14 03 2017

Lavage quotidien, formule, efficacité… On démêle le vrai du faux du shampoing


 

 

Vrai/Faux – Le shampoing est un produit phare de notre routine capillaire, mais le connaissons-nous vraiment ? Avec l’aide de deux expertes, on fait le point.

Les rumeurs vont bon train quand il s’agit du shampoing. Est-il vraiment interdit de se laver les cheveux tous les jours ? Doit-on adopter la pratique du double-shampoing ? Les sulfates et parabens sont-ils vraiment nocifs ? Caroline Bufalini, coiffeuse studio Klorane, et Denise Guillouet, responsable tests soins Division des Produits Professionnels chez L’Oréal, nous éclairent sur le sujet.

1. Se laver les cheveux tous les jours les rend gras

VRAI… ET FAUX. Ce réflexe quotidien et tentant peut se révéler mauvais «pour certains types de cuir chevelu, surtout ceux à tendance grasse» comme nous l’explique Caroline Bufalini. Si le besoin d’un lavage quotidien se fait tout de même ressentir, il est possible de céder à la tentation, mais avec un «bon shampoing». C’est à dire doux, dédié à un usage quotidien, ou sans sulfates, parabens ou colorants. Denise Guillouet nous pardonne également cet excès : «Une femme aux cheveux fins qui se les lave deux fois par semaine sera mal dans sa peau pendant les trois ou quatre jours qui suivent le shampoing.» Entre deux maux, mieux vaut choisir le moindre.

2. Un shampoing efficace doit mousser

FAUX. L’origine de cette idée reçue ? «La mousse a une action de dispersion, on l’assimile au lavage», selon Denise Guillouet. Si elle rend l’expérience plus agréable, elle n’est pas indispensable car elle ne fait pour autant mieux pénètrer le produit. La preuve : les low poo sans sulfates, parabens ou colorants-, les shampoings solides et faits maison, qui en sont tous dénués, sont plébiscités par les beautystas.
Pour compenser le manque de mousse et s’assurer que chaque mèche soit propre, attention cependant à ne pas rajouter de produit. L’experte L’Oréal Paris nous met en garde : il sera plus difficile à éliminer et rendra le cheveu plus gras. Une noisette dans le creux de la main suffit.

3. Il faut éviter les shampoings avec sulfates et parabens

VRAI, mais… Les parabens et sulfates font partie de ces ingrédients potentiellement nocifs dont il faut se méfier. Les premiers, des conservateurs, peuvent être à l’origine d’allergies et irritations, et sont suspectés d’être cancérigènes. Les seconds vont permettre au produit de mousser, au risque d’assécher les cheveux. Un procédé dont on peut se dispenser (cf. point précédent). Caroline Bufalini conseille fortement d’utiliser un shampoing sans sulfates pour les cheveux bouclés et secs, qui leur sont plus vulnérables.
Quant aux parabens, Denise Guillouet se veut rassurante : «IIs sont bien dosés aujourd’hui.» Pour celles qui souhaiteraient tout de même faire la chasse à ces indésirables, il est assez difficile de trouver des shampoings sans sulfates ou parabens en grandes surfaces. Le plus sûr reste d’inspecter leurs étiquettes avant de les acheter.

Notre sélection de shampoings doux :

4. Les cheveux ne sont propres qu’après deux shampoings

VRAI ET FAUX. «La plupart des produits aujourd’hui sont à application unique. Il sera utile d’en faire deux dans le cas où un shampoing sec a été utilisé avant», dit l’experte Klorane. La spécialiste de chez L’Oréal adhère pour sa part à la pratique du double-shampoing : «Le premier permet de laver, et le deuxième a une action traitante.» Néanmoins, «quand on lave ses cheveux tous les jours, il vaut mieux s’en tenir à une seule application».
Il existe une astuce pour savoir si un deuxième passage est nécessaire : glisser ses doigts dans les longueurs après le rinçage. Si elles sont emmêlées, il vaut mieux renouveler l’opération ou avoir recours à un après-shampoing, pour éviter de casser les cheveux au moment du brossage.

5. Il faut régulièrement changer de produit lavant

FAUX. Tout dépend de la santé de nos cheveux, mais rien n’est gravé dans le marbre. Leur nature change en fonction de leur traitement, de la météo et des hormones. «Le cuir chevelu évolue également», explique Céline Bufalini. À nous de nous adapter aux besoins de notre crinière, au moment venu.

6. Les adultes peuvent utiliser un shampoing pour bébés

FAUX. Dans un article publié en novembre dernier, Sylvie, coiffeuse à l’institut Leonor Greyl à Paris, clarifiait ce point : «Contrairement à ceux des adultes, les cheveux des nourrissons n’ont pas tendance à graisser.» La composition des produits qui leur sont dédiés, exempte d’ingrédients nocifs, ne garantit donc pas forcément de bons résultats sur les crinières plus mûres.

7. Des lavages trop fréquents font tomber les cheveux

FAUX. Ce mythe un peu alarmiste est fermement contesté par les deux coiffeuses, qui s’exclament à l’unisson : «Non !». La chute des cheveux s’explique par le stress, la grossesse, le cycle menstruel ou encore l’hygiène de vie. Heureusement, aucun shampoing acheté dans un point de vente digne de ce nom ne provoquera une calvitie prématurée.

Source: http://madame.lefigaro.fr

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

l e s    p l u s    p o p u l a i r e s

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Vierge
Soleil en Vierge
2 degrés
Balance
Lune en Balance
13 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K