23 11 2013

Du cannabis thérapeutique autorisé à un patient malade


 

Du-cannabis-therapeutique-autorise-a-un-patient-malade_exact441x300  

Un homme souffrant d’une maladie rare a été autorisé par le tribunal correctionnel d’Avignon à fumer du cannabis à titre thérapeutique.

La relaxe du tribunal correctionnel d’Avignon (Vaucluse) sonne comme une petite victoire pour les défenseurs du cannabis thérapeutique. « C’est un début pour tous les autres malades », se félicite Marc, l’homme concerné par cette décision de justice, dans La Provence.

Ce jugement est suffisamment exceptionnel pour être relayé dans les médias. « C’est une décision qui va compter, c’est la quatrième en France de ce type », selon le principal intéressé, jugé pour avoir consommé du cannabis pour supporter sa maladie. Pour autant, rien ne dit que l’autorisation accordée à Marc fasse jurisprudence. Sa situation relève d’un cas exceptionnel, objecteront certains. Marc fait en effet partie des 6 000 personnes touchées par la maladie de Horton, une atteinte inflammatoire des vaisseaux sanguins.

Le prévenu a obtenu le feu vert pour continuer à fumer du cannabis afin de soulager ces fortes douleurs liées à sa maladie qui l’affecte depuis 15 ans. Si le tribunal a retenu le caractère nécessaire de cette consommation, les décisions de justice ne sont pas toutes aussi clémentes. Pour preuve, en juillet dernier, la cour d’appel de Besançon (Doubs) a condamné à 50 euros d’amende avec sursis un patient atteint de myopathie.

Une utilisation encadrée des médicaments à base de cannabis

Ces décisions de justice divergentes sont le signe que le débat sur l’autorisation du cannabis thérapeutique en France continue à diviser. Dans le camp des pour, certains chercheurs et professionnels de santé convaincus des vertus du cannabis pour soulager les douleurs associées à certaines maladies. Dans le camp des contre, ceux qui craignent que cette autorisation ouvre la voie à une dépénalisation du cannabis.

Officiellement, les choses commencent à bouger et penchent pour le camp des partisans. Depuis un décret paru au Journal officiel le 7 juin dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est habilitée à délivrer des autorisations de mise sur le marché de produits contenant « du cannabis ou ses dérivés ».
L’utilisation de médicaments à base de cannabis est donc possible « pour certains patients bien définis et selon des modalités très encadrées », précise le ministère de la Santé. Le Sativex, un traitement à base de cannabis destiné aux patients souffrant de sclérose en plaque, pourrait d’ailleurs être commercialisé en France dès 2015.

De là à autoriser les malades à fumer du cannabis chez eux, la marge est encore grande.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
28 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
7 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K