11 03 2016

La rhinoplastie : tout savoir sur la chirurgie du nez


 

nez  

La rhinoplastie est certainement une des opérations de chirurgie esthétique les plus sollicitées en France. Nez trop long, trop large, crochu ou bossu… Cette opération de chirurgie du nez permet de rectifier ces petites imperfections parfois sources de grands complexes. En quoi consiste cette intervention et quelles précautions doit-on prendre avant de se lancer ? Décryptage.

Qu’est-ce que la rhinoplastie ?
Il en existe deux types :
– fonctionnelle, soit une opération de chirurgie réparatrice d’ordre ORL, qui consiste à redresser la cloison nasale des personnes souffrant de difficulté respiratoire.
– correctrice, c’est-à-dire une opération de chirurgie plastique d’ordre esthétique, qui consiste à modifier la morphologie du nez au niveau des os supérieurs ou des cartilages.

Bien qu’ayant différents objectifs, ces deux types de chirurgie du nez peuvent être réalisés en même temps.

Cette intervention peut-être demandée dès l’âge de 16 ans, lorsque la croissance se finie. Il est également possible d’ajouter à celle-ci une opération sur le menton ou sur d’éventuelles poches sous les yeux.

Les précautions à prendre avant l’intervention
Les rendez-vous médicaux préopératoires sont essentiels lors d’interventions de chirurgie esthétique. Dans le cas d’une opération de chirurgie du nez, ces entretiens permettent à la patiente d’exprimer avec exactitude ses attentes et au médecin de lui proposer les modifications envisageables. Ce dialogue est primordial.
En effet, modifier la forme de son nez n’a rien d’anodin et change l’harmonie globale des traits : le regard, la bouche et même le menton seront mis en valeur différemment. En cela, les simulations sur photos réalisées avant l’opération sont très importantes. Elles aideront ainsi la patiente à se familiariser avec ce nouveau visage et à décider, en accord avec le médecin, du déroulement exact de l’intervention.

Comment se déroule l’intervention ?
Selon qu’il s’agisse d’une réduction de la partie osseuse, d’une bosse ou des cartilages, l’intervention se fait sous anesthésie générale ou locale. Elle dure entre 1h et 1h30.
L’hospitalisation dure quant à elle entre 24 et 48 heures.

Pour corriger une bosse du nez trop visible, le chirurgien retirera l’excès osseux. L’espace crée par la suppression de la bosse est resserré de telle sorte que le nez devienne non seulement plus droit, voir creusé selon le souhait de la patiente, mais aussi plus fin de profil.

Si votre souhait est de modifier l’aspect de votre nez sur sa pointe, plusieurs techniques seront envisagées pour que celle-ci soit plus fine : la réduction de cartilage alaire (qui forme la pointe du nez), la suture de cartilages entre eux ou bien encore l’ajout de greffons de cartilages pour remodeler le nez selon ses souhaits.

La convalescence
La durée de convalescence dépend du type de rhinoplastie, elle varie entre 8 et 15 jours.
Le nez reste ensuite fragile pendant un mois. Il est donc conseillé d’éviter toute pratique sportive à risques.

L’intervention donne souvent lieu à des maux de tête, une gêne respiratoire et à l’apparition de quelques hématomes passagers. En cas de douleur persistante, une infection peut être en cause, il vaut donc mieux consulter immédiatement.

Si les premiers résultats satisfaisants sont visibles au bout de 2 semaines, le résultat définitif n’est quant à lui appréciable qu’au bout de 6 mois voire un an.

Les limites de la rhinoplastie
– Attention, si les simulations sur photos faites de profil sont souvent proches du résultat final, celles faites de face ne sont pas toujours très fiables !
– Le grain de peau joue un rôle non négligeable sur le résultat final : il n’est pas possible d’obtenir un nez petit et fin avec une peau épaisse. Il en va de même avec des narines larges.

Une rhinoplastie : à quel prix ?
Le coût moyen d’une telle intervention oscille entre 2500 à 4500 €. Il dépend de la durée du geste, du type d’intervention, du chirurgien etc.

Une opération de chirurgie du nez n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale puisqu’elle fait partie des opérations dites « esthétiques ». Une prise en charge sera néanmoins possible si cette intervention fait suite à un traumatisme. Votre mutuelle pourra vous aider selon le contrat que vous avez souscrit auprès d’elle.

Attention, le prix ne fait pas la réputation d’un chirurgien esthétique. Prenez le temps de choisir votre chirurgien, renseignez-vous bien avant sur son expérience, son CV etc. Ne vous lancez pas dans ce projet esthétique sans peser le pour et le contre, et en ayant bien conscience des bonnes et mauvaises raisons de se refaire le nez. De même, toute intervention chirurgicale comporte des risques, discutez-en avec votre chirugien.

Source: http://www.aufeminin.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
28 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
7 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K