1 06 2016

Vapoter, ça sert à quoi ?


 

vapoter-ca-sert-a-quoi

Vapoter, ça sert à quoi ?

Utiliser une ecigarette permet de se libérer d’une mauvaise habitude et de retrouver une vie saine progressivement. Pourtant, la loi évolue et crée une controverse concernant cette méthode d’arrêt du tabac éprouvée.

Ce que dit la loi santé !

Depuis peu, vapoter est interdit dans certains lieux publics en France comme les écoles et les établissements destinés à l’accueil des mineurs, dans les transports en commun et dans la plupart des lieux de travail. Par contre, c’est aux propriétaires des commerces, des bars et des cafés de décider de la possibilité d’utiliser une cigarette electronique avec eliquide. La vente de ego cigarettes et d’autres marques réputées pour leur qualité est à présent réservée aux personnes de plus de 18 ans. La loi applicable en mai 2016 oblige aussi à plafonner certains taux : le taux de nicotine ne peut par exemple dépasser 20 mg/ml, le volume de e-liquide est restreint à 10 ml et les réservoirs ne peuvent contenir plus de 2 ml. Les conditions de vapotage évoluent mais n’empêchent pas ceux qui souhaitent arrêter de fumer d’utiliser leur matériel dans la rue.

Ce que l’on peut dire des cigarettes electroniques pas chères !

La cigarette électronique a bien évolué depuis sa création en 1963. Sans goudron, à base d’arômes naturels variés, le eliquide pas cher apporte une sensation immédiate de réconfort au fumeur de longue date. Il faut dire que même ceux qui fumaient de 1 à 2 paquets par jour peuvent facilement se contenter d’un taux de 20 mg de nicotine. Attention toutefois, toutes les marques ne se valent pas ! La cigarette ego de fabrication française garantit la facilité d’utilisation et la durabilité. Elle dispose d’un système de remplissage sûr et d’une autonomie suffisante pour l’emmener partout. Ses saveurs sont variées : on retrouve évidemment le goût du tabac mais aussi toute un éventail de goûts fruités ou épicés.

 
 
 
 
 
 
 

, , ,

F A C E B O O K