14 02 2017

A Paris, une maison aux reflets bleutés


 

Entièrement pensée à l’intérieur d’un ancien entrepôt industriel, cette maison de ville en duplex de 160 m2 offre des espaces de vie confortables et chaleureux. Avec sa cour intérieure, elle jouit d’une luminosité idéale qui sublime la décoration au style éclectique, imaginée par la décoratrice Sophie Zaghdoun, surfant sur les codes industriels et contemporains. Les nuances de bleu habillent les différentes pièces de cette maison élégante qui peut accueillir jusqu’à 11 personnes. Visite !

Dans cette maison, les espaces respirent ! Une grande pièce à vivre, avec cuisine ouverte, salle à manger conviviale et salon cosy, ouverte sur le jardin, 4 chambres aux proportions généreuses, elles aussi tournées vers l’extérieur, plusieurs salles de bains et beaucoup de rangements. Découvrez en images les nombreux atouts de ce bien d’exception.

Le projet de décoration en bref
Idée : créer une maison de ville en duplex avec jardin, à la décoration contemporaine ponctuée de bleu.

Lieu : Porte de Versailles, Paris 14.

Surface : 160 m2 dont 4 chambres pouvant accueillir jusqu’à 11 personnes.

Au rez-de-chaussée, les espaces intérieurs s’ouvrent sur le jardin
Lorsque l’on passe le pas de la porte en ferronnerie noire, on découvre un immense séjour lumineux, ouvert sur une cour intérieure privative. Dans l’entrée, un meuble sur mesure accueille, d’un côté, un dressing pour famille nombreuse, de l’autre, tous les rangements nécessaires pour la cuisine américaine. Ce meuble deux en un délimite l’espace sans le cloisonner.

Véritable lieu de rassemblement, le vaste séjour offre des espaces différents, confortables et fonctionnels. La cuisine américaine, tout en sobriété, est délimitée du reste de la pièce à vivre par son tapis en vinyle imitation carreaux de ciment, qui apporte une touche d’authenticité revisitée. Dans l’espace salon, la décoration et l’aménagement invitent à la détente et la convivialité. Les nuances de bleu habillent mobilier et accessoires déco, réchauffant cette toile blanche immaculée. Matières chaleureuses, bois foncé et éclairage chaud, nous plongent dans une ambiance cocooning. Pour le style, la décoratrice d’intérieur Sophie Zaghdoun, a osé le mélange des genres. Une touche d’industriel pour rappeler l’entrepôt d’origine, quelques pièces d’allure vintage, du mobilier coloré façon pop et des références aux codes parisiens, l’éclectisme est roi ! Un bel espace salle à manger a trouvé sa place dans la pièce à vivre. La table et les chaises dépareillées en bois se dressent dans le prolongement de l’entrée, avec une vue directe sur la cour intérieure. Idéale par tous les temps, car couverte, elle offre un coin de verdure au coeur de la ville. Aménagée avec un gazon synthétique – plus facile d’entretien -, et des claustras en bois pour habiller le mur blanc, cette cour apporte aussi de la lumière naturelle aux espaces intérieurs.

A droite de l’entrée, on chemine vers la seule chambre du rez-de-chaussée, imaginée comme une suite parentale avec dressing et salle de bains. D’une surface plus que confortable de 40 m2, la chambre s’inscrit dans la lignée du séjour, avec pour fil conducteur le bleu. Traité dans des nuances turquoises, il apporte une touche de pep à l’ambiance. Les chevets et lampes en métal sont une référence au style industriel, autre point d’orgue de la décoration. Le rouge de l’un des chevets est la touche pimentée pour finaliser le décor. Très agréable, cette chambre s’ouvre elle aussi sur l’extérieur, offrant une vue reposante sur la cour intérieure depuis le lit.

A l’étage, les chambres se font toutes plus confortables et spacieuses les unes que les autres
Pour découvrir les 3 chambres restantes de la maison, on emprunte un escalier en béton coloré. Le rose cendré choisi contraste avec les murs blancs, insufflant un peu de douceur à l’ambiance. Un premier pallier sur la gauche dessert une première chambre bénéficiant d’une belle hauteur sous plafond. Grâce aux larges ouvertures, la luminosité pénètre l’intérieur de la chambre, se reflétant sur le sol blanc brillant. Afin de rester en cohérence avec le projet de décoration, les touches industrielles continuent ici aussi de ponctuer le décor. Chaise noir indus, plaques en métal en guise de tête de lit, lampes et chevets en acier noir, autant de références au style atelier. Et le bleu, cerise sur le gâteau… Cette chambre partage une salle de bains avec une seconde chambre, donnant sur la cour intérieure.

Dans cette seconde chambre, tout aussi haute de plafond, la tête de lit a été travaillée sur mesure. Une partie du cadre a été réalisée en peinture bleu électrique, tandis que le centre est composé d’un papier peint à motif, de chez Arte International. Le grand tapis gris crée une continuité dans toute la pièce, depuis le lit où le plaid chiné s’inscrit dans les mêmes tonalités. Ouverte sur la cour intérieure, la pièce bénéficie aussi d’une belle luminosité.

En poursuivant la montée dans l’escalier, on découvre un espace bureau aménagé sur le palier. Attenant à une salle de bains, il bénéficie de la lumière naturelle grâce aux ouvertures créées en partie haute du mur. Un tapis graphique apporte une touche de couleur pep.

Dans le prolongement de l’escalier, se dévoile une chambre d’enfants en longueur. Avec ses 3 lits et tableaux colorés assortis, l’ambiance de cette chambre se veut plus amusante, mais toujours chic et confortable. Depuis les lits, on bénéficie également de la vue sur la cour intérieure. Le blanc légèrement cassé des murs apporte une sensation de cocon à la chambre. Les touches de couleurs ponctuent ce décor apaisant. Les abat-jours de lampes projettent des ombres chaleureuses au mur, reprenant la couleur des plateaux en liège des chevets.

Vous pouvez louer cette maison, et bien d’autres, sur le site de Sweet Inn, une plate-forme de location de biens immobiliers, qui propose plus de 200 logements à travers le monde. Le concept ? Des appartements et maisons mêlant services hôteliers et confort « comme à la maison ».

Source: http://www.cotemaison.fr

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,