8 11 2013

En Grande-Bretagne, on teste le cannabis à la télé


 

En-Grande-Bretagne  

L’émission Drugs live va filmer des fumeurs de différentes variétés de marijuana sous l’œil de médecins.

En Grande-Bretagne, l’imagination des producteurs de télévision n’a pas de limites. Quand on ne filme pas les ébats sexuels pour lever le tabou sur la sexualité, on observe des personnes en train de se droguer. L’an dernier, Drugs live filmait Keith Allen, le père de la chanteuse Lily Allen, en train de prendre de l’ecstasy. Cette expérience avait captivé plus de 2 millions de spectateurs devant leur télé, et encore plus sur le Net. La deuxième saison de Drugs live espère bien dépasser le record de l’an dernier en ciblant une autre drogue : la marijuana.

Derrière le divertissement, l’objectif revendiqué est d’observer les effets de différentes variétés de marijuana sur le cerveau, la mémoire et l’équilibre psychologue des cobayes. Pour cela, le programme sera réalisé dans les conditions d’une expérience de laboratoire et se déroulera à l’Imperial College de Londres. Les volontaires seront encadrés par un médecin et un psychiatre, le Dr Val Curran et le Dr David Nutt.

« Il s’agit d’un projet de recherche extrêmement excitant et important, qui montrera comment la Skunk et la résine de cannabis produisent des effets différents sur le cerveau humain, l’esprit et le comportement », s’extasie le Pr Val Curran co-directeur de l’étude.

Une expérience suivie d’un débat d’experts

Montrer les effets permettra dans l’esprit des chercheurs de sensibiliser et de mettre en garde le public contre les risques de consommer cette drogue. L’an dernier, deux millions de Britanniques ont fumé du cannabis. Un jeune sur deux âgé de 16-29 ans l’a déjà essayé au moins une fois.
« Mon espoir est que ce nouveau programme scientifique informe correctement ceux qui fument du cannabis, et ceux qui l’ont déjà utilisé. Notre mission, c’est surtout que ces gens-là connaissent mieux les effets de cette drogue et les dangers auxquels ils s’exposent en la fumant », ajoute le professeur David Nutt.

L’expérience sera accompagnée d’un débat dans lequel interviendront des professionnels de la santé, des politiques, des scientifiques, des consommateurs de cannabis et des spécialistes de la prévention.

Ce décorum n’empêche pas les Britanniques de se diviser sur la légitimité d’un tel programme, considéré par certains comme relevant plus de la farce que d’une véritable expérience scientifique.

Et vous, pensez-vous qu’une telle émission serait possible en France ?

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
22 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
26 jours

F A C E B O O K