14 02 2014

Le sentiment de culpabilité : une véritable plaie pour ceux qui en souffrent


 

La vie de l’homme ne se résume pas à la nutrition, l’acquisition de connaissances et l’amusement. Elle inclut également l’idée de responsabilité. Ceci dit, nos agissements influent inévitablement sur nos états d’âme au quotidien. Quid du sentiment de culpabilité ?

sentiment  

Le sentiment de culpabilité : un trouble psychologique grave

La culpabilité, par définition, est un fait objectif, condamnable par la loi ou par la conscience morale de la personne. Le sentiment de culpabilité, quant à lui, diffère de la culpabilité proprement dite. Il s’agit d’une sensation survenue après une faute illusoire. Les psychologues considèrent le sentiment de culpabilité comme un trouble susceptible de nuire à l’épanouissement d’un individu dans la société.

Les causes du sentiment de culpabilité varient d’un individu à un autre. Le sentiment de culpabilité peut naître d’un manque d’affection poussant l’enfant à se considérer responsable des échecs qu’il connaît au cours de sa vie. Il arrive parfois que ce trouble revête un sentiment d’impuissance qui se transforme en remord dans la mesure où la personne fut incapable d’intervenir lors d’un évènement tragique survenu antérieurement.

Le sentiment de culpabilité : manifestation et traitement

Le sentiment de culpabilité peut toucher un enfant qui a déjà atteint l’âge de raison, un adolescent ou encore un adulte. L’individu est toujours morose, il manque de confiance en lui et se sent fautif quand un problème survient au sein de sa famille. L’individu désire racheter sa faute imaginaire mais il a du mal à parvenir à ses fins. Il devient scrupuleux et surtout peureux. A un certain degré, le sentiment de culpabilité peut amener l’individu à sombrer dans l’alcoolisme, s’automutiler voire même se suicider.

Comme la plupart des troubles psychologiques, le sentiment de culpabilité semble bénin vu de l’extérieur. Cependant, il est matière à altérer de manière significative la joie de vivre de celui ou celle qui en est victime. L’individu atteint de ce genre de trouble a besoin de l’assistance d’une tierce personne : un membre de la famille ou un ami proche. A cette tierce personne incombera le devoir d’amener le troublé chez le thérapeute. Les thérapeutes, quant à eux, s’attèleront à libérer les souffrants de leur sentiment de culpabilité maladif et par là même, les aider à recouvrer leur estime de soi.

Source: http://www.feminimix.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
3 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
23 degrés
Premier Croissant
Premier Croissant
4 jours

F A C E B O O K