1 10 2019

Minceur 3 étapes pour des bras et des cuisses plus fermes


 

Minceur-etapes-pour-des-bras-et-des-cuisses-plus-fermes

Attention, fragile ! La peau si douce de l’intérieur des bras et des cuisses mérite le plus grand soin. Des solutions existent pour préserver sa tonicité. les voici !

1. Des soins cosméto pour hydrater et prévenir le relâchement
Au niveau des bras, la prévention est très importante. Car il n’est pas facile de « repulper » la peau et de la rajeunir, les soins cosmétiques ayant une action limitée, surtout si elle a déjà un aspect fin, semblable à du papier à cigarette.

Pour maintenir en bon état cette zone fragile le plus longtemps possible : on évite de perdre (puis de reprendre !) trop de poids, on hydrate avec des soins formulés pour lutter contre la perte de fermeté (avec des actifs riches comme algues, lierre, silicium, caféine, vitamines et antioxydants), on masse au quotidien et on maintient une bonne sangle musculaire.
Cela permet de limiter la perte de fermeté. Pour les cuisses, même traitement.

2. Des massages pour stimuler les tissus
Pour le Dr Catherine de Goursac, rien ne vaut un massage quotidien d’au moins cinq minutes par zone (les deux bras et les deux jambes). On part des genoux en remontant vers le haut, puis des coudes vers les aisselles. L’effet mécanique des pressions est le geste de soin le plus stimulant pour prévenir le relâchement et restaurer la fermeté des tissus en boostant les cellules du derme (fibroblastes). Ces deux techniques de massage se valent. À vous de choisir celle qui vous plaît le plus.

Les pressions avec le poing fermé Recommandé par Dominique Rist, cet automassage permet de doser l’intensité de la pression sans risquer de distendre la peau.
Elle convient aux jambes comme aux bras. Chaque matin, juste après l’hydratation, surélevez la jambe en prenant appui sur un marchepied, puis poursuivez le massage en fermant le poing et en appuyant à votre convenance. Idem pour les bras.

Les pincements Jacquet Recommandée par le Dr de Goursac, cette méthode consiste à pincer la peau en profondeur entre le pouce et l’index, puis à tourner légèrement sans tirer vers le haut.
Oui, ça peut faire un peu mal, mais il ne faut justement pas y aller trop fort pour éviter les bleus. Oui, ça laisse des traces rouges, mais elles s’estompent. L’activité cellulaire est ainsi relancée.

3. Des exos ciblés pour raffermir et muscler
Les bras et les cuisses sont des zones fragiles. Elles sont encadrées par des muscles, plus ou moins présents, qu’il faut stimuler tous les jours. Là aussi, c’est la régularité qui paye !

Des bras joliment dessinés
– Travailler les biceps et les pectoraux : Allongez-vous sur le dos, les jambes repliées, avec les pieds au sol près des fesses, et les bras en croix. Prenez une bouteille d’un litre (ou moins si besoin) dans chaque main. Ramenez les bras tendus au-dessus du visage. Faites deux séries de 15.

– Renforcer les triceps : Placez-vous dos à un tabouret bien calé contre un mur. Mettez vos mains derrière vous, puis posez-les sur le bord du tabouret pour être en position assise tout en gardant les fesses dans le vide. Faites deux séries de 15, en pliant et en tendant successivement les bras pour monter et descendre.

Des cuisses galbées
– Développer les grands adducteurs : Faites des « squats ». Mettez-vous debout, mains sur les genoux, jambes semi-fléchies, dos plat et fessiers en arrière pour sentir le poids du corps au-dessus des talons. Descendez en inspirant, remontez en soufflant, tout en contractant les fessiers. Enchaînez trois séries de 15 grands mouvements, puis une dizaine de petits mouvements plus bas.

– Tonifier les petits adducteurs :Munissez-vous d’un ballon de taille moyenne. Allongez-vous sur le dos, les jambes en l’air et semi-fléchies, le ballon coincé entre les genoux. Effectuez quatre séries de 20 pressions sur le ballon.

Les solutions de la médecine esthétique
Certains soins peuvent inverser le cours des choses. Seul bémol, leur prix ! Le protocole nécessite quatre ou cinq séances de 2 h 30 à quinze jours d’intervalle, à 400?€ chacune. Mais les résultats sont au rendez-vous, explique le Dr Catherine de Goursac.

– La carboxy-thérapie : Il s’agit d’injections de CO2 destinées à oxygéner les cellules, donc à les doper. Un peu douloureux, et ça peut faire des bleus !

-Les LED : Ces lampes sont aujourd’hui utilisées avec succès dans le traitement de rajeunissement de la peau. Elles boostent l’activité
des cellules du derme, ce qui stimule la production de collagène et inhibe les enzymes responsables de la dégradation du collagène et de l’acide hyaluronique.

– Les ultrasons : Ces ondes sont envoyées dans les tissus pour faire éclater les cellules adipeuses. La graisse rejetée dans le corps est liquéfiée par la radio-fréquence. Parfait pour venir à bout des rondeurs ou de la peau d’orange.

– La radiofréquence : Cette méthode envoie des ondes dans le derme et le chauffe en profondeur, sans brûler l’épiderme. Cela entraîne une rétractation
du collagène existant et stimule les fibroblastes.

4. Les gestes à faire et à éviter

A faire :
– Un gommage. Tous les jours en traitement d’attaque, puis deux fois par semaine. Le but : stimuler les cellules en surface et faciliter la pénétration des actifs des cosmétiques appliqués ensuite.
– Une douche fraîche, ou au moins un jet rafraîchissant à la fin de la douche, de bas en haut.
– Si vous prenez un traitement hormonal de substitution, insistez sur la face interne des bras et des cuisses lorsque vous appliquez le gel enrichi aux œstrogènes prescrit par votre médecin.

À éviter
– Les régimes déséquilibrés.
– Les bains chauds.
– Le port de vêtements serrés.

Source > Top Sante

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,