17 10 2014

Fumer altère des gènes associés au cancer


 

Fumer-altere-des-genes-associes-au-cancer_exact441x300  

Les effets indésirables liés au tabagisme s’impriment dans les gènes qui se transmettent de génération en génération, selon une étude suédoise.

On sait que fumer augmente le risque de cancer, de diabète et de faible concentration de spermatozoïdes. Des chercheurs du département d’immunologie, de génétique et de pathologie de l’Université d’Uppsala et du Centre de recherche clinique d’Uppsala en Suède ont maintenant la preuve que ces méfaits affectent les gènes dont héritent les générations futures.

Dans la revue scientifique Human Molecular Genetics, les scientifiques se sont aperçus que ces modifications génétiques n’étaient visibles que chez les fumeurs. Aucun changement génétique n’a été constaté chez les non fumeurs.

Le matériel génétique évolue avec l’âge sous l’effet d’altérations chimiques de l’ADN qui modifient l’activité des gènes. Ces changements génétiques sont normalement causés par le vieillissement. Mais les facteurs environnementaux et le mode de vie peuvent aussi influencer le matériel génétique. Par exemple, des chercheurs britanniques de l’University of Surrey ont établi que le manque de sommeil pouvait perturber l’activité de centaines de gènes.

Cette nouvelle étude suédoise apporte une nouvelle illustration de l’impact du mode de vie sur les gènes. Elle démontre que l’exposition aux substances chimiques du tabac bouleverse le fonctionnement normal des gènes et augmente le risque de pathologies liées au tabac comme le cancer.

« Quand vous fumez, vous êtes exposés à certains produits toxiques qui modifient le comportement de l’ADN, confirme l’auteur de l’étude, Asa Johansson, chercheur à l’université d’Uppsala. Nos résultats indiquent que le risque accru de maladies liées au tabagisme est partiellement provoqué par des changements épigénétiques ».

La relation entre le capital génétique et le tabac est complexe. Récemment, des chercheurs français de l’Institut Pasteur, du CNRS et de l’Université Pierre et Marie Curie ont révélé que les mutations génétiques peuvent expliquer les écarts d’addiction à la cigarette entre les fumeurs.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

l e s    p l u s    p o p u l a i r e s

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Vierge
Soleil en Vierge
2 degrés
Balance
Lune en Balance
13 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K