5 05 2014

Qu’est-ce qu’une consommation excessive d’alcool ?


 

Même s’il n’existe pas vraiment de frontière claire entre « consommation sans risque » et « consommation excessive d’alcool », on peut donner des repères.

Plan-sur-une-table-avec-des-bouteilles-et-des-verres-vides-bandeau_full  

Tout d’abord, comment mesure-t-on une consommation d’alcool ? Afin de partir sur une échelle commune vous trouverez ci-dessous un tableau indiquant pour les alcools types et les contenants « traditionnels » la quantité associée d’alcool exprimée en unité d’alcool. En effet, dans les bars et restaurants la taille des verres est traditionnellement adaptée à la densité d’alcool.

Alcool Unités d’alcool
Ballon de vin (10 cl)
1
Verre de porto (6 cl) 1
Coupe de champagne (10 cl) 1
Demi de bière (25 cl) 1
Verre de pastis (3 cl) 1
1 bouteille de vin 7
1 bouteille de champagne 7
1 bouteille de Whisky 22
1 bouteille de digestif 22
1 bouteille de Pastis 25

Pour information : Il faut 1 heure au foie pour éliminer 1 unité d’alcool. En attendant, et temps qu’il n’est pas éliminé, l’alcool reste dans le sang et le cerveau !

Qu’est-ce qu’une consommation excessive ?

Les études ont mis en évidence que les risques liés à la consommation d’alcool (mortalité et maladies graves) apparaissent à partir de 2 unités d’alcool par jour (20 grammes). Par conséquent les recommandations suivantes sont faites par les professionnels de la santé :

Recommandations :

Pour les femmes : 2 à 3 unités d’alcool en moyenne par jour.
Pour les hommes : 3 à 4 unités d’alcool en moyenne par jour.

Et de manière générale ne jamais dépasser 4 unités lors d’une seule occasion (même si cela dépend du temps mis pour les consommer, 4 verres de vin d’affilé c’est différent de 4 verres de vin en 4 heures).

Ne doivent pas consommer d’alcool (pas une seule goute !) :

– Les femmes enceintes durant toute la durée de la grossesse,

– Les femmes en période d’allaitement,

– Les enfants de moins de 16 ans,

– Les personnes malades prenant des médicaments,

Doivent être très prudents :

– Les adolescents entre 16 et 18 ans,

– Les seniors, car leur organisme contenant moins d’eau est de ce fait plus sensible aux effets de l’alcool.

Si vous suivez strictement, les recommandations précédentes vous avez une consommation d’alcool dite « sans risque ». Au-delà vous rentrez dans le cadre d’une « consommation excessive ».

Ces recommandations mettent bien en avant que vous pouvez avoir une consommation à risque sans pour autant être dépendant. Les problèmes liés à l’alcool commencent bien avant la dépendance !

Commet devient-on alcoolo-dépendant ?

On ne devient pas alcoolodépendant du jour au lendemain de manière brutale. L’alcoolodépendance arrive progressivement de manière imperceptible. Sans s’en rendre compte on boit petit à petit un peu plus chaque jour pour de multiples raisons, se détendre, oublier nos soucis… Petit à petit l’alcool abîme nos organes pour finalement engendrer la dépendance. Lorsque la dépendance arrive les dégâts sont déjà là. Qu’ils soient psychiques ou physiques.

Au passage je vous rappelle que bien des personnes sont devenues alcoolodépendantes sans jamais avoir été ivre.

Source: http://www.mesacosan.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
10 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
25 jours

F A C E B O O K