26 07 2017

Ces situations typiques des vacances qui finissent en disputes de couple


 

 

Pendant les vacances d’été, collègues et réveils matinaux vous paraissent bien loin. Votre conjoint(e), en revanche, peut se révéler un peu trop… présent. Attention, querelles en vue.

«Soyez amoureuses, vous serez heureuses», disait le sculptureur Paul Gauguin. L’artiste avait oublié de préciser «ne soyez pas trop maniaque, ni trop contrôle freak». Que les vacances d’été aillent de pair avec des cocktails au bord de la Méditerranée, des randonnées en Haute-Savoie, ou des espadrilles à Noirmoutier, elles riment, aussi, avec une vie de couple exacerbée. Autrement dit, plus de temps pour se voir, se parler, s’apprécier et… s’exaspérer.

Sans activité professionnelle, et malgré une brochette de marmots en bas âges ou une bande d’amis hérités de la fac d’Histoire à gérer, les congés sont avant tout l’occasion de se regarder dans le blanc des yeux. Son conjoint passé à la loupe, et vice versa, ça donne quoi ? Moult occasions de transformer rituels et/ou tocs du quotidien en cauchemar estival.

Nous avons listé les faux-pas à éviter sauf si vous voulez débuter le mois de septembre assis sur le divan d’un thérapeute conjugal :

Dire « on » pour « tu »

– Réserver des billets d’avion sans bagages en soute. Et oublier de le mentionner au moment de faire lesdits bagages.

– Engager la discussion, terrible, du timing : «On part à quelle heure déjà ?».

– Dans le train, s’asseoir côté fenêtre (et s’endormir confortablement) après avoir proposé de prendre la place côté couloir.

– Prendre le contrôle de l’autoradio en changeant, sans crier gare et en étant passager, la bande FM soigneusement sélectionnée par votre conjoint, accessoirement le conducteur.

– Préférer déposer son linge sale au pied du lit plutôt que dans le sac prévu à cet effet et sur lequel est pourtant brodé «Linge sale » en lettres rouge sang.

– Oublier de refermer le capuchon (disjoint) du tube de dentifrice.

– Évoquer la grasse matinée du lendemain : «Tu te souviens, demain, c’est toi qui te lèves pour le biberon ?».

– Se focaliser, plus qu’à l’accoutumée, sur la démarche / la façon de manger / le reniflement de nez de votre +1.

– Lancer entre la pastèque et le digestif l’un de ces sujets de conversation : «Mais non il n’est pas si misogyne Donald Trump», «La mode de l’écologie, vous y croyez encore vous ?», «Hein, Neymar qui ?».

– Perdre l’unique chargeur commun de vos téléphones portables. Pareil pour les écouteurs.

Demander à votre conjoint de servir de copilote avec Waze
– Regarder Facebook, Twitter, Instagram dès le réveil ou pis, pendant le petit déjeuner.

– Faire remarquer à votre conjoint(e) qu’il/elle regarde Facebook, Twitter, Instagram dès le réveil ou pis, pendant le petit déjeuner.

– Faire une liste de course unique, puis dire à l’autre : «Tu t’occupes des dix premiers articles, et moi des suivants». Doublons et oublis garantis.

– Monter, à deux, le lit parapluie mis à disposition dans la maison de location.

– Oublier de refermer le zip de la pochette étanche dans laquelle est rangé le Reflex.

– Prononcer l’une de ces phrases, avec ou sans témoin : «Je te l’avais bien dit», «Je n’aurais pas fait comme ça».

– Dire oui pour que votre pote célibataire «pionce» sur votre canap’ «quelques nuits» – qui pourraient s’éterniser.

– Remplir ensemble une grille de mots croisés. Ça marche aussi avec les mots fléchés et le Sudoku.

– Lire (plus vite, mais ça, vous n’y pouvez rien) le journal par-dessus l’épaule de votre conjoint et commenter à voix haute.

– Rire trop fort et de façon trop récurrente aux blagues du / de la conjoint(e) de son meilleur(e) ami(e).

– Dire «on» pour «tu» : «On a pris les serviettes de plage ?», «On a pensé à la crème solaire ?», «On a racheté du lait ?».

– Boire la dernière gorgée de bière dans le verre de l’autre. Ça marche aussi avec le vin et les alcools forts.

– Demander à votre conjoint de servir de copilote avec Waze alors que vous suivez déjà les indications sonores de Google Maps. «Au rond-point, continuez tout droit» VS «Faites demi-tour».

– Demander à l’autre s’il est énervé, plusieurs fois de suite, jusqu’à l’énerver vraiment.

– Décider d’arrêter cigarette et alcool pendant les vacances au risque de révéler, encore un peu plus, votre côté obscur.

– Se rendre compte, le dernier jour, que la location Airbnb ne comprenait pas le ménage.

– Réaliser, en disant au réceptionniste de l’hôtel «Écoutez je ne comprends pas, nous n’avons pas mangé la barre chocolatée dans le mini-bar» qu’en fait, si, votre conjoint, lui, a bel et bien consommé ce snack nocturne.

– Aller chez Ikea. Mais ça, c’est valable tout au long de l’année.

Source: http://madame.lefigaro.fr

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
4 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
27 jours

F A C E B O O K