13 10 2014

Bien choisir son moyen de contraception


 

contraception_0  
On dispose aujourd’hui de plusieurs moyens contraceptifs pour prévenir les grossesses. Mais quelle méthode nous convient vraiment? Afin de s’assurer de faire le bon choix, on fait le tour de la question avec la Dre Chantal Lafortune, gynécologue à l’Hôpital de LaSalle.

Jusqu’à la moitié du XXe siècle, les possibilités relatives à la contraception se limitaient essentiellement à l’abstinence périodique, à la méthode du retrait (ou «coït interrompu») et au préservatif. En 1960, l’arrivée sur le marché de la première pilule contraceptive a révolutionné la vie sexuelle des femmes. Depuis, d’autres progrès scientifiques ont permis de mettre au point des méthodes pratiques et aussi efficaces que la pilule, telles que le dispositif intra-utérin hormonal, le timbre et l’anneau vaginal. Au Québec, les pharmacies proposent presque toutes les méthodes existantes, des plus simples (préservatif, diaphragme, cape cervicale, etc.) aux plus sophistiquées (pilules diversement dosées, DIU hormonal, etc.). Cette diversité de choix est certes un immense progrès pour les femmes, mais encore faut-il trouver la méthode contraceptive qui nous convient.

Les méthodes barrières

Les préservatifs masculin et féminin
Le préservatif empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin, et donc la fécondation.
Avantages: peu coûteux; protège contre la plupart des infections sexuellement transmissibles et le VIH; en vente libre dans les pharmacies.
Inconvénients: efficacité variable selon la façon dont il est utilisé; enlève de la spontanéité à la relation sexuelle; peut diminuer la sensibilité et nuire au plaisir; risque de rupture du préservatif; peut glisser et s’enlever pendant la relation sexuelle; non réutilisable; peut être difficile à mettre; peut être bruyant.
Pour qui: Les personnes ayant des rapports sexuels avec plusieurs partenaires (pour leur protection contre les ITS); les couples monogames stables, à condition de l’utiliser pour tout rapport avec pénétration; les femmes qui ne veulent pas prendre d’hormones et qui acceptent l’éventualité d’une grossesse accidentelle.

La cape cervicale et le diaphragme
La cape cervicale (en silicone) et le diaphragme (en latex) sont des dispositifs qui se glissent dans le vagin et qui couvrent le col de l’utérus de manière à bloquer l’entrée des spermatozoïdes dans l’utérus. Ils doivent être utilisés en association avec des spermicides.
Avantages: peuvent être insérés plusieurs heures avant le rapport sexuel; réutilisables.
Inconvénients: efficacité variable selon la façon dont ils sont utilisés; demandent beaucoup de discipline; peuvent être difficile à insérer; nécessitent un minimum d’entretien; doivent être gardés en place au moins 6 heures après le dernier rapport sexuel, mais pas plus de 24 heures; doivent être utilisés avec
un spermicide.
Pour qui: Les femmes qui sont très motivées, car la méthode est exigeante (pose, retrait, entretien), qui ne sont pas gênées par les manipulations qu’ils nécessitent, qui acceptent l’éventualité d’une grossesse accidentelle et qui ne veulent pas prendre d’hormones.

Les méthodes hormonales

La pilule combinée
Ce médicament, qui contient deux hormones (l’estrogène et un progestatif), bloque la maturation de l’ovule, rend la paroi interne de l’utérus impropre à l’implantation de l’œuf et la glaire cervicale impénétrable aux spermatozoïdes. Sur le marché canadien, il existe plusieurs marques de pilules combinées.
Ce qui différencie les marques, c’est la quantité d’estrogène contenue dans la pilule (de 20 à 35 µg) ou encore le type de progestatif utilisé (lévonorgestrel, drospirénone, désogestrel…).
Avantages: très efficace; méthode réversible; facile à utiliser; offre de nombreux avantages pour la santé (règles moins abondantes et plus régulières, moins de crampes menstruelles, diminue le risque d’infection pelvienne et de kystes ovariens, protège contre certains cancers, réduit le risque de grossesse extra-utérine, diminue l’acné…).
Inconvénients: requiert un rendez-vous annuel chez le médecin; effets secondaires chez 10 à 12 % des utilisatrices (nausées, maux de tête, saignements intermenstruels, tension mammaire); peut accroître le risque de phlébite et d’embolie; perd de l’efficacité si on oublie de prendre un ou plusieurs comprimés.
Pour qui: Les femmes (sauf les fumeuses après 35 ans) qui sont prêtes à prendre une pilule chaque jour et chez lesquelles les estrogènes ne sont pas contre-indiqués.

Le contraceptif injectable (marque Depo-Provera)
Cette méthode consiste en l’injection d’une quantité de progestérone dans un muscle tous les trois mois. Ce contraceptif injectable arrête l’ovulation, amincit la muqueuse de l’utérus — ce qui nuit à la nidification — et agit sur le mucus gélatineux qui se trouve à l’entrée du col, rendant extrêmement difficile le passage des spermatozoïdes.
Avantages: très efficace; réduit considérablement l’abondance des menstruations; ne nécessite pas une attention quotidienne.
Inconvénients: il faut compter jusqu’à deux ans avant de retrouver sa fertilité; gain de poids souvent significatif; rendez-vous chez le médecin tous les trois mois; risque de diminution de la masse osseuse.
Pour qui: Les femmes chez lesquelles les estrogènes sont contre-indiqués ou ont des effets secondaires, qui ont 35 ans
et plus et qui fument.

L’anneau contraceptif vaginal (marque NuvaRing)
Il s’agit d’un anneau vaginal mince, transparent et flexible d’environ 5 cm de diamètre, qui est inséré dans le vagin. Laissé
en place trois semaines, il libère de façon régulière de faibles doses d’estrogène et de progestatif (similaires à ceux de la pilule combinée), qui sont absorbées par les parois du vagin directement dans la circulation sanguine. Il agit de la même façon que la pilule combinée.
Avantages: très efficace; méthode réversible; assez facile à utiliser; méthode mensuelle et discrète; régularise les saignements menstruels.
Inconvénients: un petit nombre de femmes — environ 5 % — vont avoir des saignements entre les règles; peut entraîner des infections ou des irritations vaginales; certains partenaires le sentent lors des rapports sexuels; peut accroître le risque de phlébite et d’embolie.
Pour qui: Les femmes qui souhaitent une contraception simple d’emploi, qui ne veulent pas prendre un comprimé
tous les jours (ou qui oublient souvent de prendre leur pilule!), qui sont à l’aise avec les manipulations vaginales, et chez lesquelles il n’y a pas de contre-indication aux estrogènes.

Le timbre contraceptif (marque Evra)
Il s’agit d’un contraceptif hormonal sous forme de timbre cutané. Il contient de l’estrogène et un progestatif comme la pilule combinée, mais ces hormones sont absorbées directement dans le sang en passant à travers la peau. Il doit être appliqué une fois par semaine, le même jour, durant trois semaines consécutives. Il agit de la même manière que la pilule combinée.
Avantages: très efficace; méthode réversible; facile à utiliser (un seul timbre par semaine); menstruations peu abondantes et plus courtes; diminue les crampes menstruelles.
Inconvénients: peut provoquer des effets indésirables au début du traitement (saignements anormaux, sensibilité des seins, maux de tête…); peut accroître le risque de phlébite et d’embolie; des réactions cutanées au site d’application peuvent survenir; le timbre peut se décoller; moins efficace si on pèse plus de 75 kilos.
Pour qui: Les femmes qui souhaitent une contraception simple, qui ne veulent pas prendre de comprimés (ou qui oublient souvent de prendre leur pilule!) et chez lesquelles il n’y a pas de contre-indication aux estrogènes.

Le dispositif intra-utérin hormonal (marque Mirena)
Il s’agit d’un dispositif en forme de T muni d’un petit cylindre-réservoir qui contient un progestatif. En se diffusant dans l’utérus, le progestatif amincit graduellement l’endomètre, ce qui rend l’implantation d’un ovule pratiquement impossible. De plus, il épaissit les sécrétions du col, de sorte que la pénétration du sperme est difficile.
Avantages: très efficace (plus que la pilule combinée et que la ligature des trompes); méthode réversible (la fertilité revient le mois suivant le retrait) et à long terme (évite d’avoir à y penser pendant cinq ans!); plusieurs bénéfices non contraceptifs, dont une diminution de 90 % des règles et des douleurs menstruelles.
Inconvénients: peut entraîner des saignements irréguliers pendant les trois à six premiers mois.
Pour qui: Les femmes qui ne veulent pas se préoccuper de leur contraception, chez lesquelles les estrogènes sont contre-indiqués ou ont des effets secondaires, qui ont des menstruations abondantes, qui viennent d’accoucher et qui allaitent.

La pilule à progestatif seulement (marque Micronor)
Il s’agit d’un contraceptif oral qui contient une seule hormone synthétique: un progestatif. Ce dernier amincit l’endomètre (ce qui nuit à l’implantation des ovules), épaissit les sécrétions à l’entrée du col (ce qui nuit au passage des spermatozoïdes) et empêche l’ovulation chez environ 60 % des femmes.
Avantages: efficace; retour rapide à la fertilité; diminue les crampes et les saignements menstruels.
Inconvénients: nécessite de la discipline, car elle doit être prise tous les jours à la même heure (à trois heures près), et ce, 365 jours par année; peut entraîner des pertes (spotting).
Pour qui: Les femmes qui allaitent ou qui sont âgées de
plus de 35 ans et qui fument.

Source: http://www.moietcie.ca/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
27 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
19 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
1 jour

F A C E B O O K