26 08 2013

Allergie solaire : Les conseils pour oublier la lucite estivale


 

 

Une femme sur 10 voit apparaître des petits boutons rouges sur son décolleté et ses avant-bras, dès les premières expositions au soleil : c’est la lucite estivale. Nos conseils pour éviter que cette allergie ne gâche vos premiers jours de vacances.

1. À quoi c’est dû ?

Cette manifestation cutanée apparaît dès le premier ou le deuxième jour d’exposition prolongée, ou trop intense, au soleil de l’année. Les UV, et principalement les UVA, sont responsables de ces réactions inflammatoires, mais il n’est pas rare que certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, antidépresseurs, fibrates ou quinidines) photosensibilisent l’épiderme, réaction qui peut être décuplée par certains composants de crèmes solaires.

Plutôt les femmes
Dans 9 cas sur 10, ce sont les femmes qui sont touchées par la lucite estivale. On ne sait pourquoi, mais cette réaction cutanée est extrêmement rare avant 18 ans et après 50 ans. Cependant, une jeune fille aura plus de risques d’en être victime si sa mère l’a été. Cette réceptivité apparaît soudainement chez des sujets n’ayant pas de sensibilité connue au soleil, même chez ceux ayant des phénotypes foncés (4 à 6).

2. Une réaction toxique

Tous les ans, une femme sur 10 voit subitement apparaître, principalement sur le décolleté et les avant-bras, petits boutons et tâches rouges provoquant des démangeaisons. Il s’agit de la lucite estivale bénigne, la plus fréquente des photodermatoses.

Bien que le langage courant attribue à ces réactions locales le terme d’allergies solaires, elles ne correspondent pas réellement à des allergies au sens médical. En effet, elles ne nécessitent pas de phase de sensibilisation préalable. Ces manifestations cutanées correspondent plutôt à des réactions toxiques locales qui rendent la peau hypersensible au soleil.

3. Comment l’éviter

Rien ne prévient à 100% une allergie solaire. Cependant, quelques gestes peuvent limiter son apparition et atténuer les effets de rougeurs et de démangeaisons.

– Exposez-vous progressivement au soleil, une heure maximum le premier jour.

– Fuyez les bains de soleil entre 12 et 15h, là où les UV A et B deviennent les plus agressifs pour la peau.

– Utilisez exclusivement un écran SPF 50, sans parfum, dont vous renouvellerez l’application toutes les heures, même par temps nuageux. Une crème solaire haute protection vous assure un bon pare-UV mais elle ne garantit pas que vous ne fassiez pas d’allergie.

4. Un risque de récidive

L’allergie au soleil évolue spontanément et disparaît au bout d’une semaine, à condition de fuir le soleil.
Seul problème, c’est une réaction récidivante, il y aura d’autres épisode au cours de votre vie. Si ce n’est pas l’année suivante, il surviendra sans prévenir dans deux ou trois ans, lors d’une simple exposition lors d’un week-end de mai ensoleillé.

Heureusement, il existe des moyens pour prévenir ces récidives…

5. Les grands moyens

Si la lucite estivale représente un vrai handicap qui gâche vos vacances, anticipez en prenant rendez-vous chez un dermatologue. Celui-ci vous proposera sans doute l’un des traitements suivants pour éviter que cette « allergie solaire » ne gâche vos vacances :

– Un traitement préventif avec un anti-allergène à prendre une quinzaine de jours avant les premières expositions.
– Si vous n’êtes pas du tout réceptive à ce traitement de base, il vous prescrira un antipaludéens de synthèse, à prendre avant et pendant l’exposition, qui limite grandement le risque d’allergie.
– Dernière solution, il est possible d’envisager une puvathérapie associant un médicament photosensibilisant à une légère irradiation d’UVA en cabine. Un traitement efficace mais long et remboursé partiellement par la Sécurité Sociale, il faut compter une quinzaine de séances, deux à trois fois par semaine.

Source : TopSante.com

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Cancer
Soleil en Cancer
1 degré
Sagittaire
Lune en Sagittaire
3 degrés
Lune Gibbeuse Croissante
Lune Gibbeuse Croissante
11 jours

F A C E B O O K


Link

Recevez avec un apéritif dinatoire flunch Traiteur !