27 11 2013

Cyber harcèlement : quand Internet déresponsabilise les agresseurs


 

Cyber-harcelement-quand-Internet-deresponsabilise-les-agresseurs_exact441x300  

Le harcèlement à l’école concerne un élève sur dix. Le ministère de l’Education lance d’ailleurs une campagne nationale pour lutter contre ce fléau qui a déjà fait deux victimes en 2013. Entre autres, l’utilisation d’Internet facilite le harcèlement et déresponsabilise les auteurs. Le pédopsychiatre Stéphane Clerget a répondu aux questions de Top Santé à ce sujet.

Comment peut-on définir le cyber harcèlement ?

Cela représente toutes les formes de harcèlement qui passent par les nouvelles technologies. Souvent, ce sont des messages agressifs écrits par un ou plusieurs individus à l’encontre d’une personne ou une mention dans un post. Tout est bon pour propager une rumeur, des insultes ou des moqueries que ce soit un site, un forum, un chat, une messagerie ou un smartphone. Le web a un effet facilitateur car l’agresseur se sent protégé derrière son écran et le côté virtuel donne à ses actes une dimension plus légère. Le cyber harcèlement peut aller très loin, jusqu’à la publication de photos, vidéo, l’envoi de sextings (messages ou photographies sexuellement explicites via sms) ou encore, l’usurpation d’identité. La tranche des 12-14 ans est la plus exposée et les victimes sont le plus souvent des filles.

Quels sont les signes d’alerte qu’un parent pourrait repérer chez son enfant ?

Il n’y a pas de signes spécifiques au cyber harcèlement, ce sont les mêmes que pour tout type d’harcèlement : un état de mal-être général qui peut se manifester par des troubles du sommeil, un état dépressif, des notes en chute libre…

Que doit-on faire si notre enfant est victime de cyber harcèlement ?

Avant tout, il faut évaluer la situation. Essayez ensuite de savoir qui harcèle qui et d’avoir les noms des agresseurs, tout en rassurant votre enfant. Il est important de rassembler un maximum d’éléments qui fournissent la preuve d’un harcèlement : copie de mail, captures d’écran des messages sur les réseaux sociaux… Une fois les preuves récoltées on peut déposer plainte et, éventuellement, prévenir le responsable de l’établissement scolaire. Même si le harcèlement n’est pas toujours facile à prouver, la loi protège le droit à l’image et interdit l’usurpation d’identité, c’est important de garder cet aspect à l’esprit. Après avoir franchi ces différentes phases il est possible d’avoir recours à une entreprise spécialisée en nettoyage de l’e-réputation. Peut-être aux frais de l’agresseur…

Et que faire si notre enfant est l’agresseur ?

Il faut l’informer des risques qu’il encourt du point de vue légal et lui faire prendre conscience de la gravité de son acte. Il arrive souvent que les jeunes de 12-14 ans ne réalisent pas à quel point ils font du mal à une autre personne. En tant que parent, exigez ensuite qu’il arrête toute forme de harcèlement et qu’il présente des excuses à la victime.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
29 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
25 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
29 jours

F A C E B O O K