16 11 2014

Malbouffe : les Etats-Unis veulent bannir les acides gras trans


 

Malbouffe  

Exit les graisses hydrogénées artificielles des pizzas, hamburgers et gâteaux, l’agence de l’alimentation américaine (FDA) réfléchit à les interdire pour protéger la santé des Américains.

20 000 crises cardiaques et 7 000 décès. C’est ce qui pourrait être évité si la Food and Drug Administration (FDA) décide d’interdire les acides gras trans dans les produits alimentaires industriels proposés aux Américains.

Ces graisses hydrogénées artificielles que sont les acides gras trans sont présents en nombre dans les assiettes des Américains car ils permettent aux fabricants d’améliorer la durée de conservation ou de rehausser la saveur des aliments. Ils sont également prisés par les restaurants qui s’en servent comme huiles de friture.

Ces dernières années, certains industriels ont montré l’exemple en arrêtant d’utiliser ces mauvaises graisses dans les plats préparés. La consommation américaine est passée de 4,6 grammes par jour en 2003 à environ 1 gramme/jour en 2012, selon la FDA.
Mais le mouvement initié est encore trop timide pour la FDA : « Bien que la consommation de graisses hydrogénées artificielles (ou acides gras trans) potentiellement dangereuses pour la santé ait diminué ces deux dernières décennies aux Etats-Unis, elle demeure une préoccupation majeure de santé publique », explique le Dr Margaret Hamburg la directrice de l’Agence des produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA), citée par l’AFP.

Que reproche-t-on à ces acides gras trans ? A trop en consommer, on risque d’élever son mauvais cholestérol (LDL) et d’être plus exposé aux maladies cardiovasculaires. « D’autres études suggèrent un lien avec des cancers, notamment ceux du sein et du côlon, ainsi qu’une augmentation du risque d’avortement spontané », expliquait le nutritionniste le Dr Laurent Chevallier dans nos colonnes. En France, les acides gras « trans » sont limités à 1 % dans les produits industriels.

D’autres mauvaises graisses

Classés comme « non reconnues comme sûres », ces acides gras trans seront considérés comme des additifs alimentaires si la FDA décide de les interdire au terme d’une consultation publique de 60 jours. Autrement dit, ces graisses hydrogénées ne pourront plus entrer dans la composition des aliments préparés.

Cela augure-t-il de la fin de la malbouffe aux Etats-Unis ? La réponse est clairement non pour les professionnels de santé. « La restauration rapide vous rendra encore obèse même sans graisse trans car les aliments sont bourrés de mauvaises graisses saturées et de sucre néfastes pour la santé dans les quantités consommées dans le régime alimentaire typique américain », a souligné Christopher Ochner, directeur du Centre de la santé des adolescents à l’Hôpital du Mount Sinaï à New York.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Balance
Soleil en Balance
1 degré
Poissons
Lune en Poissons
19 degrés
Lune Gibbeuse Croissante
Lune Gibbeuse Croissante
11 jours

F A C E B O O K