18 06 2015

Se protéger du soleil en ville, c’est si important que ça ?


 

soleil  

Coincée au bureau, en attente de vacances, ou juste pas envie (on a le droit de bouder), cet été, on reste en ville. Ouf, au moins, pas de torture maillot de bain, sable qui colle, crème solaire… Et là grave erreur, car ne pas aller à la plage ne nous dispense pas de protection. Découvrez pourquoi.

Ce qu’il nous fait de mal
Non, ne pas partir à la plage ne nous offre pas d’immunité-miracle face au soleil. Même s’il est plus dangereux à la mer ou à la montagne, le soleil tape aussi fort en ville, et ça on l’oublie bien trop souvent. Même à travers les nuages, il est là, il nous observe. Pourquoi le soleil des villes est-il si vilain ?

Premièrement, il accélère le photovieillissement. On peut même dire que les UVA sont les premiers responsables du vieillissement prématuré de la peau. Un déjeuner en terrasse, une pause shopping, une balade à vélo, un tour au marché… Et hop, en deux temps trois rayons, on « photovieillit », et souvent pile entre 12 et 16h, le fameux créneau interdit. Les UV sont trop virulents, le coup de soleil menace, et en plus sur nos zones sensibles : le visage, les mains et le décolleté.

Deuxièmement, plus il fait chaud, plus les pores de la peau s’ouvrent et se dilatent. Une porte ouverte à la pollution extérieure, qui augmente avec la chaleur. Or en ville, la pollution ce n’est pas ce qui manque… Et c’est cette même pollution qui est responsable en grande partie, tout comme les rayons du soleil, du vieillissement prématuré de la peau.

Des solutions ?
Hors de question de ne pas profiter des beaux jours. Le soleil, c’est bon pour le moral. Et le stress, sorte de tradition en ville, est tout aussi mauvais et responsable de l’oxydation de notre peau. Alors plutôt que de rester cloîtrées, on s’arme.

Etudions les possibilités qui s’offrent à nos peaux urbaines, si sensibles et réactives.

Solution n°1 : Recycler la crème solaire.
Bonne ou mauvaise idée ? Même si cela part d’un bon sentiment, on reste quand même dubitatives quant au rendu avec le make-up. On aimerait autant éviter le fond de teint qui glisse et la peau qui brille.

Solution n°2 : Le maquillage solaire.
Poudre de soleil, fond de teint… On trouve pas mal de produits équipés de filtres solaires, justement pour nos protéger du soleil en ville. Mais comme son nom l’indique, ce n’est que du maquillage. Une barrière un peu trop faible pour contrer les dangereux rayons, qui constitue toutefois un très bon complément au soin solaire.

Solution n°3 : Un soin visage enrichi en filtres anti-pollution à appliquer en base sous le maquillage.
Notre avis : Super, et le UVA/UVB alors ?

Solution n°4 : Heureusement, les marques se sont penchées sur la question et ont ajouté à leur formule un SPF (indice de protection), pour protéger notre peau des UVA et UVB. C’est la cas de Nuxe par exemple, qui avec sa nouvelle Crème Prodigieuse® DD crème, a opté pour un SPF30 (le must en ville pour les peaux claires ou vieillissantes), mais aussi un complexe anti-oxydant, une barrière anti-pollution… Cette nouvelle référence dans l’alphabet soin nous offre un teint sublimé, lumineux et naturel qui tient 12 heures (3 teintes disponibles), une protection et une hydratation optimale, et le parfum mythique de l’Huile Prodigieuse®. En plus, la Crème Prodigieuse® Daily Defense est une excellente base de maquillage. On a trouvé la solution !

la-dd-creme-

Source: http://www.aufeminin.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Vierge
Soleil en Vierge
2 degrés
Balance
Lune en Balance
13 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K