6 05 2017

Tampons toxiques : dangers sous-estimés pour notre santé


 

 

Les tampons sèment la controverse après la mise en avant de leurs ingrédients hautement toxiques pour notre santé. Un nouveau bad buzz après l’affaire du choc toxique qui a coûté la jambe à une mannequin.

Les tampons n’ont pas la cote en ce moment et pour cause, ils seraient bourrés d’additifs chimiques potentiellement dangereux pour notre corps. Le documentaire « Tampon, notre ennemi intime » diffusé le 25 avril sur France 5 met notamment en lumière toutes les substances et les risques encore trop méconnus de cette protection si répandue. Alors, faut-il arrêter les tampons ou non?

En 2015, le sujet avait déjà fait des vagues après l’amputation d’une jeune mannequin de Los Angeles. Agée alors de 24 ans, Lauren Wasser était une habituée des tampons, comme beaucoup d’entre nous et ne s’attendait sûrement pas au tournant qu’allait prendre sa vie. La jeune fille a en effet eu un choc septique avec pour conséquence un début de crise cardiaque et la perte de sa jambe. Un phénomène qui s’est depuis reproduit sur d’autres jeunes filles dans le monde avec comme premier symptôme une infection généralisée.

Comment est-ce possible? La bactérie en cause n’est autre que le staphylocoque doré, dont on est souvent porteuse au cours de notre vie au niveau du nez, de la gorge et de l’anus comme de la zone périnéale. Dans de rares cas, ses souches produisent la toxine TSST-1 qui s’introduit alors dans notre sang durant nos règles via les tampons. Une contamination très simple au final mais encore méconnue et souvent mal diagnostiquée par le corps médical sur le coup.

Si les cas restent peu répandus, les tampons réservent malheureusement d’autres mauvaises surprises. Au fil du reportage, nous découvrons que les tampons contiennent des perturbateurs endocriniens susceptibles de favoriser l’infertilité. Mais ce n’est pas tout: ils contiennent également de la dioxine, un agent hautement toxique et sont généralement blanchis au chlore. Sachant qu’une femme utilise en moyenne 11000 tampons au cours de sa vie, tous macérant quelques heures à chaque fois, les risques sont réels.

La solution? Privilégier les serviettes hygiéniques qui évitent l’introduction de substances indésirables dans le vagin, de préférence en coton lavable. Pour les adeptes irréductibles des tampons, il existe des marques certifiées bios dépourvues d’agents toxiques. Il faudra toutefois veiller à les changer régulièrement. Enfin, mooncup ne préserve pas du Syndrome du Choc Toxique mais a l’avantage d’éviter les indésirables chimiques, en plus d’être économique et écologique. C’est le moment de revoir nos protections hygiéniques sous un jour nouveau et bien plus green.

Source: http://www.stylistic.fr

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Vierge
Soleil en Vierge
0 degré
Verseau
Lune en Verseau
5 degrés
Lune Gibbeuse Croissante
Lune Gibbeuse Croissante
10 jours

F A C E B O O K