11 03 2014

Au soleil, soyez belle et bronzée en toute sécurité


 

 

Dès les premiers beaux jours, la tentation de retrouver un petit hâle en se dorant au soleil devient vite irrésistible.

Or, s’il est indispensable à la vie, le soleil n’en est pas moins un ami pervers pour la peau, si on ne l’apprivoise pas. Responsables de l’aggravation du vieillissement cutané avec son lot de rides et de tâches pigmentaires, les expositions répétées et excessives au soleil sont également la cause d’une augmentation des cancers cutanés.

A ne plus en douter, protéger sa peau du soleil est bien un geste santé à part entière. Mais que les addicts du hâle se rassurent : préserver son capital solaire ne signifie pas pour autant renoncer à cette couleur dorée qui nous met tant de bonne humeur. En effet, jamais autant d’astuces beauté n’avaient été à notre disposition pour imiter le bronzage naturel.

Pour concilier bronzage et sécurité et avoir la bonne attitude – que ce soit sous le soleil urbain ou celui des tropiques -, on adopte le réflexe de la protection solaire et on abuse de tous les artifices « bonne mine » que les marques de cosmétiques nous ont concoctées.

Comment choisir son produit solaire ?

Face au flou complet qui régnait sur l’étiquetage des produits solaires, une recommandation européenne a été adoptée fin 2006 visant notamment à garantir une efficacité minimale en imposant un niveau minimum de protection fixé à SPF6 mais aussi une double protection vis-à- vis des rayons UVB (principaux responsables des coups de soleil) et des rayons UVA (une des causes de vieillissement prématuré et facteur de risques de cancers cutanés).

Dans un objectif de simplification des mentions de protection parmi lesquelles il était difficile de se retrouver, cette recommandation a également proposé d’associer à chaque indice une catégorie de protection solaire : soit de 6 à 10 (faible), de 15 à 25 (moyenne), de 30 à 50 (haute) et 50+ (très haute).

Dès cette année, les grandes marques proposent donc des produits solaires mentionnant ces catégories de protection. Progressivement, les indices de protection devraient disparaître au profit de ces catégories de protection.

Alors comment être sûr de bien choisir sa protection ? Dans la mesure où nous ne sommes pas tous égaux face au soleil, il est conseillé de choisir son produit solaire en fonction de son phototype (voir tableau ci-après) et des conditions d’ensoleillement qui diffèrent selon l’endroit où nous nous trouvons.

Quel que soit l’endroit, il faut éviter de s’exposer durant les heures les plus dangereuses, soit entre 11 heures et 16 heures.

Une fois la bonne protection identifiée, libre ensuite à chacun de trouver le produit solaire qui correspond à ses attentes ou ses besoins spécifiques.

Les peaux sensibles

Pour les peaux sensibles, voire intolérantes (à tendance atopique, allergiques), des produits solaires spécifiques sont proposés pour minimiser les risques de réactions cutanées.

Les peaux matures

Alliant protection solaire et protection anti-âge, certains produits solaires deviennent les meilleurs alliés des peaux matures pour une protection ciblée du visage, des mains, du cou et du décolleté.

Les enfants

C’est pendant l’enfance que les effets néfastes du soleil laissent tout particulièrement leur empreinte sur la peau. En effet, la surexposition solaire durant les premières années de la vie serait le principal facteur de risque de mélanome et de vieillissement prématuré.

Pour les plus petits, à savoir de moins de 3 ans, il est recommandé d’une manière générale de ne pas les exposer directement au soleil car leur peau et leurs yeux sont très fragiles. Après 3 ans, il faut utiliser systématiquement une protection vestimentaire, des lunettes et un chapeau associé à une protection solaire adaptée.

Le soleil en ville

Si le réflexe de protection est plus évident en bord de mer ou à la montagne, il ne faut pas penser qu’en ville, le soleil est moins dangereux et que l’on peut donc profiter des terrasses de café en toute quiétude, sans protéger sa peau. Bien au contraire !

Si pendant longtemps, la protection solaire ne faisait pas bon ménage avec le maquillage, aujourd’hui plus d’excuses pour ne plus se protéger car il existe des soins visage intégrant des indices de protection garantissant une parfaite sécurité pour affronter le soleil urbain.

Les zones sensibles

Ce qui vaut au quotidien vis-à-vis des zones sensibles, vaut d’autant plus en cas d’exposition au soleil.

Il est donc indispensable d’accorder une attention toute particulière au contour de l’oeil et des lèvres, zones éminemment fragiles puisque la peau est beaucoup plus fine à ces endroits et donc vieillit plus rapidement.

Comment optimiser son produit solaire ?

Outre le choix d’un produit solaire adapté, une bonne protection implique une application généreuse et répétée.

Pour optimiser la protection, que l’on soit en bord de mer, à la campagne, à la montagne, il faut appliquer son produit solaire dès le matin avant de sortir de chez soi puis renouveler l’application toutes les deux heures et après chaque baignade ou après une activité sportive ayant entraîné une forte transpiration.

Pour se protéger parfaitement, il ne faut pas hésiter à être généreux quant à la quantité de produit utilisée. Ainsi pour le corps entier, il convient d’utiliser l’équivalent d’une balle de ping-pong ! Pour les vacanciers, il est donc impensable d’imaginer qu’un seul flacon sera suffisant pour tout l’été….

Pour ceux qui veulent préparer leur peau en amont – ce qui ne dispense pas bien entendu d’une protection par la suite -, il est conseillé de suivre une cure de compléments alimentaires pendant moins deux mois, à commencer un mois avant le départ. Bourrées de vitamines et d’antioxydants, ces compléments alimentaires aident la peau à mieux se défendre face au soleil.

POUR ETRE BELLE ET HALEE, ON ABUSE DES ARTIFICES « BONNE MINE »

Le temps des hâles orangés et pas très naturel est bien révolu ! Aujourd’hui les marques rivalisent d’ingéniosité et nous offrent des leurres aux résultats absolument remarquables. A s’y méprendre !

Entre maquillage éphémère, hydratants hâle progressif et autobronzants, chacune peut trouver la solution qui lui convient et le degré de hâle qu’il souhaite, tant pour le visage que pour le corps.

Les terres de soleil

Faciles à maîtriser même pour les débutantes, les terres de soleil sont de plus en plus innovantes et ont plus d’un tour dans leur sac !

Les autobronzants

Pour celles qui recherchent un hâle plus prononcé rapidement ou celles qui ont la main experte en « auto bronzage », les nouvelles formules des autobronzants offrent désormais différents dosages et différentes textures.

Quelle que soit la formule choisie, le secret de la réussite d’un teint hâlé tient en quelques principes qui sont les suivants :

– Faire un gommage afin d’éliminer toutes les cellules mortes, affiner le grain de peau et assurer un résultat plus uniforme qui durera plus longtemps.
– Appliquer le soin autobronzant sur la peau bien hydratée mais qui ne soit pas grasse. Pour cela, il convient d’appliquer son soin de jour environ 15 minutes avant.
– Bien étaler le soin par mouvements circulaires en commençant par le centre du visage et en lissant vers l’extérieur.
– Estomper avec un mouchoir en papier au niveau des sourcils et de la racine des cheveux.
– Laisser sécher l’autobronzant au moins pendant 30 minutes en veillant à ne rien appliquer par dessus.
– Bien se laver les mains après l’application.

Une autre recommandation est de mise pour les utilisateurs d’autobronzants : le soin autobronzant apporte une coloration de surface comme un bronzage artificiel mais ne protège absolument pas la peau ! Les soins autobronzants ne dispensent donc pas de l’utilisation d’une protection solaire.

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
28 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
7 degrés
Nouvelle Lune
Nouvelle Lune
0 jour

F A C E B O O K