26 06 2014

Grossesse : l’anti nauséeux Primpéran n’est pas dangereux


 

Grossesse-l-anti-nauseeux-Primperan-n-est-pas-dangereux_exact441x300  

Le Primpéran, un médicament fréquemment utilisé contre les nausées et les vomissements pendant la grossesse ne fait pas courir de risques santé ni au bébé ni à la maman selon une étude scientifique de grande ampleur.

Une étude danoise a étudié l’effet du métoclopramide (la molécule principale du primpéran, un anti nauséeux utilisé contre les vomissements par les femmes enceintes) pendant la grossesse sur les risques de malformations congénitales, les avortements spontanés et la mortalité périnatale.
Les scientifiques danois du Statens Serum Institut (Copenhague) ont analysé entre 1997 et 2011, 1 222 503 grossesses. Pendant cette étude, 40.000 femmes ont été exposées au médicament.

Malformations congénitales

Les chercheurs ont étudié l’augmentation des risques sur 20 types de malformations congénitales sérieuses (comme le défaut de communication inter-auriculaire, la tétralogie de Fallot qui sont des maladies cardiaques, ou la sténose aortique (rétrécissement de l’aorte, le plus grosse artère )
En analysant les données de leur étude scientifique, ils ont conclu qu’il n’existait aucune association entre la prise de métoclopramide et l’une des 20 malformations congénitales étudiées.
« Dans l’ensemble, les bébés nés de femmes ayant consommé cette molécule au cours du premier trimestre de la grossesse pour soulager les nausées et les vomissements avaient des taux similaires de malformations congénitales comparés aux bébés dont les mères n’avait pas pris ce médicament, » explique le Pr Bjorn Pasternak, auteur principal de cette étude.

Avortements spontanés et bébés prématurés

De la même manière, ils n’ont pas observé d’augmentation de fausses couches, de naissances de bébés prématurés et de la mortalité périnatale suite à la prise de métoclopramide pendant la grossesse.
Si l’utilisation de métoclopramide pendant la grossesse n’a pas été associée à un risque accru de malformations congénitales majeures, d’avortement spontané ou de mortalité prénatale, il faut rappeler qu’en février 2012, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (l’Afssaps) avait annoncé que le Primpéran et tous ses génériques à base de métoclopramide étaient désormais contre-indiqués aux enfants et adolescents de moins de 18 ans. En 2007, l’Afssaps avait déjà alerté les médecins et les patients sur les risques d’effets indésirables neurologiques provoqués par les médicaments à base de métoclopramide, et notamment sur certains troubles extrapyramidaux (tremblements, mouvements anormaux de la tête et du cou, etc.).
Cette étude a été publiée dans la revue scientifique Journal of the American Medical Association (JAMA).

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
27 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
19 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
1 jour

F A C E B O O K