22 06 2016

Comment gommer sa culotte de cheval ?


 

culotte-de-cheval  

Moins de gras, de sucres, de sel et des exercices de sport selon la méthode fractionnée permettent de faire disparaître cette zone disgracieuse. Conseils et exercices du coach sportif Thibault Richard.

Elle est l’ennemie physique numéro 1 chez bon nombre de femmes, dessine la silhouette en forme de poire et met son veto lors de tout essayage de jeans skinny. Nous avons nommé (disgracieusement) : la « culotte de cheval ». À l’instar de la « petite bouée », la localisation est dictée par la nature, plus particulièrement par les hormones et la génétique. Elle est ainsi presque exclusivement féminine : « C’est un amas graisseux qui se fixe sur les fesses, les hanches et le haut des cuisses des femmes. Chez les hommes, la graisse se stocke plutôt au niveau du ventre », rappelle Thibault Richard, coach sportif et personnel. Que celles concernées se rassurent, la zone n’est absolument pas une fatalité. On peut s’en débarrasser, à condition de respecter quelques règles.

Moins d’endurance, plus d’intensité

La consigne reste la même quand on souhaite perdre du poids, muscler et sculpter sa silhouette. Pour accompagner l’effort sportif, on adopte les bons réflexes. On limite ainsi les gras, les sucres, qui se stockeront dans la zone dangereuse, et on freine sérieusement sur le sel. En plus de nuire à la santé cardio-vasculaire, il favorise la rétention d’eau, responsable de la cellulite.

Vélo elliptique, running, natation, aquabiking…
La zone s’affine ensuite grâce au sport. À condition que l’effort fourni soit intensif. « On a souvent du mal à éliminer la culotte de cheval parce qu’on opte pour des activités d’endurance, pas assez puissantes pour déloger les amas graisseux. Il faut réussir à libérer suffisamment d’adrénaline pour optimiser la fonte des graisses, le phénomène de la lipolyse », met en garde le coach.

Pour ce faire, on utilise la méthode fractionnée, on alterne effort intense et phase de récupération, qui permet de dépenser plus d’énergie. Pour les aficionados du running par exemple, plutôt que de courir une heure, on effectue 10 secondes de sprint et on ralentit et récupère 20 secondes, le tout pendant 20 minutes. Les débutantes, doivent quant à elles faire l’accélération progressivement sur 10 secondes. Quant à celles qui préfèrent le vélo, il est primordial de ne pas pédaler à une allure constante sur une longue durée. On alterne 10 secondes intensives et 20 secondes de récupération, le tout 5 à 6 fois. « Natation, aquabiking, etc, tous les sports d’eau, par leur effet drainant sont très intéressants pour gommer la culotte de cheval », indique Thibault Richard. Pour celles qui souhaitent enfiler un bonnet de bain, « alternez entre une longueur « à fond » avec des palmes, puis une longueur tranquillement pour récupérer », conseille le professionnel.

Que ce soit du running, du vélo, de la natation, mieux vaut pratiquer deux à trois fois par semaine. Les premiers résultats se feront voir après quatre à six semaines d’effort.
Bon à savoir : le corps s’habitude très vite. Si l’intensité ne change pas, on stagnera et les résultats ne se feront pas sentir. On n’oublie donc pas d’augmenter la résistance au fur et à mesure de la pratique.

Source: http://madame.lefigaro.fr/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Cancer
Soleil en Cancer
24 degrés
Vierge
Lune en Vierge
10 degrés
Premier Croissant
Premier Croissant
3 jours

F A C E B O O K


Link

Recevez avec un apéritif dinatoire flunch Traiteur !