2 05 2016

Le jeûne : la cure detox pour recharger les batteries


 

detox

Le jeûne serait-il la nouvelle détox thérapeutique face au stress et aux maladies ? Une pratique millénaire pour se purifier de l’intérieur, à tenter en bonne et due forme.
Pas moins de 56% des adultes seraient intéressés par l’idée de tenter un jeûne. Il faut dire que cette pratique consistant à ne se nourrir que de bouillon pendant un à plusieurs jours a de quoi intriguer. Tenir ainsi sur la durée sans manger semble relever de l’exploit sain et pourtant, chaque année le jeûne fait des adeptes supplémentaires qui y survivent très bien et en revendiquent même les bienfaits.

Mais pourquoi un tel engouement ? Si la pratique du jeûne a principalement démarré dans les communautés religieuses, elle s’est par la suite répandue comme une nouvelle approche detox thérapeutique. Jeûner de façon intermittente permettrait ainsi d’évacuer un maximum les toxines mais aussi de lutter contre le cancer, les maladies auto-immunes, le diabète, les allergies ou encore l’hypertension. Bref, soigner par le vide tout ce qui nait de notre alimentation.

Le principe clé est de ne rien consommer de solide pendant une journée à une semaine. Les repas sont donc constitués de bouillons de légumes, infusions et éventuellement des jus pour aider à tenir le coup. Des symptômes tels qu’étourdissements, nausées et maux de tête peuvent apparaitre au tout début, sans conséquence toutefois, avant d’arriver à un état de bien-être. Car en groupe il est plus facile de se motiver, il existe même des cures collectives pour 590 euros la semaine avec activités prévues. Plus le jeûne est court, plus on peut le réitérer régulièrement.

Pour trois jours de diète, il faut se préparer un jour et demi à l’avance et trois jours à l’avance pour six jours de diète en réduisant les protéines animales et les féculents. Mais une fois le jeûne terminé, pas question de s’envoyer un McDo ! Pour être efficace et s’inscrire dans la durée avec ses bienfaits, le jeûne doit accompagner une alimentation équilibrée et composée de produits frais et viandes maigres. Il n’est qu’une « première étape » pour se décrasser et ne peut réformer une santé à lui-seul. Au final, le remède miracle n’existe pas mais on ne crache pas sur un petit coup de pouce avec un jeûne occasionnel.

Source: http://www.stylistic.fr/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,