1 05 2013

Lutter contre la cellulite


 

En terme médical, la cellulite est une inflammation des tissus situés sous la peau, rien à voir donc avec le terme « cellulite » couramment employé qui se réfère à l’aspect en peau d’orange que prend la peau des cuisses et des fesses chez de nombreuses femmes. Le terme de cellulite devrait donc être remplacé par celui de capitons ou de peau d’orange. Par commodité, nous emploierons tout de même le terme de cellulite dans cet article.

La cellulite (ou capitons) est liée à la conformation et à la taille des cellules graisseuses, de l’eau et des fibres collagènes dans certaines zones du corps de la femme (notamment, les cuisses et les fesses), lui conférant un aspect de peau d’orange. Elle est visible uniquement chez les femmes en raison de nombreux facteurs propres à celles-ci : facteurs hormonaux, vasculaires…

La cellulite est plus importante s’il existe beaucoup de graisse sous la peau mais il est possible d’observer un aspect de peau d’orange même lorsqu’il y a très peu de graisse, chez une femme mince par exemple.

La graisse située au niveau des hanches, des cuisses et des fesses (encore appelée culotte de cheval) est en effet difficile à faire disparaître car il s’agit d’une zone naturelle de stockage des graisses chez la femme, destinée à faire face aux besoins éventuels (famine, grossesse, allaitement…).
Quels sont les facteurs aggravant la cellulite ?

Plusieurs facteurs sont susceptibles d’accentuer la peau d’orange, notamment :
la quantité de graisse présente sous la peau : plus on a de graisse, plus la peau d’orange est profonde et apparente,
les facteurs hormonaux : on peut citer par exemple la contraception, certaines pilules contraceptives ont en effet tendance à aggraver la cellulite et on peut donc demander à son médecin de réadapter la contraception en cas d’aggravation de la cellulite,

les facteurs circulatoires : une insuffisance veineuse avec varices, un lymphoedème (rétention de lymphe dans les jambes), un œdème (rétention d’eau dans les jambes et les cuisses)… sont des facteurs aggravant la cellulite et il convient de les prendre en charge sur le plan médical et paramédical.
Que peut on faire contre la cellulite ?
La cellulite peut être combattue au moyen de divers traitements anti-cellulite parmi lesquels on peut citer :

1. Les crèmes contre la cellulite (crèmes anti-cellulite, anti-capitons…) :

Que contiennent ces crèmes ?

Elles contiennent souvent deux types de composants :
les composants anti-cellulite agissant sur le drainage circulatoire (le drainage va favoriser la décongestion des tissus).

Il s’agit généralement de substances proches de celles qui sont employées dans la prise en charge des troubles fonctionnels liés aux varices : extraits de pépins de raisins, de vigne rouge, de marron d’Inde…

les composants anti-cellulite agissant sur la cellule graisseuse (l’adipocyte) : il s’agit principalement de la caféine (qui présente d’ailleurs un excellent taux de pénétration transcutanée, proche de 40% du produit appliqué).

2. Le sport anti-cellulite :

La cellulite étant liée à la présence de graisse au niveau des fesses, des cuisses et des hanches chez la femme, on optera pour des exercices qui solliciteront ces muscles qui puisent leur énergie principalement dans les lobules graisseux.

Mais il est aussi utile de solliciter l’ensemble des muscles du corps car toute activité sportive va puiser dans l’ensemble des réserves de graisses et notamment dans les zones graisseuses où l’on trouve de la cellulite.

3. Les régimes contre la cellulite :

En fait, les régimes permettant de lutter contre la cellulite sont proches des régimes amaigrissants « classiques ». En effet, la perte de graisses par le biais d’un régime permet de réduire aussi la zone de stockage de graisses situées dans les zones présentant de la peau d’orange (cuisses, fesses, hanches…)

Les régimes étiquetés « anti-cellulite » sont donc ni plus ni moins des régimes amincissants classiques :

réduction des classes alimentaires « superflues » : graisses animales, sucres, alcools, hydratation (au minimum 1.5l/j).

Attention, il est important de ne faire de régime que sous le contrôle de son médecin afin d’éviter de faire des erreurs diététiques, sources de carences. De plus, un régime mal conduit est souvent suivi d’une reprise de poids rapide (effet « yoyo »).

4. Les traitements médicaux contre la cellulite :

Cellulo lipolyse, drainage lymphatique, laser, mésothérapie, ultrason, infrarouge, palper-rouler…

5. Les traitements chirurgicaux contre la cellulite :

Liposuccion ou lipo-aspiration, pasties…

Attention cependant de ne pas être déçue par les résultats car, bien souvent, si vous ne faites pas attention, la cellulite est réapparue quelques mois après l’intervention.

En conclusion, nous pouvons dire qu’il est possible de lutter contre la cellulite et que nous disposons de plusieurs armes pour cela. Mais l’arme la plus efficace contre ces capitons reste encore la persévérance, la volonté, la constance et la ténacité. Fixez-vous un objectif et tenez-y vous. Vous serez alors récompensée de vos efforts.

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,