1 05 2013

Six conseils pour être (plus) heureuse au boulot


 

Même si notre travail nous plaît, on pourrait améliorer des petites choses pour être parfaitement épanouie. Maud Simon, psychologue du travail* nous donne quelques pistes.

1. On change son regard sur son boulot

Conseil numéro 1 : On redonne du sens à son travail
« Pourquoi on a choisi ce travail »? C’est la question fondamentale que l’on doit se poser chaque matin en sortant du lit. On essaie de se souvenir des raisons qui nous ont motivées à faire ce job.
Redonner du sens à son travail demande également de prendre conscience de son utilité. Non seulement on ne l’a pas choisi par hasard, mais en plus il sert un objectif. Ici, il s’agit de le replacer dans un contexte plus grand pour en apprécier le résultat.

Autre manière de changer sa perception, transmettre son savoir-faire à des plus jeunes. Parler de son métier à d’autres personnes apporte un enrichissement supplémentaire, remet en perspective et revalorise des tâches qui nous sont devenues parfois ingrates ou routinières.

Conseil numéro 2 : On recentre son boulot autour de ses talents
La technique : on liste durant une semaine toutes les activités qui d’une part nous enthousiasment et de l’autre qui nous ennuient et nous fatiguent. On attend une semaine avant de faire le bilan. Un peu trop négatif ? On échafaude un plan pour donner plus de place aux activités énergisantes et on cherche à se délester un peu des activités énergivores. Concrètement, on peut apprendre à déléguer, à réorganiser son emploi du temps…

Conseil numéro 3 : On brise la routine

Le travail, c’est un peu comme le couple finalement : casser la routine permet d’épicer son quotidien. Comment changer son train-train ? Cela passe par des petits trucs :
-on prend un chemin différent pour aller à son bureau
– on porte un vêtement que l’on n’a pas l’habitude de porter ou on change de parfum
– on s’ouvre un peu plus en remplaçant le « non » par le « tiens pourquoi pas » quand on nous propose quelque chose.
– on fait de nouvelles expériences en utilisant le « Et si ». On devient force de propositions et on voit ce qui se passe. Pratique pour gagner en assurance et ajouter de l’audace et de la fantaisie à notre travail.

Conseil numéro 4 : On embellit son environnement de travail
Faire du rangement chez soi nous apporte bien-être et une bouffée d’oxygène… Au bureau c’est pareil. Marre de son bazar terne et peu avenant ? On fait le grand ménage de printemps : on trie, on range, on jette, on nettoie… On aère son bureau (sans gêner ses collègues si on est en open space).

On personnalise son espace de travail : on met une jolie lampe, des fleurs, des cadres photo, un tapis…
On réveille nos sens en faisant brûler de temps en temps une bougie parfumée au parfum discret.

2. On améliore son rapport à soi-même et aux autres

Conseil numéro 5 : On améliore ses relations avec ses collègues
Il ne s’agit pas de devenir les meilleurs amis avec ses collègues mais de favoriser une ambiance de travail sereine et détendue.
Comment mettre ses collègues dans sa poche ? On les surprend en apportant des croissants, on leur fête leurs dates d’anniversaires, on organise un pique-nique…
On réapprend à communiquer directement plutôt que par e-mail ou téléphone. On se lève et on va voir ses collègues en arborant un joli sourire.
On écoute vraiment ses collègues : on s’intéresse à leur travail, on est prévenant, poli, …

Conseil numéro 6 : On recharge ses batteries
Pour limiter le stress et la fatigue, on n’oublie pas de faire une pause pour décompresser plusieurs fois dans la journée. On se déconnecte de sa boîte mail, on met son téléphone sur silencieux. On se détend, on respire profondément et on s’étire. L’idée est de prendre quelques moments rien que pour soi, pour s’accorder des petits plaisirs (faire une courte sieste, converser avec un(e) ami(e), lire quelques pages d’un roman passionnant, écouter de la musique avec un casque).

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,