25 06 2014

La tendance sweet food : le dessert dans tous ses états !


 

sweet  

Tendance culinaire de l’année 2014 : la sweet food. Comprendre : des desserts, sucrés comme salés, à volonté. Les gourmands vont adorer !

Sweet food. Gardez bien ce mot en tête ! Il s’agit de LA grande tendance culinaire de 2014. « Oui, ok, mais ça veut dire quoi ? » Au sens littéral, cela signifie, tout simplement, nourriture sucrée. Le dessert sera donc mis à l’honneur, tout au long de l’année. Les gourmands doivent saliver devant leurs écrans. Pour surfer sur cette nouvelle mode, le chef Cyril Lignac a, par exemple, lancé une application mobile entièrement dédiée aux entremets. Il n’en est toutefois pas à son coup d’essai, ayant ouvert, bien avant, deux pâtisseries. Des établissements qui tournent déjà à plein régime et qui ne risquent pas de désemplir, le dessert étant, plus que jamais, d’actualité.

D’autres chefs et cuisiniers s’inscrivent, eux aussi, dans cette mouvance. A l’instar du restaurant « Privé de Dessert », situé au 4 rue Lallier, dans le IXème arrondissement de Paris. Le principe ? Détourner nos traditionnels desserts dans des versions salés. A la carte : une religieuse à la tomate et à la chair de tourteau. Une île flottante aux truffes noires et à la ciboulette. Ou encore un St Honoré Burger, plat « qui se démarque bien », selon Sephora Naho, gérante de l’établissement. Il n’a pourtant pas été facile à réaliser. « C’est le dernier que nous ayons mis en place » raconte-t-elle.

Sephora a lancé son projet, en août 2012. Amoureuse du sucrée et de la pâtisserie, elle pensait d’abord ouvrir un salon de thé mais s’est finalement ravisé, un concept plus original en tête. A cette époque, la sweet food connaissait ses toutes premières heures de gloire, à la télévision. « Mes amis me disaient : regarde on a piqué ton truc. Moi, ça m’a conforté dans mon idée ». Si son entourage n’était, au départ, pas très enthousiaste, Sephora a néanmoins continué l’aventure, certaine d’être sur le bon chemin. « Les desserts sont réconfortants. Ils sont jolis, ils donnent envie. Et puis, maintenant, avec tous les programmes culinaires, les gens sont de plus en plus exigeants vis-à-vis du dressage. Avec les desserts, les possibilités sont nombreuses. Et il y a tellement de desserts à exploiter ». Le concept n’est donc pas prêt de s’essouffler.

Source: http://www.plurielles.fr/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
27 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
19 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
1 jour

F A C E B O O K