20 06 2014

Les cyclistes français vivent plus longtemps


 

L’espérance de vie des cyclistes français du Tour de France serait en moyenne de 6 ans plus longue que les autres Français.

Les-cyclistes-francais-vivent-plus-longtemps_exact441x300  

Le vélo de haut niveau, avec ou sans dopage, entretient la santé. Une étonnante étude présentée ce mardi au congrès de la Société européenne de cardiologie, à Amsterdam, conclut que globalement les cyclistes français qui ont emprunté la route du Tour vivent plus longtemps que la moyenne des Français. En tout, l’enquête a pris en compte pas moins de 786 cyclistes.
Tous ont participé au Tour de France depuis 1947 après la fin de la dernière guerre mondiale. Les résultats de cette étude menée conjointement par l’Inserm et l’Institut de recherche médicale sur le sport (IRMES) sont catégoriques : malgré la mort prématurée de quelques coureurs, la mortalité des cyclistes français est 41% plus faible que celle de la population générale.

La mortalité par cancer des athlètes sont 44% inférieure à celle observée dans la population française. Même constat concernant les mortalités par cause respiratoire (inférieure de 72%) ou cardio-vasculaire.

Les effets du dopage difficilement identifiables

Avec la multiplication des affaires, on s’interroge. Le dopage n’a-t-il eu aucune influence sur les données récoltées ? Pour les chercheurs, il « n’y a pas eu d’impact mesurable » sur les dernières générations de coureurs cyclistes et il n’y aurait même « aucune différence de mortalité ».
En revanche, le Pr Jean-François Toussaint de l’IRMES, interrogé par l’AFP, concède que les scientifiques manquent encore de recul sur le sujet. Il faudra attendre quelques années pour obtenir des chiffres plus aboutis sur un quelconque effet du dopage sur la mortalité. « pour la période la plus récente, au début des années 90, celle de l’entrée massive de l’EPO et de l’hormone de croissance, qui a débouché sur l’affaire Festina et les aveux de Lance Armstrong, il n’y a pas assez de recul sur le long terme ».

La présente étude s’est focalisée sur les cyclistes professionnels. Mais il n’est pas besoin d’être sportive de haut niveau pour profiter des bienfaits du vélo. La pratique régulière abaisse le risque de maladies cardiovasculaires, c’est prouvé ! Autre bonne nouvelle, les femmes qui font du vélo rapidement gagneraient près de 4 années d’espérance de vie. Et si on profitait de la rentrée pour aller au boulot en vélo ?

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
4 degrés
Capricorne
Lune en Capricorne
25 degrés
Premier Croissant
Premier Croissant
4 jours

F A C E B O O K