24 10 2014

Les mauvaises habitudes qui altèrent votre sens du goût


 

taste  

Les aliments sont trop bons pour qu’on se prive du plaisir de les goûter pleinement. Défaites-vous de ces mauvaises habitudes pour être capable de les savourer jusqu’à la dernière bouchée.

Prenez soin de vos papilles gustatives

George Bernard Shaw a frappé juste lorsqu’il a dit: «Il n’y a pas d’amour plus sincère que l’amour des aliments.»

Il existe assurément peu d’aliments supérieurs à une pizza sortie d’un four à bois, à du chocolat noir bien crémeux, à un cari à la noix de coco judicieusement assaisonné et à des légumes frais en saison.


Mais que se passe-t-il si vos aliments, de savoureux qu’ils étaient, deviennent tout à coup insipides? Si vous n’êtes pas prudent, les comportements qui suivent pourraient atténuer votre sens du goût.

Fumer

Cette mauvaise habitude n’est pas seulement une cause de cancer, d’emphysème et de toutes sortes de maladies, elle réduit le nombre et l’efficacité des papilles gustatives. «Fumer provoque des rhinites et des obstructions. C’est une source d’irritations» déclare Lawrence Savoy, responsable des tests chimiosensoriels au Centre des goûts et des odeurs de l’Université du Connecticut. Mais il y a plus; selon une étude publiée dans BMC Ear, Nose and Throat Disorders, «Le tabac est un important facteur qui peut mener à une perte de sensibilité gustative.»

Trop manger

Une étude publiée en 2012 dans Archives of Disease in Childhood montrait que les enfants obèses sont incapables d’identifier les principales saveurs (le sucré, le salé, l’acide, l’amer) avec autant d’acuité qu’un enfant de poids normal.

«Les enfants obèses et ceux qui ne le sont pas diffèrent dans leur perception des goûts. Les sujets obèses identifient les qualités gustatives avec moins de précision que les enfants et les adolescents de poids normal,» écrivaient les auteurs de cette étude.

Manger (ou boire) trop de sucre

Non seulement le fait de boire deux boissons sucrées par jour durant seulement quatre semaines amoindrit votre sens du goût, il réduit votre capacité à apprécier le sucre tout en augmentant votre besoin d’en consommer, si l’on en croit les recherches menées par l’Université de Bangor en Galles du Nord.

«Nous nous dirigeons vers des problèmes de santé graves à plusieurs niveaux, sans oublier l’incidence croissante des cas d’obésité et du diabète de type 2, déclare Hans-Peter Kubis dans un communiqué de presse émis par la School of Sport, Health & Exercise Sciences de cette université. Nos recherches nous font voir comment cette situation a pu engendrer un cycle de consommation de mets et de boissons sucrés. À mesure que son plaisir diminue, le sujet tend à consommer plus de mets sucrés, ce qui contribue à intensifier le problème.»

En d’autres termes, plus vous mangez de sucre, moins vous le goûtez et plus vous en voulez.

Vous exposer à des pesticides

Le docteur Norman M. Mann, ancien directeur de la clinique de l’odorat et du goût au University of Connecticut Health Center, écrit que des toxines environnementales comme l’arsenic ou le benzène peuvent nuire gravement au système olfactif. Chose intéressante, il parle également des pesticides — ces produits chimiques qu’on vaporise sur les aliments — comme ayant des effets semblables. 



«Les pesticides comme les composés organochlorés et organophosphatés et les pesticides au carbamate sont largement utilisés et peuvent atteindre les récepteurs du goût par l’intermédiaire de l’air, de l’eau et des aliments, a écrit le docteur Mann. Les ouvriers chargés de vaporiser ces pesticides y sont directement exposés; le public en général peut aussi y être exposé à la maison ou au travail en absorbant de l’eau ou des aliments contaminés par ces pesticides.» (Consultez cette liste de produits ayant les plus forts taux de pesticides pour vous aider à décider quels produits organiques acheter.)

Consommer trop de sel ou d’aliments traités

«Le goût et l’odorat sont adaptables. Si vous entrez dans une pièce où règne une très forte odeur, il viendra un moment où vous ne la percevrez plus,» déclare Lawrence Savoy.

Si vous ajoutez toujours beaucoup de sel à vos plats (ou si vous mangez des aliments transformés qui sont déjà fortement salés), vos papilles gustatives s’y adapteront et avec le temps, vous aurez besoin de saler davantage vos aliments pour retrouver la même saveur. Ajoutez plutôt des succédanés du sel, comme des herbes fines et des épices, à vos plats.

Cela étant dit, le sel peut atténuer l’amertume de certains légumes comme le chou frisé et la bette
à carde qui sont par ailleurs très bons pour la santé. «Si vous avez un goût amer dans la bouche, léchez un peu de sel et cette amertume sera jugulée,» suggère Lawrence Savoy.

Abuser des médicaments sur ordonnance ou en vente libre

«Goûts et odeurs font la paire et de 65 à 75% des goûts ne sont en réalité que des odeurs,» affirme Lawrence Savoy. Comme certains médicaments peuvent modifier les réactions de l’odorat, ils peuvent également affecter le sens du goût. «On a remarqué que des médicaments, dans plusieurs groupes thérapeutiques importants, peuvent nuire à l’odorat,» déclare le docteur Mann. 
Parmi ceux-ci se trouve de tout, depuis des antihistaminiques et des antidépresseurs jusqu’à des relaxants musculaires et des hypolipémiants.

Source:http://www.plaisirssante.ca

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
5 degrés
Verseau
Lune en Verseau
6 degrés
Premier Quartier
Premier Quartier
5 jours

F A C E B O O K