19 08 2016

Cancer: 30 façons toutes simples de mieux prévenir le cancer


 

facon29  

Les cancers ne se développent pas du jour au lendemain. Il est aussi possible de le prévenir. Voici des aliments qui peuvent vous aider à éloigner cette maladie et quelques trucs pour vous aider à changer votre style de vie afin de réduire considérablement votre risque de développer un cancer. Bien sûr, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour répondre à vos questions à ce sujet.

facon1

Coupez votre consommation de breuvages sucrés

Les boissons sucrées contribuent à développer l’obésité et le diabète. Elles peuvent aussi augmenter le risque de cancer de l’endomètre, en plus d’être mauvaises pour la santé en général. Selon une étude de l’Université du Minnesota, les femmes qui ont bu de grandes quantités de boissons sucrées au cours de leurs vies ont un risque jusqu’à 87 % plus élevé de souffrir du cancer de l’endomètre, probablement dû au poids supplémentaire que ces boissons peuvent vous faire prendre.

facon2

Mangez des amidons résistants

L’amidon résistant, trouvé dans des aliments comme les bananes vertes, les flocons d’avoine et les haricots blancs, peut aider à réduire le risque de cancer du côlon causé par une alimentation trop riche en viande rouge. Selon la revue Cancer Prevention Research, les participants à une étude avaient une prolifération cellulaire du tissu rectal augmentée de 30 % après avoir mangé 300 grammes de viande rouge maigre par jour (environ 10 onces), pendant quatre semaines. Après avoir ajouté 40 grammes d’amidons résistants par jour tout en mangeant la viande, les niveaux de prolifération cellulaire étaient retournés à la normale.

facon3

Tenez-vous plus debout le plus souvent possible

De nouvelles études suggèrent que les personnes qui passent la plus grande partie de leur journée assise ont un risque 24 % plus élevé de développer un cancer du côlon ou de l’endomètre que les personnes qui passent moins de temps sur une chaise. D’autres recherches ont montré que les gens qui ont passé plus de temps devant la télévision avaient 54 % plus de risque de développer un cancer du côlon que ceux qui ont regardé moins la télévision. Est-il temps pour vous de réaménager votre espace de travail ? Optez pour un bureau ajustable qui s’utilise debout. Si ce n’est pas une option, levez-vous et marchez pendant quelques minutes au moins une fois par heure.

facon4

Cuisez votre brocoli à la vapeur

Le brocoli est un superaliment qui peut prévenir le cancer, vous devriez en manger fréquemment. Prenez-en bonne note : une étude réalisée en 2008 par des chercheurs italiens a démontré que le brocoli cuit à la vapeur contient davantage de glucosinolates (les composants sains du légume) que lorsqu’il est bouilli, frit, ou cuit au micro-ondes. Les nutriments se perdent dans l’eau de cuisson au lieu de rester dans le légume.

facon5

Mangez des noix du Brésil

Les noix du Brésil sont riches en sélénium, un oligo-élément trouvé dans le sol qui tue les cellules cancéreuses et aide les cellules à réparer leur ADN. Une étude de Harvard, effectuée sur plus de 1000 hommes atteints du cancer de la prostate, a trouvé que ceux ayant les taux les plus élevés de sélénium dans le sang étaient 48 % moins susceptibles de développer un cancer avancé sur une période de 13 ans. Une étude majeure, menée conjointement par l’Université Cornell et l’Université de l’Arizona sur 5 ans, a démontré que 200 microgrammes de sélénium par jour, l’équivalent contenu dans seulement deux noix du Brésil, ont résulté à 63 % moins de tumeurs de la prostate, 58 % moins de cancers colorectaux, 46 % moins de tumeurs malignes au poumon, et une diminution globale de 39 % des décès par cancer. Assurez-vous de consommer du sélénium dans la nourriture, et non en suppléments. La recherche montre en effet que les hommes qui ont consommé des suppléments de sélénium avaient un risque plus accru de développer un cancer de la prostate.

facon6

Mangez de l’ail

Cette herbe piquante contient des composés de disulfure de diallyle qui peuvent stimuler les défenses naturelles du système immunitaire et diminuer les risques de cancer. L’ail a également le potentiel d’aider le corps à se débarrasser des produits chimiques cancérigènes et des cellules cancéreuses en les aidant à mourir naturellement, un processus appelé apoptose. Une étude sur la santé des femmes a montré que les femmes qui consommaient une plus grande quantité d’ail avaient un risque 50 % plus faible de développer un cancer du côlon par rapport aux femmes qui mangeaient moins d’ail.

facon7

Mangez des légumes crucifères

Les gens qui mangent du brocoli et ses cousins végétaux comme le chou, le chou-fleur et le bok choy au moins une fois par semaine ont un risque plus faible de développer un cancer du rein par rapport aux personnes qui en consomment moins d’une fois par mois, selon une étude européenne.

facon8

Cuisinez un souper anticancer

Faites sauter deux gousses d’ail écrasées dans deux cuillères à soupe d’huile d’olive, puis mélanger avec une conserve de tomates en dés à faible teneur en sodium. Remuer doucement jusqu’à ce que ce soit chaud et servir sur une tasse de pâtes de blé entier. Vous obtiendrez les avantages anticancer de l’air et le lycopène des tomates qui protège contre le cancer du côlon, de la prostate, du poumon et de la vessie. L’huile d’olive aide votre corps à absorber le lycopène et les pâtes de blé entier aident à diminuer votre risque de cancer du côlon.

facon9

Mangez des artichauts

Les artichauts offrent une source importante de silymarine, un antioxydant qui aide à prévenir le cancer de la peau en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses. Pour les manger, détachez les feuilles dures du bas, tranchez la base et la pointe, une partie indigeste et rêche. Ensuite, faites bouillir les feuilles ou les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient tendres, c’est-à-dire environ 30 à 45 minutes. Égouttez et mangez.

facon10

Exposez-vous au soleil 15 minutes par jour

Près de 90 % de la vitamine D de votre corps provient directement de la lumière du soleil, et non de votre alimentation ou de suppléments. Des études ont démontré qu’une carence en vitamine D peut réduire la communication entre les cellules, les obligeant ainsi à cesser de se tenir ensemble. Cela permet aux cellules cancéreuses de se propager. La vitamine D peut également aider à promouvoir la maturation et la reproduction des cellules appropriées. Un trouble dans ces processus peut conduire à la croissance du cancer. Les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine D ont un risque plus élevé de développer des cancers multiples, notamment le cancer du sein, du côlon, de la prostate, de l’ovaire et de l’estomac. Elles courent aussi des risques plus grands de développer de l’ostéoporose, du diabète, la sclérose en plaques et de l’hypertension artérielle. Il faut toutefois éviter la surexposition au soleil, qui peut causer le cancer de la peau. Seulement quelques minutes par jour suffisent pour obtenir les niveaux de vitamine D adéquats pour votre santé.

facon11

Faites mariner votre viande

La température élevée nécessaire pour griller la viande (pour la rôtir et la frire également) crée des composés appelés amines hétérocycliques liés au cancer. Ces composés peuvent endommager suffisamment l’ADN pour stimuler la croissance des tumeurs dans les cellules du côlon, du sein, de la prostate et les ganglions lymphatiques. Une étude de l’Université du Minnesota a révélé que de manger régulièrement de la viande carbonisée pouvait augmenter le risque de cancer du pancréas de 60 %.

Selon les recherches du Journal of Agriculture and Food Chemistry, le fait de mariner les viandes rouges dans la bière ou du vin pendant deux heures avant de la cuire réduit la quantité de composés nocifs. Une recherche de l’Université du Kansas a constaté que le frottement de branches de romarin sur de la viande crue bloque jusqu’à 100 % de la formation de ces composés cancérigènes. Vous pouvez aussi frotter des kiwis coupés sur une viande faible en gras. Le kiwi attendrira la viande et aidera à protéger la viande de ces composés cancérigènes nuisibles pendant la cuisson.

facon12

Buvez du thé vert

Plus de 50 études sur le lien entre le thé et le risque de cancer ont été publiées depuis 2006, selon l’Institut national du cancer. Bien que les résultats de ces études sont parfois contradictoires, en partie en raison des différents types de thé utilisés et les différences dans la préparation et la consommation de celui-ci, ces études ont montré que les buveurs de thé ont un risque moins élevé de développer un cancer du sein, de l’ovaire, du côlon, de la prostate et du poumon. Les pouvoirs de guérison du thé vert sont étudiés en Asie depuis des milliers d’années. Certains scientifiques pensent même qu’un produit chimique contenu dans le thé vert, le gallate d’épigallocatéchine (EGCG), pourrait être l’un des composés anticancéreux les plus puissants jamais découverts en raison du nombre élevé d’antioxydants qu’il contient.

facon13

Savourez un verre de bière ou une coupe de vin

L’alcool protège contre la bactérie Helicobacter pylori, connue pour causer des ulcères, qui peut conduire à un cancer de l’estomac. Une étude de l’Université Queens, à Belfast, a constaté que la consommation de quantités modérées de vin, de bière ou de cidre pourrait protéger contre la bactérie H. pylori. Le fait de boire de trois à six verres de vin ou une à deux demi-pintes de bière par semaine ont conduit à 11 % moins d’infections. Il ne faut toutefois pas exagérer : boire plus d’une ou deux boissons alcoolisées par jour peut augmenter le risque de cancers de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du foie et du sein.

facon14

Mangez du saumon sauvage

Selon une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les femmes qui mangent du poisson au moins trois fois par semaine sont 33 % moins susceptibles d’avoir des polypes ou des tumeurs, qui peuvent se transformer en cancer, sur les tissus du côlon. Les poissons, en particulier le saumon, contiennent des acides gras oméga-3 anti-inflammatoires, qui sont probablement responsables des effets de lutte contre le cancer. Des chercheurs australiens ont constaté que les gens qui mangent quatre portions ou plus de poisson par semaine sont 33 % moins susceptibles de développer la leucémie et d’autres cancers du sang, comme le myélome et le lymphome non hodgkinien. D’autres études montrent un lien entre la consommation de poissons gras comme le saumon, le maquereau, le flétan, les sardines et le thon, et le risque réduit de cancer de l’endomètre chez les femmes.

facon15

Des collations à base de kiwis

Un kiwi est un bien petit fruit et pourtant, il renferme une tonne d’antioxydants qui combattent le cancer. Il contient, entre autres, de la vitamine C, de la vitamine E, de la lutéine et du cuivre.

facon16

Gardez un éclairage sombre dans la chambre à coucher

Des recherches ont démontré qu’une exposition à la lumière durant la nuit peut augmenter les risques de cancer ovarien et de cancer du sein chez la femme. La lumière empêche la production normale de la mélatonine, un régulateur chimique des cycles de sommeil et de réveil contenu dans le cerveau. Cette irrégularité dans le niveau de mélatonine pourrait déclencher un cancer activé par un haut taux d’estrogène. Une étude a en effet démontré que les femmes qui ne dormaient pas durant les périodes où leur taux de mélatonine était le plus haut étaient plus à risque de développer un cancer du sein.

facon17

Mangez moins de protéines animales riches en gras

Après avoir répertorié l’alimentation de plus de 121 000 adultes sur plus de 28 ans, des chercheurs de Harvard ont trouvé que les gens qui mangeaient 3 onces de viandes rouges tous les jours avaient 13 % plus de chance de mourir d’une maladie du coeur ou de cancer pendant la période de l’étude. Une étude de l’Université Yale a quant’à elle démontré que les femmes qui mangeaient davantage de protéines animales étaient 70 % plus à risque de développer un lymphome non hodgkinien. Les femmes qui avaient un régime élevé en gras saturé augmentaient leur risque de développer ce genre de maladie de 90 %. Dans votre alimentation, vous pouvez apporter des changements qui feront une grande différence. Essayez du lait faible en gras ou écrémé, mangez du poulet ou du poisson plutôt que du boeuf ou du porc, et utilisez de l’huile d’olive au lieu du beurre.

facon18

Des raisins rouges en collation

Les raisins rouges sont une bonne source de resvératrol, un antioxydant qui ralentirait la propagation des cancers de l’estomac, du sein et du foie. En 2011, une étude de l’Université du Texas a montré que le resvératrol inhibe les dommages causés à la peau, qui mènent souvent à un cancer. Même si l’enveloppe de tous les raisins contient du resvératrol, la peau des raisins rouges et mauves est celle qui en contient le plus.

facon19

Mangez des oignons

Lorsqu’on parle d’aliments anticancer, les oignons ne sont pas en reste. Des chercheurs de l’Université Cornell ont trouvé que les oignons et les échalotes possèdent de puissantes propriétés antioxydantes. Ils ont aussi des composés qui empêchent la croissance des cellules, ce qui pourrait être efficace contre plusieurs types de cancer. L’étude révèle que les échalotes de variétés Western Yellow, Pungent Yellow et Northern Red sont les meilleures sources de flavonoïdes et d’antioxydants. Si vous n’êtes pas un amateur d’oignon, vous pouvez tout de même obtenir le pouvoir des antioxydants en consommant des oignons verts, des échalotes françaises ou de la ciboulette.

facon20

Essayez de marcher 30 minutes par jour

D’après le Fred Hutchinson Cancer Research Center, plus de 24 études ont déjà démontré que les femmes qui font de l’exercice ont un risque de 30 à 40 % moins élevé de développer un cancer du sein que les femmes moins actives. Faire de l’exercice de façon modéré permet de diminuer le taux d’estrogène dans le sang, une hormone qui peut jouer sur le risque de cancer du sein. Une autre étude fait un lien entre le fait de pratiquer 4 heures de marche ou de randonnée par semaine avec la diminution du risque de développer un cancer du pancréas de 50 %. Les bienfaits d’une telle habitude sont probablement liés à une meilleure gestion de l’insuline par le corps humain dû à l’exercice physique.

facon21

Évitez le nettoyage à sec

Plusieurs nettoyeurs utilisent encore un produit chimique appelé perchlo (perchloroéthylène ou tétrachloroéthylène). Ce produit a été identifié comme étant dommageable pour les reins et le foie, ce qui pourrait causer le cancer si une personne y est exposée à répétition. Achetez des vêtements qui ne nécessitent pas de nettoyage à sec ou que vous pouvez laver à la main. Cela réduira votre exposition à ce produit chimique. Si vous devez faire nettoyer vos vêtements à sec, retirez-les de l’enveloppe plastique du nettoyeur en arrivant à la maison et aérez vos vêtements dehors avant de les porter.

facon22

Évitez de manger des croustilles et des frites

Quand des aliments sont cuits, frits ou rôtis à de hautes températures (pensez à des frites ou à des croustilles), il se forme un composé, l’acrylamide, potentiellement associé au cancer. Cette formation d’acrylamide est causée par les changements chimiques qui se produisent lors de la cuisson de la nourriture. Des études menées sur des rats ont aussi démontré qu’une exposition prolongée à l’acrylamide peut mener au développement de plusieurs types de cancer. Des études chez les humains sont en cours. Peu importe les résultats, il sera toujours meilleur pour la santé de manger des pommes de terre pilées et des bretzels plutôt que des frites et des croustilles.

facon23

Arrêtez de vous faire bronzer

Une exposition au soleil et aux lits de bronzage pourrait augmenter vos chances d’avoir un cancer de la peau. Les produits autobronzants ne sont pas complètement sans risque non plus. Le dihydroxyacetone (DHA) est un produit chimique entrant dans la composition des produits de faux bronzage, notamment les vaporisateurs et les lotions. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux recommande de ne pas vaporiser de DHA dans la bouche, les yeux ou le nez, car les risques associés à l’inhalation de ce produit sont encore inconnus. Quand de grandes quantités de ce produit sont introduites dans le corps humain par voie respiratoire, ils peuvent créer des radicaux libres. Les radicaux libres sont connus pour faire des dommages aux cellules et créer des cancers. L’option la plus sécuritaire : ne vous faites pas bronzer du tout. Si vous devez le faire, utilisez une crème solaire et portez de l’équipement de protection.

facon24

Buvez du lait

Des études récentes ont démontré que le calcium pourrait vous protéger du cancer du côlon. Les participants d’une étude de Nurses’ Health ayant consommé plus de 700 mg de calcium par jour ont réduit jusqu’à 45 % leur risque de développer un cancer du côlon. Au contraire, ceux qui consommaient 500 mg de calcium ou moins par jour conservaient un risque de cancer élevé. Même si 700 mg de calcium peuvent paraître beaucoup, il est facile de l’accumuler en consommant une tasse de yogourt faible en gras au déjeuner (345 mg), une tasse de lait faible en gras au dîner (300 mg), et une tasse d’épinards dans votre salade au souper (292 mg).

facon25

Mangez de la choucroute

Une étude finlandaise a démontré que le procédé de fermentation nécessaire à la production de la choucroute développait aussi plusieurs composés anticancer, comme les isothiocyanates(ITC), l’indole et le sulforaphane. Pour réduire l’apport en sel de votre repas, rincez la choucroute en conserve ou en pot avant de la manger. Mieux encore, ne mangez pas la saucisse ou le hot dog qui accompagnent habituellement la choucroute. Ces charcuteries sont souvent associées à un plus grand risque de cancer du côlon.

facon26

Mangez moins d’aliments marinés et fumés

Des études ont démontré que les aliments fumés et marinés contiennent une variété de cancérigènes. Choisissez, par exemple, des concombres frais plutôt que des cornichons marinés, du saumon frais plutôt que du gravlax. Plusieurs de ces légumes marinés sont communs dans la cuisine japonaise et coréenne. Le nombre de personnes aux prises avec un cancer gastrique est plus élevé au Japon et en Corée qu’aux États-Unis et au Canada.

facon27

Laissez tomber les lampes de séchage du bar à ongles

Les lampes à rayons UV utilisées dans les salons de beauté pour sécher les manucures augmentent le risque de développer un cancer de la peau. D’après L’Université de Georgia Regents, une personne qui a reçu entre huit et 208 manucures aura des dommages aux cellules de sa peau, assez pour faire augmenter le risque de développer un cancer. Chaque machine émet toutefois une quantité de rayons UV différente. Pour la plupart des lampes testées, de 8 à 14 visites au cours de 24 à 42 mois endommageront votre ADN. Au lieu de cela, protégez vos mains en appliquant de la crème solaire avant votre manucure, ou laissez sécher vos ongles à l’air libre.

facon28

Prenez soin de votre santé sexuelle

Plus vous avez de partenaires sexuels différents, plus vos chances de contracter le VPH (virus du papillome humain) sont grandes, surtout si vous n’utilisez pas de condom. Le VPH peut causer le cancer cervical, de la gorge, du pénis, du vagin et de l’anus. Le vaccin contre le VPH est recommandé à tous les préadolescents âgés de 11 ou 12 ans, ainsi qu’à toutes les femmes de 26 ans et moins et les hommes de 21 ans et moins. Depuis que le vaccin contre le VPH est recommandé par les médecins aux États-Unis, il y a eu une réduction de 56 % des infections au VPH parmi les adolescentes, et ce même avec un faible taux de vaccination.

facon29  

Bénéficiez des avantages d’une aspirine par jour

Si votre médecin vous recommande la prise quotidienne d’une aspirine pour aider votre coeur, cela pourrait aussi protéger votre corps du cancer. Une étude de l’institut National du Cancer aux États-Unis a démontré que les femmes qui consommaient quotidiennement une aspirine avaient 20 % moins de chance de développer un cancer des ovaires que celles qui prenaient de l’aspirine moins d’une fois par semaine. Ne prenez toutefois pas d’aspirine sur une base quotidienne sans l’accord de votre médecin, car l’aspirine peut aussi causer des saignements dans le tube digestif.

Source: http://selection.readersdigest.ca/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Verseau
Soleil en Verseau
1 degré
Poissons
Lune en Poissons
7 degrés
Premier Croissant
Premier Croissant
3 jours

F A C E B O O K