4 11 2013

La peste : une maladie réemergente


 

peste  

Alors que la peste est considérée comme une maladie du passé dans l’imaginaire collectif, une nouvelle étude américaine fait état d’un nombre de cas grandissants. L’OMS l’a d’ailleurs classée parmi les « maladies réemergentes » dans le monde.

La peste a donné lieu à de grandes épidémies historiques, mais ne fait pas pour autant partie du passé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère aujourd’hui cette maladie comme « réemergente dans le monde », soumise à une déclaration obligatoire au règlement sanitaire international. En France, une équipe de l’Institut pasteur de Lille cherche à identifier les gènes qui permettent à la bactérie d’être transmise par la puce des rats ainsi que ceux responsables de la maladie chez le mammifère. Elle travaille aussi sur l’amélioration des traitements actuels.

Une étude parue récemment dans la revue The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene et citée par le blog de Pierre Barthélémy sur Le Monde.fr, analyse les données mondiales sur la peste entre 2000 et 2009. Le chercheur américain Thomas Butler recense 21 725 cas de peste dans le monde au cours de ces neuf années et 1 612 décès. « Ce nombre est probablement un minimum car tous les décès dus à la maladie ne lui sont pas forcément attribués en l’absence d’analyses », précise Pierre Barthélémy. Parmi les pays les plus infectés, l’Afrique détient un triste record : 97% des cas ont été observés dans ce continent.

Une bactérie qui s’adapte

L’étude donne différents exemples, dont le cas de 83 personnes tombées malades en Afghanistan après avoir mangé de la viande de chameau infectée, parmi lesquelles 17 ont trouvé la mort. « En France, le dernier cas de peste date de 1945 mais cela ne signifie pas forcément grand chose », rappelle le journaliste. D’après les études de ces dernières années, le nombre de pays touchés par la peste au cours de la deuxième moitié du XXe siècle ne cesse de monter.

L’augmentation des températures globales, la mondialisation des échanges, la résistance aux antibiotiques et l’absence de vaccin pour immuniser la population à la maladie font partie des facteurs qui pourraient contribuer à une diffusion de la peste. « Par ailleurs, plusieurs auteurs soulignent la grande plasticité du génome de la bactérie, ce qui lui donne la capacité de s’adapter aisément aux modifications de son écosystème, fréquentes sur notre planète désormais », conclut Pierre Barthélémy.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
29 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
25 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
29 jours

F A C E B O O K