14 06 2015

Cesser de se dévaloriser


 

cesser  

Quiconque souhaite un jour être heureux doit cesser de se dévaloriser. Mais plus facile à dire qu’à faire tant, enfermé dans ce cercle qui voit nos pensées négatives nourrir nos complexes, qui nourrissent ensuite notre mal-être, générant à son tour des pensées négatives.

Sur la route vers le bonheur, le sentiment de dévalorisation, est le premier des obstacles. Mais d’où vient ce sentiment de dévalorisation ? De notre enfance ? De nos parents ? Les causes sont diverses et multiples mais le résultat est bien là, nos complexes nous rendent malheureux. La perception de nos défauts génère des pensées négatives qui accentuent cette même perception de nos défauts. Mais ce qui nous rend malheureux, ce ne sont pas nos défauts, mais la perception que nous en avons. En effet, nos complexes comme notre sentiment de dévalorisation sont subjectifs. Mais comme nous les portons comme vérité, certitude et habitude nous sommes incapables de les remettre en question. Hors si vous voyez comme cela sachez que cette image ne correspond pas à la réalité, ou en tout cas pas à celle que vous pourriez renvoyer si vous ne vous dévalorisiez pas.

L’objectif est donc de relativiser cette dévalorisation. De prendre de la distance par rapport à elle.

Comme première piste je vous suggère la réalisation de l’expérience du « ballon d’hélium » que j’ai pu voir lors de l’émission « J’ai décidé d’être heureux ». Pour cela réunissez autour de vous des proches bienveillants. Et pourquoi pas des personnes qui elles aussi se dévalorisent. Munissez-vous d’un ballon d’hélium et notez sur une feuille l’ensemble de vos défauts et complexes, puis lisez-les à haute voix après avoir préalablement respiré du gaz du ballon d’hélium. Le fait de prononcer ces défauts avec une voix ridicule (provoquée par l’hélium), va les désacraliser et les rendre ridicule. En groupe je vous garantis une franche partie de rigolade.

Qu’allez-vous en retirer ? Et bien que savoir rire de soi, se considérer et vivre avec légèreté est un ingrédient pour vivre heureux. Savoir lâcher prise sur ce que l’on considère être comme des défauts et des complexes, comprendre que la perception que nous avons de nous mêmes est subjective et que ce que les autres perçoivent et retiennent de nous c’est avant tout notre attitude. Ce qui explique aussi pourquoi des personnes qui selon les standards en vigueur (et qui sont tout sauf objectifs) ont des physiques « ingrats » sont pourtant très séduisants, hommes comme femmes, nous en avons tous des exemples.

Sachez donc rire de vous-même, de la perception que vous avez de vous-même. Sachez lâcher prise vis-à-vis des sentiments négatifs de dévalorisation, prenez du recul sur vous-même et sachez que vous n’êtes pas obligé de croire vos pensées négatives. Vous pouvez aussi les laisser passer et partir et vous apercevoir que vous pouvez très bien vivre sans, de manière beaucoup plus légère.

Vous êtes votre premier obstacle à votre bonheur avec vos certitudes et vos habitudes, mais il faut s’autoriser à être heureux, on le peut ! On a le droit au bonheur, vous avez le droit au bonheur, tu as le droit au bonheur et tu peux l’être !

Sachant bien que ces quelques lignes sont bien peu face à des pensées et sentiments qui vous habitent et vous détruisent depuis très longtemps je me permets de vous suggérer la lecture des articles suivant qui vous permettront peut-être d’approfondir la réflexion et de vous pousser un peu plus loin dans le dépassement de cet obstacle qu’est la dévalorisation de soi.

« Arrêtez de vous saboter ! », Caroline Carlicchi vous explique comment certaines de nos croyances peuvent nous conduire à l’autosabotage.

« Lâchez prise une fois pour toutes », Malou Lazaro nous explique comment lâcher prise.

« Lâcher prise : la clé du bonheur intérieur », Anne Ghiloni abodre elle aussi la question du lâcher prise pour être libre avec soi-même.

« PNL : nos coachs en parlent… », découvrez dans cet article l’outil puissant que pourrait être la PNL à travers le témoignage de plusieurs professionnels.

« Changer sa perception du monde et de soi-même pour créer son propre bonheur », Caroline Carlicchi encore nous expose ici comment booster sa confiance en soi et sa positivité car lorsqu’on est boosté, confiant et positif, les expériences et l’environnement sont positivement transformés.

Source: http://www.mesacosan.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
29 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
25 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
29 jours

F A C E B O O K