2 10 2014

Savoir gérer les querelles dans la famille


 

Dans une famille, des querelles peuvent survenir, que ce soit entre les enfants eux-mêmes ou entre les enfants et leurs parents. Ce qui importe, c’est de savoir les gérer. Comment régler les querelles dans une famille ?

famille  

Les familles ne sont pas à l’abri d’une querelle

Il n’est pas toujours facile de vivre ensemble au sein d’une famille. Chaque membre possède sa propre personnalité, veut s’affirmer et trouver sa place. De temps à autre, des frictions vont se créer, aboutissant parfois à des disputes plus ou moins violentes. Les conflits sont plus fréquents entre les parents et les adolescents, ces derniers souvent en pleine crise de l’âge provoquant la colère de leurs parents. Il suffit de peu de choses pour que le ton monte et que les échanges verbaux se compliquent : insolence de l’enfant, chambre non rangée, phrase incomprise interprétée tel un ordre, etc.

Les altercations entre frères et sœurs sont aussi récurrentes. Ici encore, un rien peut être à l’origine d’une querelle. Chacun veut faire valoir son droit et regarder en l’occurrence son programme télé favori, choisir sa place à table, imposer ses idées pour la prochaine sortie en famille, être plus dorloté que les autres par les parents, etc. Mais les accrochages ne sont pas toujours néfastes et peuvent parfois être normaux. Ce qui peut inquiéter, c’est lorsque la communication entre les membres est compromise. Afin d’éviter une telle rupture, les petites querelles ne doivent pas être prises à la légère et réglées avant que la situation ne dégénère.

Comment gérer les querelles familiales ?

Les parents sont les premiers responsables dans une famille. Il leur revient donc de gérer les frictions et de trouver une solution à chaque situation, selon leur conviction, leur personnalité et celle de leurs enfants, l’éducation qu’ils ont reçue de leurs parents… Par exemple, pour apaiser une tension entre frères et sœurs, l’un des parents peut convier toute la famille autour d’une table pour une petite réunion sous sa propre direction. À tour de rôle, chacun évoquera ses frustrations, ses attentes et ses envies qui seront notées. Si tout se déroule dans le calme, la réunion peut aboutir à un compromis qui rétablira la communication.

Pourtant, selon Béatrice Copper-Royer, psychologue clinicienne, auteur du livre « Premiers émois, premières amours, quelle place pour les parents ? », les querelles sont utiles pour les adolescents, car ils s’affirment dans la différence. Ils seront ainsi plus armés pour affronter le monde extérieur où les différences de point de vue sont fréquentes. Quoi qu’il en soit, les parents doivent se comporter comme des arbitres et conciliateurs et gérer les rivalités. Laisser l’atmosphère se détendre avant de discuter, sortir ensemble pour voir un film, trouver un accord commun… chacun gère à sa manière les accrochages. Ce qui importe avant toute chose, c’est l’entraide, l’écoute, la protection et le respect mutuels.

Source: http://www.feminimix.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Vierge
Soleil en Vierge
2 degrés
Balance
Lune en Balance
13 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K