20 10 2013

Grossesse : 10 % des femmes enceintes boivent de l’alcool


 

Grossesse-10-des-femmes-enceintes-boivent-de-l-alcool_exact441x300  

En Norvège, une femme sur dix s’autorise à boire un peu d’alcool pendant la grossesse, selon une étude.

Pas une seule goutte d’alcool pendant la grossesse. La recommandation n’est pas très suivie en Norvège, où une étude révèle qu’elles sont 16% à boire au premier trimestre et 10 % au cours du deuxième trimestre.

L’Institut national de Santé publique d’Oslo a suivi 66 111 femmes enceintes en Norvège qui ont répondu à des questionnaires sur leur consommation d’alcool pendant la grossesse à 17 puis à 30 semaines de grossesse.

Les résultats publiés dans le journal de la Fédération nordique d’obstétrique et de gynécologie montrent donc que beaucoup de femmes continuent à boire de l’alcool pendant la grossesse. Pendant le premier trimestre, 12 % des femmes ont reconnu avoir eu un comportement équivalent à du binge drinking, c’est-à-dire, une consommation d’alcool excessive sur une courte période. Cette tendance était revue à la baisse au cours du second trimestre avec seules 0.5% des femmes l’ayant expérimenté.

Pour évaluer la consommation d’alcool, les chercheurs ont calculé par unité, sachant qu’une unité d’alcool correspond en Norvège comme en France à 33 cl d’alcool non fermenté, un verre de vin ou un shot de spiritueux. Ainsi ils ont qualifié de consommation légère celle comprise entre 0.5 et 2 unités d’alcool par mois. Le binge drinking équivaut à 5 unités ou plus dans la même occasion.

Il est reconnu que l’alcool pendant la grossesse (au-delà de deux verres par jour) augmente le risque de bébés prématurés, de faible poids, des malformations ou de mort foetale. Mais ces avertissements n’ont hélas pas toujours l’effet escompté chez les futures mères.

Les émotions négatives incitent à boire pendant la grossesse

Les chercheurs ont également pris en compte les émotions négatives des femmes enceintes. Ils en ont conclu que cette « affectivité négative » est associée à une hausse de la consommation d‘alcool. « Nos résultats mettent en évidence un lien entre les émotions négatives des mères, comme la dépression et l’anxiété, et la consommation légère d’alcool et le binge drinking, résume Dr Stene-Larsen, auteur de l’étude interrogé par Medicalnewstoday. Une nouvelle étude est nécessaire pour comprendre pourquoi les femmes continuent à boire de l’alcool malgré les mises en garde sanitaires ».

En France, on estime qu’environ une femme enceinte sur quatre boit de l’alcool pendant sa grossesse.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
10 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
25 jours

F A C E B O O K