19 01 2017

Intuition : les clés pour développer son « 6e sens »


 

intuiton  

Depuis toute petite, Lilie Delahaie dit avoir des intuitions surdéveloppées. Plus qu’un don isolé, elle préfère parler d’une compétence à laquelle nous pourrions tous prétendre. Vraiment ?

Anticiper des événements à venir, lire les émotions des autres, se mettre à leur place au point de deviner le nom de leur futur conjoint : voilà des compétences qui semblent dignes d’un film de science-fiction. Pourtant, Lilie Delahaie, coach et consultante, dit avoir détecté très tôt chez elle ce «sixième sens». Pour cette consultante, ce n’est pas un «don particulier». Elle aime plutôt parler de «potentiel présent en chacun d’entre nous qui ne demande qu’à être développé». Dans son ouvrage Osez faire confiance à votre intuition (1) la coach explique le rôle qu’aurait joué cette capacité dans sa vie et comment chacun d’entre nous peut selon elle en tirer parti.

Ces intuitions, Lilie Delahaie les auraient refoulées pendant longtemps, jusqu’à s’en rendre malade, assure-t-elle : aphtes qui ne disparaissent pas, anorexie légère «pour être invisible», énumère l’auteure. Puis, jeune adulte, une rencontre l’aurait libérée de ce poids : il est thérapeute, plus âgé qu’elle ; à ses côtés, elle se découvre, apprend à parler d’elle et à faire face à ses intuitions tout en les utilisant à bon escient – elle emploie l’expression «aider les gens».

« La plupart des gens ignorent ou méprisent leur instinct »

« Je fonctionne beaucoup avec les émotions, mais chez infiniment de personnes, cette partie est muselée alors que la partie cartésienne est entraînée», avance la coach. Pour elle, cette intuition est comme un muscle à faire travailler, alors que, dans un monde où la rationalité est mise en avant, où montrer ses émotions est perçu comme une faiblesse, avouer que l’on se fie à elles peut être perçu comme un défaut. «La plupart des gens ignorent ou méprisent leur instinct, ils l’étouffent et le refoulent au lieu de l’entendre et de le suivre comme on fait avec un ami ou un allié. C’est pourtant ce qu’il faut apprendre à faire», écrit-elle dans son ouvrage.

Et les domaines d’applications seraient nombreux, d’après Lilie Delahaie qui assure que, si tout le monde ne peut pas anticiper un événement, nous pouvons en revanche tous nous en servir pour préparer efficacement un plan ou un projet, faire le point sur une relation… Faire confiance à son flair est aussi un moyen de lâcher prise, d’arrêter de vouloir tout contrôler et de travailler sa positivité. Et si l’on se trompe ? «L’intuition n’était pas nécessairement vraie mais elle indique quelque chose : c’est donc une information tout aussi importante.»

6 conseils pour se fier à son intuition

1. Choisir un jour de repos sans obligation professionnelle et avec un minimum de responsabilité envers autrui.
2. Commencer la journée en se préparant à être réceptif : sport, détente, marche, musique… lâchez prise !
3. Orienter sa réflexion : qu’ai-je besoin de savoir? Qu’est-ce qui serait utile à ma vie actuelle ? Écoutez votre corps, votre cœur et votre voix intérieure.
4. Oublier la logique. Détachez-vous de vos habitudes mentales. Notez les images, les mots, les sensations et les émotions qui vous viennent.
5. Laisser venir l’émotion : positive ou négative, ressentez-la. Faites ensuite appel à votre raisonnement pour définir un plan d’action.
6. Continuer ! Ne vous arrêtez pas là et organisez-vous une journée 100% intuition régulièrement. En installant ce rituel, vous apprendrez à mieux connaître le mécanisme. Et n’ayez pas peur de vous tromper. L’erreur est humaine.

Source: http://madame.lefigaro.fr/

 
 
 
 
 
 
 

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
4 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
27 jours

F A C E B O O K