20 10 2013

Peu de problèmes de santé chez les enfants adoptés


 

Peu-de-problemes-de-sante-chez-les-enfants-adoptes_exact441x300  

Un rapport du ministère des affaires sociales et de la Santé, que s’est procuré Le Figaro, dresse un bilan de l’état de santé des enfants adoptés en France et les difficultés éventuelles rencontrées par les familles adoptantes.

Beaucoup de candidats à l’adoption craignent que l’enfant qu’ils adoptent présente des handicaps ou des problèmes de santé « cachés » qu’ils ne découvrent que plus tard. Les données du rapport réalisé par Juliette Halifax, démographe dans un centre de recherches sur l’enfance en Picardie montrent que cette peur n’est pas fondée et qu’il en va tout autrement en réalité.

Le cas de handicaps ou de maladies invalidantes reste « rare », rapporte le Figaro qui dévoile les grandes lignes du texte. « Sur les 400 familles interrogées, 27% déclarent que leur enfant adoptif avait un problème de santé, inconnu dans deux cas sur trois, à son arrivée », précise le journal. Les maladies ne sont heureusement pas graves et concernent la plupart du temps des infections bénignes telles que les gales ou des teignes.

Les pathologies plus graves (hépatite A, syphilis, paludisme) sont quasiment toujours signalés aux parents adoptifs en amont, rappelle le document. 85 % des parents qui adoptent en France sont ainsi prévenus des problèmes de santé de leur enfant.

Des difficultés scolaires

Plus fréquents et moins facilement quantifiables sont les troubles psychologiques chez les enfants adoptés. L’adoption implique un changement de pays et d’environnement qui peut logiquement perturber l’enfant. Le rapport estime que 15 % des adoptés connaissent des problèmes de l’ordre de troubles du sommeil, des angoisses, de l’agressivité, de la colère ou de l’hyperactivité.

Si l’âge joue beaucoup dans l’adaptation de l’enfant adopté (les jeunes s’adaptent plus facilement), des difficultés scolaires apparaissent fréquemment du moins dans les premiers mois. « C’est essentiellement autour de la scolarité que les difficultés se cristallisent », souligne Juliette Halifax. Ces difficultés de concentration et d’apprentissage peuvent être anticipées avec une préparation avant la rentrée à l’école.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
10 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
25 jours

F A C E B O O K