25 05 2017

Les femmes françaises deviennent mères toujours plus tard


 

 

VIDÉO – L’âge de la première maternité n’a cessé de reculer depuis 1974. À cette date, les femmes avaient leur premier enfant à 24 ans contre 28,5 ans en 2015.

Les mères accouchent de leur premier enfant en moyenne 4,5 ans plus tard qu’en 1974. C’est ce que révèle une étude publiée par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques ), le 27 mars. Elles sont, par conséquent, plus âgées lors de l’accouchement du deuxième enfant (31 ans en moyenne) et de leur troisième (32,6 ans).
Ce mouvement n’est pas propre à la France. Dans presque tous les pays européens, l’âge de la première maternité a reculé depuis 2010. En 2014, l’âge de la première maternité des femmes européennes était de 28,8 ans en moyenne. C’est en Bulgarie où les femmes deviennent mère le plus tôt, aux alentours de 25,8 ans. Au contraire, en Italie, elles attendent environ 30,7 ans.

En France, des disparités existent. Les femmes immigrées deviennent mère plus tôt que les femmes françaises. Les futures mères nées en Turquie accouchent de leur premier enfant vers 24,3 ans en moyenne, tandis que celles nées au Portugal donnent naissance pour la première fois vers 26,3 ans.
«Les femmes nées en Turquie ou au Portugal sont plus souvent sans diplôme que celles nées en Europe hors Portugal. Les facteurs culturels, comme la fécondité dans le pays d’origine, peuvent aussi expliquer les comportements différenciés de fécondité parmi les immigrées», note l’Insee.

Des facteurs sociologiques

La première raison de ce recul de l’âge de la maternité serait donc l’allongement de la durée des études. Les femmes diplômées du supérieur s’installent en général avec leurs conjoints plus rapidement et vivent plus longtemps à deux avant d’avoir un enfant. À l’inverse les femmes peu ou pas diplômées ont leur premier enfant plus tôt, aux alentours de 25,6 ans en 2012, soit quatre ans avant les plus diplômées.

«Il y a également eu une progression de l’emploi féminin, et la réduction des grossesses non désirées du fait du développement de la contraception», avance Gilles Pison, professeur au Museum national d’Histoire Naturelle et chercheur associé à l’Institut national d’études démographiques (Ined). «Surtout ce qui se dégage de cette tendance, c’est le souhait des femmes de mettre au monde des enfants qu’une fois installées dans la vie, c’est-à-dire avec des diplômes, un emploi, un logement et une vie de couple.»
Ce recul de l’âge du premier enfant va-t-il se poursuivre? Possible, selon le Pr Pison: «même si les femmes ne peuvent évidemment pas reculer indéfiniment l’âge du premier enfant. Celles qui veulent beaucoup d’enfants ont intérêt à ne pas attendre 40 ans pour avoir leur premier.»
Ces maternités «différées» n’ont cependant pas d’impact sur le taux de fécondité des femmes françaises. Près de 790.000 enfants sont nés en 2016 en France, soit 1,92 enfant par femmes.

Source: http://sante.lefigaro.fr

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Vierge
Soleil en Vierge
29 degrés
Verseau
Lune en Verseau
28 degrés
Lune Gibbeuse Croissante
Lune Gibbeuse Croissante
12 jours

F A C E B O O K