28 03 2016

Flexitarisme : moins de viande et plus de végétaux


 

flexitarisme1  

Le flexitarisme s’affirme de plus en plus comme le nouveau mode alimentaire sain à adopter. Un mouvement pour le bien-être comme l’éthique et qui fait aussi du bien à la planète !

Il y avait les omnivores, les pesco-végétariens, les végétariens, les végétaliens et les vegan. Désormais, on voit fleurir le flexitarisme. Mais qui sont les flexitariens ? Des personnes qui réduisent leur consommation de chair animale au quotidien, voire également de produits d’origine animale comme le lait ou les œufs mais sans y renoncer totalement. Un genre de végétarisme à mi-temps donc et un mouvement qui, comme son nom l’indique, permet de faire un geste vis à vis des animaux, de la planète ou de sa santé mais tout en gardant une certaine flexibilité.

S’il y a encore quelques décennies, la viande était un produit occasionnel sur la semaine, elle est désormais consommée tous les jours par la majorité des gens et jusqu’à deux fois par jour. Une habitude que même les diététiciens les plus traditionnels désapprouvent, alors que les problèmes cardiovasculaires, d’hypertension et de cholestérol ne font que croitre d’après l’OMS. Réduire sa consommation de viande devient alors de plus en plus répandu pour préserver sa santé et surtout, diversifier un peu son alimentation.

Des stars adeptes sur bio et du healthy telles que Gwyneth Paltrow et Jennifer Aniston clament déjà depuis longtemps les bienfaits d’une alimentation plus « green » et ce qui fut d’abord une tendance se mute en un vrai mode de vie raisonné. Mais doit-on alors se nourrir de salade pour adopter le flexitarisme ? Rassurez-vous, pas besoin de manger comme Popeye pour cuisiner plus vert.

Outre les légumes et les fruits qui sont bien entendus importants, varier votre alimentation et réduire les produits animaux passera par une consommation plus grande de protéines végétales : légumineuses, graines, oléagineux, céréales complètes, soja, seitan… Des aliments encore peu utilisés en France où la viande est toujours le centre des plats alors qu’ils font partie intégrante d’autres cuisines du monde. A côté du poisson, les Japonais ont l’habitude de consommer du soja régulièrement. Les Italiens sont eux maîtres pour intégrer des pois chiches ou des noix dans leurs plats et que dire des Indiens et leur dhals de lentilles?

Au final, notre alimentation occidentale reste bien peu variée en comparaison à d’autres régions du monde. Heureusement, les possibilités pour modifier vos habitudes en douceur sont infinies et les recettes vegan se font toujours plus alléchantes pour séduire les amateurs de barbacue qui ne savent par où commencer. Vous trouverez un ensemble de conseils sur l’Association Végétarienne de France et pourquoi ne pas tenter le défi veggie d’une semaine? Quand on voit que désormais même les fromages ont leur équivalent végétal avec le vromage, tout semble effectivement possible ! Et vous, prêtes à donner une chance au flexitarisme ?

Source: http://www.stylistic.fr/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
28 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
7 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K