24 11 2014

Marche dans l’eau : le longe-côte est un véritable sport


 

Marche-dans-l-eau-le-longe-cote-est-un-veritable-sport_exact441x300  

Marcher, c’est bon pour la santé. Et dans l’eau, c’est encore meilleur. Quels que soient votre âge et la saison, jetez-vous à l’eau et découvrez le longe-côte, une activité excellente pour le cœur, le dos, l’équilibre…

Habillés de combinaisons, ils traversent la plage en direction de l’eau. Sans ralentir, ils s’y enfoncent et commencent à progresser tout en bavardant. Une troupe d’illuminés ? Pas du tout, il s’agit de longe-côtiers ! Peut-être en avez-vous déjà croisé sur une plage de Bretagne ou de l’Atlantique. Sport complet et adapté à tous, quels que soient l’âge et le niveau sportif, le longe-côte se pratique en toute saison. Y compris un 31 décembre ! Pour se protéger du froid, il suffit d’enfiler une combinaison en Néoprène (ce qui est déjà un sport en soi, car elle est ultra-moulante).

Des efforts progressifs par petites foulées
Une fois dans l’eau, on marche, tout simplement. On peut aussi courir, marcher à reculons, faire la chenille (le dernier de la file indienne prend le devant et ainsi de suite…), de façon à varier l’intensité des efforts. « Le longe-côte agit à la fois sur les systèmes musculaire, respiratoire, cardiaque et circulatoire, explique Claude Lalonnier. L’eau fraîche active la circulation du sang et favorise un meilleur retour veineux, action renforcée par le port de la combinaison serrée. En outre, dans une eau à 12 ou 13 °C, on brûle davantage de calories. Ces caractéristiques en font donc un allié contre la cellulite. »

Un travail musculaire intense mais doux
Avec de l’eau jusqu’aux genoux, on avance rapidement : en petites foulées rapides, les cuisses et le système cardiovasculaire travaillent. Avec de l’eau jusqu’à la taille, les mouvements sont plus lents, mais de plus grande amplitude. « Dans l’eau, la résistance est cinq fois plus importante que sur terre, les muscles travaillent donc plus intensément que sur la terre ferme, mais toujours en douceur », explique Claude Lalonnier.

Les articulations ne souffrent pas
Surtout, les articulations ne souffrent pas : « Avec de l’eau jusqu’aux épaules, le corps ne pèse plus que le dixième de son poids », poursuit le spécialiste. Le longe-côte est donc idéal pour les personnes en surpoids ou souffrant des articulations. En cas de mal de dos, il suffit de s’enfoncer dans l’eau jusqu’à ce que le niveau se situe entre le nombril et la poitrine. S’il n’arrive qu’au niveau des genoux, le mouvement de résistance des jambes à tendance à se répercuter sur les lombaires.
Il est aussi possible d’ajouter une pagaie. « Elle permet de garder l’équilibre en cas de vagues ou de courant, explique Claude Lalonnier, et de faire travailler le haut du corps : épaules, dorsaux, trapèzes… »

Un sport pour prendre l’air
Le longe-côte se pratique en plein air et en mer. Un double atout : on s’oxygène tout en reminéralisant l’organisme. Plus la respiration est profonde, plus on absorbe d’embruns, d’ions négatifs (particules chargées électriquement, bénéfiques au système respiratoire) et d’iode, essentiel au métabolisme. On ressort de l’eau détendue et enveloppée d’une douce sensation de bien-être.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Balance
Soleil en Balance
1 degré
Poissons
Lune en Poissons
19 degrés
Lune Gibbeuse Croissante
Lune Gibbeuse Croissante
11 jours

F A C E B O O K