25 02 2014

Cancer : les médicaments sont trop chers


 

argents  

Jean-Paul Vernant, l’auteur du rapport 3e Plan cancer élève la voix contre les prix « scandaleusement élevés » de nouveaux traitements contre les cancers et demande que « soit mise en place d’un nouveau système de régulation des prix ».

Interviewé par le quotidien La Croix, Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie a affirmé que « certaines molécules ont atteint un niveau de prix scandaleusement élevé et il arrivera un jour où même des pays riches comme le nôtre n’arriveront plus à délivrer ces médicaments ».

« J’appuie mes affirmations sur un article de spécialistes américains publié en avril dans la revue Blood. En une décennie, le prix des nouveaux médicaments anticancéreux a pratiquement doublé, passant d’un coût moyen de 5.000 à 10.000 dollars par mois (3.700 à 7.400 euros) et l’an passé, sur 12 nouveaux traitements autorisés aux USA, 11 coûtaient plus de 100.000 dollars (74.000 euros) par an ». explique le Pr Vernant. Et, « cette tendance risque de s’accentuer », met en garde le spécialiste à l’AFP.

Une tendance dangereuse

« Le Glivec® du laboratoire Novartis a été une « révolution thérapeutique » dans le traitement de ces maladies », rappelle le professeur. » « Mais son coût est cependant très élevé car les patients doivent le prendre à vie. En France, une année de traitement revient par exemple à 30.000 euros auxquels s’ajoute le coût des autres médicaments ». « En France », explique le Pr Jean-Paul Vernant, « ces nouveaux traitements sont accessibles à ceux qui en ont besoin car ils sont remboursés à 100%. Mais il pense qu’ « il arrivera bien un moment où la collectivité ne pourra plus payer ».
« Avec la mise en place d’une médecine de plus en plus « ciblée » et des traitements ultra-pointus qui s’adressent à un nombre restreint de tumeurs en fonction de leurs caractéristiques génétiques ».
Jean-Paul Vernant préconise que « pour chaque nouveau produit, il faudrait définir la durée nécessaire pour que le laboratoire puisse amortir son investissement de départ et, ensuite, déterminer ce qui pourrait être un bénéfice raisonnable et moralement acceptable pour la firme ».
Le cancer est la principale cause de mortalité en France avec 148 000 décès estimés en 2012 et 355 000 nouveaux cas par an.
Et d’après le 3ème Plan cancer, le cancer est la pathologie dans laquelle les inégalités de santé sont très marquées par rapport aux autres pathologies et par rapport aux autres pays européens. La réduction des inégalités de mortalité par cancer constitue un objectif que la France doit atteindre dans les 10 prochaines années.

Source: http://www.topsante.com/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
22 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
26 jours

F A C E B O O K