1 05 2013

7 bonnes raisons de se mettre au vélo


 

 

C’est décidé, on s’y met !

« Quand ton moral est bas, quand le jour te paraît sombre, quand le travail devient monotone, quand l’espoir n’y est pas, grimpe sur un vélo et roule sans penser à autre chose que le chemin que tu empruntes », disait déjà Sir Arthur Conan Doyle il y a près d’un siècle. Et qu’il soit synonyme de détente, de balade ou de transport, il continue à faire le bonheur de chacun aujourd’hui.

Le vélo, dont le surnom n’est autre que la petite Reine (de quoi nous faire rêver), a en effet gardé une place certaine dans notre vie, au point de devenir un sujet de débat politique à part entière. En janvier, à l’occasion des premières Rencontres nationales du vélo, le ministre chargé des Transports, Thierry Mariani, a présenté les mesures phares du premier « Plan national vélo » visant à promouvoir son usage quotidien, aménager des infrastructures et améliorer la sécurité des cyclistes.

« Les avantages du vélo sont nombreux en termes de santé, de réduction des pollutions atmosphériques et de réduction du bruit, de budget des ménages, de développement économique », a-t-il insisté. Si vous hésitez encore à vous y mettre, nous passons en revue tous ces mérites. En selle !

Il y en a pour tous les goûts

Que le vélo pour vous soit synonyme de balade champêtre, d’aventure en forêt, de sport ou de transport, sachez que vous trouverez toujours pédale à votre pied. Mais pour éviter les maux de dos et autres, quel que soit le type de vélo vers lequel votre coeur penche, il convient néanmoins de suivre certains conseils.

Le VTT ou vélo tout terrain
Certainement le plus adapté à tous les types de pratiques, il permet de circuler aussi bien sur des terrains lisses qu’accidentés (montagne, forêt). Bénéficiant de suspensions avant et arrière, voire dans le cadre (vélo « tout suspendu »), il assure confort et adhérence malgré les secousses. Ce vélo possède de nombreuses vitesses (entre 18 et 21 en général) ainsi que des freins allant du plus simple (V brakes classiques) au plus technique (disques hydrauliques), le prix étant évidemment proportionnel au niveau de technicité.

Plus le VTT est léger, plus il sera performant et moins son maniement demandera d’efforts. L’aluminium mais surtout le titane font désormais de vos bécanes des poids plume. Seul frein encore une fois, le prix. Un autre inconvénient reste la posture, plus « pliée » que sur un vélo de ville, et donc plus contraignante pour votre dos et votre souffle.

Le VTC ou vélo tout chemin
Véritable intermédiaire entre le VTT et le vélo de ville, il existe en deux versions adaptées à votre pratique. Si votre vélo est destiné à des promenades le week-end ou à des petits trajets, un VTC « balade » vous conviendra parfaitement. En revanche, si vous souhaitez en faire un usage plus sportif, préférez un modèle « randonnée ». Ce type de vélo reste cependant plus performant sur les routes que sur les pistes (en forêt ou en montagne).

Le vélo de ville
Idéal pour les déplacements urbains, réguliers ou occasionnels, son guidon courbé et relevé permet de circuler avec le dos à la verticale. La selle a son importance puisque vous passerez la majorité du trajet assise. Privilégiez donc une selle large, rembourrée de préférence. Le vélo de ville est également équipé de certains accessoires utiles (béquille, porte-bagage, panier à l’avant, etc.) et d’un cadre encore abaissé pour faciliter l’enjambement.

Enfin, pour savoir si la hauteur de votre vélo est la bonne, il suffit de vous assoir dessus. Pour les VTT et les VTC, vous devez être en mesure de poser la pointe du pied au sol. Pour les vélos de ville, c’est l’avant du pied (mais pas la plante), qui doit toucher terre. Cette règle est simple mais efficace car elle vous évitera de trop solliciter votre genou et donc de provoquer certaines blessures telles qu’une tendinite. Soyez également attentive à la position de votre dos qui doit être droit et non courbé pour ne pas endommager les disques de votre colonne.

Finis bouchons et stress au volant pour aller au travail ! Du haut de votre deux roues, vous dompter sans mal les rues et avenues les plus embouteillées sous les yeux envieux des automobilistes impatients.

Et les avantages ne s’arrêtent pas là. Outre le fait que vous ne perdrez plus de temps à rejoindre votre auto deux rues plus loin ou à la sortir du garage, vous en gagnerez également pendant cette étape généralement épineuse qu’est le stationnement. Etant donné le faible encombrement du « véhicule » et la règlementation peu claire sur le sujet, vous devriez pouvoir garer votre vélo à peu près où vous voulez (en évitant évidemment les emplacements gênants comme les passages piétons, les trottoirs étroits, etc.)

Encore mieux, votre bicyclette vous permet de découvrir le monde magique des raccourcis, parfois inexplorable en voiture. Un excellent moyen de refaire connaissance avec votre ville et de percer ses secrets itinéraires.

Enfin, cela reste l’un des meilleurs moyens de transport pour ceux qui n’ont pas le permis, même s’il faut respecter et donc connaître le code de la route.

C’est écolo

Probablement l’argument le plus fréquent, le plus facile mais aussi celui qui a le plus de sens. Prendre soin de l’environnement à son échelle ne se limite pas qu’au tri sélectif, même si cette pratique doit être saluée. Rien que pour des petits trajets, enfourcher son vélo plutôt que de faire démarrer son moteur permet de faire une économie de 700kg à 1000kg de CO2 en moins d’un an.

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser, un cycliste inhale moins de CO2 qu’un automobiliste car il respire au dessus des pots d’échappement, à l’inverse d’une ventilation de voiture, et reste moins longtemps dans les zones embouteillées où les polluants sont concentrés.

En plus de sa pollution de l’air inexistante, le vélo agit également sur la pollution sonore puisqu’il est totalement silencieux.

Mais si l’argument écolo ne vous convainc pas, peut-être que le financier pourra s’en charger. En effet, vous n’avez certainement pas échappé à la flambée des prix du carburant, et plus particulièrement au dépassement du seuil symbolique des 2€ pour le sans plomb 95 il y a moins d’un mois. Votre deux roues, lui, ne vous coûtera qu’un entretien régulier et un peu d’huile de coude car son diesel, c’est vous ! Et oui, être vert peut aussi vous aider à ne pas finir dans le rouge.

Ça nous fait une belle jambe

Même si vous n’en faites que pour vous balader à allure douce, s’il est pratiqué régulièrement, le vélo, tout comme la marche, fait travailler de nombreux muscles et vous aide à sculpter votre silhouette. Et contrairement à ce que l’on peut penser, les jambes ne sont pas les seules sollicitées dans l’effort.

En effet, pédaler fait essentiellement travailler vos jambes, et plus particulièrement les quadriceps, les ischio-jambiers, les mollets ainsi que les muscles fessiers, mais le fait de se tenir à un guidon fait également appel à vos abdominaux et à moindre mesure à vos pectoraux, vos bras et votre dos. L’avantage indéniable du vélo est que, contrairement à la course à pied, vos genoux n’ont pas à subir tout le poids de votre corps et sont donc moins traumatisés. Mais comme tous les sports d’endurance, le vélo est avant tout bon pour votre coeur.

Côté calories, sachez que la petite Reine peut vous faire brûler de 300 à 500 Kcal/h si vous pédalez à rythme moyen et plus de 600 Kcal/h à rythme soutenu. Passées 30 minutes d’effort, ce sont vos réserves de graisses qui seront attaquées. C’est le sport idéal pour se débarrasser de la cellulite située sur les cuisses. Si vous n’utilisez pas votre vélo tous les jours, essayez de le faire une à deux fois par semaine pendant une heure minimum et à vous les jambes fuselées et toniques et les fesses rebondies !

On peut en faire en famille

Toute votre tribu pédalant de concert alors que le soleil printanier vous offre ses premiers rayons… Le tableau vous plait ? Pourquoi ne pas y rentrer ! La promenade à vélo est une activité familiale ludique, peu coûteuse, simple et lors de laquelle on ne voit généralement pas le temps passer.

Si votre enfant n’est pas encore en âge de tenir sur son propre vélo, il sera ravi de profiter de la balade comme passager sur le vôtre. Les porte-bébé sont aujourd’hui à des prix très abordables et bénéficient de nombreux réglages pour le plus grand confort de votre marmot. Le mieux est de choisir un siège répondant à la norme européenne de sécurité EN 14344.

Dès l’âge de 3 ans, votre petit peut monter sur sa propre bécane à roulettes, mais pour un usage très limité. Pour les promenades plus longues, attendez peut-être qu’il ait complètement apprivoisé ce mode de transport pour qu’il soit à l’aise en vous suivant et puisse lui aussi profiter du paysage. D’un point de vue physique, le vélo est également excellent pour le développement psychomoteur de l’enfant (équilibre, coordination). Il représente aussi un très bon outil d’apprentissage de l’orientation. Si vous partez en pique-nique, vous pouvez lui expliquer votre itinéraire à l’allée et lui demander de vous guider au retour.
Qu’il soit sur un porte-bébé ou sur son vélo, pensez bien à l’équiper d’un casque et d’autres protections que vous jugerez nécessaires.

Mais si vous n’avez pas d’enfants, la balade ludique marche aussi avec Jules et les amis !

C’est tendance

Impossible d’y échapper l’été dernier : Leonardo DiCaprio et Blake Lively pédalant côte à côte, en balade romantique dans les rues de Manhattan. Mais les deux tourtereaux, aujourd’hui séparés, ne sont pas les seules stars fans du deux roues.

Dans la famille des people amoureux de leur vélo, je demande… Natalie Portman ! Fidèle à sa réputation d’écolo, l’actrice oscarisée montre l’exemple en prenant régulièrement d’assaut les avenues new-yorkaises armée de sa bicyclette. La côte Ouest, quant à elle, est devenue le terrain favori de Miley Cyrus, Kate Hudson, Anna Paquin et Katy Perry.

Dans les rues de Londres, c’est le mannequin Elle McPherson que vous pourrez certainement croiser, si ce n’est le maire de la ville, Boris Johnson (moins glamour, on vous l’accorde). De son côté, Jessica Alba a convaincu les Parisiennes de se mettre au Vélib’ en pédalant dans la capitale avec classe.

Beaucoup optent également pour la balade familiale, comme Naomi Watts et Liev Shrieber, régulièrement photographiés lors de promenades dominicales, ou bien encore Angelina Jolie et Brad Pitt qui attèlent leurs deux roues pour sortir toute la tribu.

Au Feminin

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Balance
Soleil en Balance
5 degrés
Bélier
Lune en Bélier
6 degrés
Pleine Lune
Pleine Lune
15 jours

F A C E B O O K