1 05 2013

Protection solaire : Laquelle choisir pour les problèmes de peau?


 

protection-solaire-laquelle-choisir-quand-on-a-des-pbs-de-peau  

Taches, cicatrices, couperose… Les rayons UV ne sont pas toujours tendres avec notre peau quand elle est fragilisée. Comment alors en prendre soin lorsqu’on l’expose au soleil d’été?

1. Si la peau est sujette à la lucite estivale

Elle s’installe sans crier gare, touche 30 % des femmes après une exposition trop intense, et se manifeste par des petits boutons rouges qui démangent.

On se protège comment?
Avec un indice très élevé, des vêtements, et en s’exposant très progressivement dès les beaux jours. Si vous avez déjà des boutons, il faut éviter le soleil le plus possible et consulter un médecin.

On continue son traitement?
Pour éviter l’apparition des boutons, l’idéal est de démarrer une cure de compléments alimentaires à base d’antioxydants (bêta-carotène, lycopène, vitamines E et C, flavonoïdes, sélénium, zinc et manganèse), 15 jours avant de partir et de continuer les 15 jours suivants.

On vous conseille

Lait anti-UVA Une protection très élevée contre les UVA (principaux responsables des allergies) grâce au Mexoplex, un système filtrant pour peaux sensibles ou allergiques. Lait velouté Anthelios XL 50+, La Roche-Posay, 20,80 € les 300 ml.

Gélules protectrices Des probiotiques, du lycopène de tomate et du bêta-carotène pour mieux supporter l’exposition solaire. Sensibilité solaire, Innéov, 17 € les 30 gélules.

Spécial peaux réactives Une association d’actifs issus d’extraits végétaux, dont la tomate riche en lycopène, un extrait de tagète contenant de la lutéine, du sélénium et de la vitamine E. Oenobiol solaire Tolérance,18,52 € les 30 gélules.

2. Si la peau a des cicatrices récentes

Quelle que soit l’origine de la cicatrice, il faut absolument la protéger du soleil tant qu’elle est rouge, soit pendant environ une année. Les rayons UV pouvant l’épaissir et l’enfoncer. Il y a aussi un risque élevé de pigmentation quand elle est encore récente.

On se protège comment?
Sur le visage, le mieux est d’appliquer une crème avec un SPF 50 ou 50+ dès le matin, et surtout en réappliquer régulièrement. Tandis que sur le corps, un SPF 30 peut être suffisant. Mais, là encore, il est important d’adapter la protection en fonction de son phototype.

On continue son traitement?
Tant que la cicatrice est évolutive, on la traite soit avec une crème spécial cicatrices, soit avec un pansement à base de silicone. Quand l’exposition au soleil est terminée, en hiver par exemple, on peut, en cas de problèmes, améliorer la cicatrice grâce au laser, par des injections de corticoïdes si elle est boursouflée ou hypertrophique (chéloïde) ou encore en faisant un peeling pour la remonter si elle est enfoncée.

On vous conseille

Pour peau fragilisée Sans filtres chimiques, cette crème ne contient que des écrans minéraux spécialement destinés aux cicatrices et après une intervention. Crème minérale 50+, Avène, 13,60 € les 50 ml.

3. Si la peau a du mélasma

« Plus le mélasma est foncé, plus il est difficile à traiter », précise le Dr Michel Le Maître. Il surgit suite à une exposition, quand on est sous pilule, stérilet imprégné ou, très souvent, lors d’une grossesse.

On se protège comment?
En appliquant un indice 50 sur son visage et 50+ sur les zones tachées, et en choisissant une crème solaire spécifique qui limitera l’impact des rayons sur les taches existantes. Et en ne sortant pas sans un chapeau?! Il est recommandé de se protéger dès le mois d’avril, voire plus tôt dans les régions très ensoleillées.

On continue son traitement?
« Oui, sauf s’il s’agit d’une préparation à base d’hydroquinone qui n’est pas stable l’été. On peut donc appliquer un soin antitache à base d’arbutine, d’acide kojique, ou de vitamine C tous les soirs. Il permet de freiner l’apparition des taches. Pour un peeling (à l’acide glycolique ou spécial taches), on attend la rentrée », recommande Martine Baspeyras.

On vous conseille

Soin antitache Des filtres chimiques et un écran minéral assurent la protection anti-UV de ce soin qui limite et atténue les hyperpigmentations. Il est sans parfum ni paraben. Melascreen SPF 50+, Ducray, 11,50 € les 40 ml.

4. Si la peau a des lentigos

coups de soleil sur les épaules. « Conséquence directe du photovieillissement, c’est le signe que l’on a outrepassé son quota d’UV. Donc les expositions n’arrangent pas du tout ces lésions », précise le Dr Le Maître.

On se protège comment?
Plus on va au soleil et plus on fabrique de lentigos. L’idéal est d’utiliser une crème SPF 50 + et d’en mettre en allant à la plage, mais aussi en ville, au marché. Car ces taches apparaissent sur des zones sans cesse exposées, qui subissent donc une accumulation de rayons.

On continue son traitement?
« On peut les effacer assez facilement, explique le dermatologue, mais les traitements se font en dehors des expositions solaires. » Ce qui veut dire qu’on ne fait rien de mi-avril au mois de septembre. On attend l’automne pour les traiter par laser ou par peeling.

On vous conseille
Anti-âge En plus des filtres anti-UV, un actif antitache, de la vitamine E antiradicalaire et un complexe hydratant et apaisant. Crème SPF 50+ Très haute protection antitache visage et décolleté, Sunific solaire extrême, Liérac, 22 € les 50 ml.

5. En cas de lentigos

Liées à l’âge, ces taches apparaissent sur les mains, le visage ou le décolleté, parfois aussi suite à des coups de soleil sur les épaules. « Conséquence directe du photovieillissement, c’est le signe que l’on a outrepassé son quota d’UV. Donc les expositions n’arrangent pas du tout ces lésions », précise le Dr Le Maître.

On se protège comment?
Plus on va au soleil et plus on fabrique de lentigos. L’idéal est d’utiliser une crème SPF 50 + et d’en mettre en allant à la plage, mais aussi en ville, au marché. Car ces taches apparaissent sur des zones sans cesse exposées, qui subissent donc une accumulation de rayons.

On continue son traitement?
« On peut les effacer assez facilement, explique le dermatologue, mais les traitements se font en dehors des expositions solaires. » Ce qui veut dire qu’on ne fait rien de mi-avril au mois de septembre. On attend l’automne pour les traiter par laser ou par peeling.

On vous conseille

Anti-âge En plus des filtres anti-UV, un actif antitache, de la vitamine E antiradicalaire et un complexe hydratant et apaisant. Crème SPF 50+. Très haute protection antitache visage et décolleté, Sunific solaire extrême, Liérac, 22 € les 50 ml.

6. Si la peau a de la couperose

Touchant les peaux claires, la couperose est aggravée par les UVA et la chaleur, qui dilate les vaisseaux. Au soleil, une peau couperosée peut souffrir de rougeurs, de sensations de tiraillements et de picotements.

On se protège comment?
En limitant tous les excès de chaleur, « il faut rechercher l’ombre, préférer les voitures climatisées, éviter le sauna et le hammam », recommande le Dr Baspeyras. On réduit les temps d’exposition, même si le hâle fait disparaître les microvaisseaux sanguins. On peut, en revanche, « se rafraîchir régulièrement avec des vaporisations d’eau thermale, et garder sur soi un éventail pour refroidir sa peau dès qu’on sent que la température est excessive », poursuit-elle. Il faut également bien s’hydrater et protéger son visage avec un indice élevé, un SPF 50 pour peaux sensibles.

On continue son traitement?
La couperose est améliorée l’été, et les vaisseaux sanguins sont moins visibles du fait du hâle de la peau. Mais il faut utiliser des soins spécifiques le soir, pour traiter et apaiser ces peaux qui sont très sensibles. Il est donc conseillé de poursuivre son traitement, tout en faisant très attention au soleil.

On vous conseille

Soin teinté Hydratant, non gras et non comédogène, ce soin haute protection permet d’avoir un teint hâlé sans s’exposer. Il ne contient pas de paraben. Crème teintée dorée SPF 50+, Bariésun, Uriage, 13,04 € les 50 ml.

Spécial peau claire Hypoallergénique, ce soin hydrate et protège très efficacement les épidermes les plus clairs même sous un soleil intense. Crème solaire FPS 50+ très haute protection visage, Soleil Biafine, 11,95 € les 50 ml.

TopSante

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Balance
Soleil en Balance
25 degrés
Verseau
Lune en Verseau
13 degrés
Premier Quartier
Premier Quartier
8 jours

F A C E B O O K