantes, que l’on utilise aussi bien sur une peau irritée qu’après une intervention esthétique ou chirurgicale. On le trouve également dans des cures anti-chute capillaire car le madécassoside agit sur la micro-inflammation du bulbe à l’origine de la chute des cheveux.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,