20 07 2013

Bronzage : 7 astuces pour un hâle qui dure


 

bronzage  

Les vacances, c’est fini. Mais le bronzage peut durer encore un peu, à condition d’adopter les bons gestes.

ON S’EXPOSE ENCORE ET ON MET UN AUTOBRONZANT

Bronzage : on s’expose encore un peu
Activé au fil des expositions, le système de pigmentation de la peau est à son maximum. Il suffit donc de quelques « microexpositions » journalières pour entretenir le bronzage. Un quart d’heure par jour permet de conserver ses couleurs quelques semaines de plus. Et comme la peau est déjà hâlée, nul besoin de forcer sur les filtres solaires : indice 15 ou 20 pour les peaux mates, et 30 pour les claires.
Les bons soins :
-Un vrai soin de jour qui protège, répare et dope le bronzage. Dior Bronze, protection solaire, crème sublimante visage SPF 15, Dior, 30,50 € les 50 ml

-Une brume légère, idéale en ville, qui abrite un activateur de bronzage. Photoderm Bronz SPF 30, Bioderma, 21 € les 200 ml.

On choisit un autobronzant léger sans DHA

Pour colorer la peau en surface, la plupart des autobronzants sont composés de deux sucres agissant à la surface de la peau, l’érythrulose et la DHA. Comme cette dernière a tendance à dessécher, mieux vaut miser sur les nouvelles formules qui n’en contiennent pas. On commence par une application un jour sur deux, puis une tous les jours à mesure que le hâle s’estompe. Idéal pour un entretien léger. Alors que les autobronzants à la DHA créent un bronzage trop intense quand on est déjà hâlée.
Les bons soins :
-Un autobronzant sans DHA, frais et fondant, bourré d’huiles végétales énergisantes et réparatrices. Gel-crème Prosun, Melvita, 19,90 € les 50 ml.

-Un soin « sérum » qui fait monter le hâle, sans DHA, mais avec des nacres pro-éclat. Soleil Terrybly, By Terry, 63 € les 35 ml.

Peau bronzée : on triche avec l’huile de monoï au roucou
Élixir précieux de la Polynésie, le monoï est aussi hydratant que le beurre de karité. Après des semaines d’expositions solaires desséchantes pour l’épiderme, il limite la desquamation, qui fait peu à peu disparaître le hâle. Pour que la peau reste dorée, on préfère le monoï dans lequel a infusé du roucou. Cette plante originaire d’Amérique latine est riche en caroténoïdes, des antioxydants qui protègent et pigmentent en surface.

Le bon soin :
-Un boosteur de hâle au naturel qui s’utilise pour ses propriétés hydratantes et nourrissantes. Huile de monoï de Tahiti au roucou, Hei Poa, 7,50 € les 100 ml.

Source: topsante.com

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
23 degrés
Scorpion
Lune en Scorpion
22 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
26 jours

F A C E B O O K