27 08 2014

Minceur : Les bons aliments et menus ventre plat


 

 

Pour effacer le petit bedon qui alourdit notre silhouette avant l’épreuve-clé du maillot, il faut associer régime et séances d’abdominaux. Mais tous les régimes ne conviennent pas à la chasse aux graisses localisées sur le ventre. Les conseils de Laetitia Agullo, diététicienne.

1. Quel est votre profil ?

La graisse s’installe sur l’abdomen pour différentes raisons : le plus souvent à la ménopause pour des raisons hormonales, après une grossesse… ou en cas de stress ! Autant dire que nous sommes nombreuses à avoir envie de traquer les capitons sur notre bedon !

Dans le premier cas, la ménopause, les erreurs nutritionnelles ne pardonnent rien : excès caloriques, excès de sucres, c’est la culbute assurée ! Dans le second cas, après bébé, l’excès calorique n’est pas toujours en cause mais le ventre et mou et relâché et, souvent, la rétention d’eau n’arrange rien. Dans le dernier cas, celui qui concerne quasiment tout le monde, le stress, les grignotages compulsifs sont souvent en cause et ce sont eux justement qui, par augmentation brutale de la glycémie, vont favoriser le stockage des graisses sur le ventre.

Conseils de la diététicienne: on remplace le café, compagnon de route du stress et donc des grignotages, par des tisanes que l’on prépare soi-même. Et on ajoute à nos menus des protéines, qui permettent de lutter contre la rétention d’eau et apportent un sentiment de satiété. Ce sont elles qui vont nous aider à perdre les bourrelets qui alourdissent notre silhouette au niveau du ventre.

2. Le petit déjeuner devient anglais

Pour perdre du ventre, le secret, c’est de commencer par supprimer les féculents et de manger moins sucré au petit déjeuner. Le petit déjeuner continental, à base de confiture et de jus de fruits qui crée des pics d’insuline et augmente le stockage des graisses, doit céder le pas devant la formule à l’anglaise, mais allégée en lipides tout de même !

Dès le réveil, il faut charger votre organisme en protéines : un œuf coque ou brouillé ou une tranche de saumon fumé, ou deux tranches de blanc de poulet (pas de jambon ni de fromage, tous deux trop salés), ou un fromage blanc. On y associe des protéines végétales complètes, type céréales All Bran ou des galettes suédoises riches en fibres, nappées d’une fine couche de beurre non salé.

Le plus de la formule : l’apport de protéines induit un sentiment de satiété qui durera toute la matinée et la restriction de sel enclenche la diurèse. Seul jus de fruit autorisé le matin, un citron pressé (sans sucre) dans un verre d’eau au réveil pour booster l’appareil digestif. Ou un smoothie citron-sirop d’érable, qui boostera votre énergie tout en détoxifiant votre organisme.

3. Au déjeuner on mise sur les protéines végétales

Au déjeuner, on mise sur les protéines végétales, à raison de deux tranches de pain complet ou de cinq cuillères à soupe de riz complet ou basmati, de quinoa ou de légumineuses (lentilles, haricots secs, pois cassés ou chiches…), accompagnés d’une demi-assiette de légumes verts arrosés d’une cuillère à soupe d’huile de soja ou de courge. Fuyez les aliments qui font gonfler comme les crudités ou le chou

En dessert, un fruit, à croquer doucement pour prendre le temps de le mâcher.
Un jour sur trois, on alterne les protéines végétales avec des protéines animales (170g de poisson frais, 150g de viande blanche, 130g de viande rouge maigre).

Le plus de la formule : les légumes secs renferment beaucoup de fibres, essentielles pour lutter contre le transit paresseux dans un régime qui favorise les protéines, et présentent un index glycémique bas, ce qui évite les pics d’insuline et donc les fringales

4. Au dîner on oublie fruits et féculents

La règle, pour ne pas stocker les graisses du soir sur le ventre et sur les fesses, c’est d’éviter tous les féculents et les fruits au dîner. Il est important aussi de dîner aussi tôt que possible pour ne pas aller se coucher à peine sortie de table et de dormir suffisamment. Car il est médicalement prouvé que les personnes qui ne dorment pas assez produisent plus de ghréline (hormone qui stimule l’appétit et favorise le stockage des graisses) que les autres et beaucoup moins de leptine (hormone de la satiété).

Le menu idéal du soir se compose d’une demi-assiette de légumes verts, arrosés d’une cuillère à soupe d’huile de colza ou d’huile d’olive et de 90g de viande maigre ou de poisson, ainsi que d’un dessert à base de yaourts nature ou de fromage blanc non aromatisé.

Le plus de la formule :

les protéines animales du soir favorisent la lypolyse en permettant à l’organisme de puiser dans ses réserves.
Pour perdre plus vite ses rondeurs, il est indispensable, le soir comme aux autres repas, de limiter le sel qui augmente l’appétit et favorise la rétention d’eau

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
25 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
16 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
28 jours

F A C E B O O K