7 10 2013

3 façons de se sentir plus à l’aise dans la chambre à coucher


 

chambre  

Stimulez votre estime de soi et développez une image positive de votre corps à l’aide de ces conseils.

Stimulez votre estime de soi dans la chambre à coucher

Nous vivons actuellement une ère culturelle assez froide et je ne fais pas allusion aux hivers d’Iqaluit. Malgré la croyance populaire laissant croire que les médias sexualisés et la pornographie prolifique indiquent une aisance avec tous les aspects sexuels, les Nord-Américains ont le cœur beaucoup plus victorien que porté vers Victoria Secret. Bien sûr, les modes et les attitudes ont changé de façon spectaculaire; nos grand-mères auraient été scandalisées si leurs sœurs avaient montré trop de chevilles. De nos jours, certaines adolescentes exhibent leurs décolletés et leurs sous-vêtements tous les jours.

Mais le changement social rapide est un phénomène extérieur. Intérieurement et psychologiquement, beaucoup d’entre nous n’ont pas suivi le rythme. On peut souhaiter parvenir à se sentir à l’aise en exhibant son érotisme avec son mari, mais l’on traîne encore une partie de l’ancestrale pruderie dans notre ADN.

En tant que psychologue et sexologue, j’ai travaillé avec beaucoup de femmes (et d’hommes) pour les aider à stimuler leur estime de soi et à développer une image corporelle plus positive. Je vous fais part ici de quelques conseils.

chambre1

Rappelez-vous, c’est naturel d’être nu

Tous les bébés vous rappelleront qu’être nu c’est ce qu’il y a de mieux, puisqu’ils ôtent leur couche dès que vous avez le dos tourné. Pour vous aider à retrouver cette aisance naturelle avec votre corps, la prochaine fois que vous serez seule à la maison, ou qu’il n’y aura que vous et votre mari, quel que soit le moment de la journée, pourquoi ne pas enfiler une robe fluide ou un peignoir, et laisser tomber soutien-gorge et culotte? Laissez la sensation du tissu sur votre corps vous aider à vous sentir plus libre et plus sensuelle. Plus nous évitons quelque chose, plus nous devenons anxieux, alors exercez-vous à être presque nue, ou toute nue, le plus souvent possible. Entrez sous la douche et sortez-en sans serviette. Essayez de dormir nue. Lorsque vous êtes seule à la maison, fermez les stores et promenez-vous sans vêtements.

chambre2

Affichez-vous nue en public, dans des lieux appropriés, bien entendu

Je me souviens d’avoir été sur une plage à Nice, en France, quand j’avais 22 ans. Être dans un endroit où toutes les femmes avaient les seins nus m’a fait me sentir comme si j’étais « out », donc j’ai osé emboîter le pas. En me mêlant aux femmes aux seins nus, mon malaise s’est évaporé rapidement. J’ai vu des mamans à moitié nues avec leurs enfants, des amis et même des collègues de travail. Aucun d’eux ne semblait crispé par leur nudité. Sortir avec des femmes qui laissent tout voir vous aide à vous détendre nue. Si un voyage sur une plage européenne n’est pas dans votre budget, essayez une demi-journée dans un spa coréen, où des femmes sans vêtements trempent dans des piscines chaudes et se font frotter le corps sans que personne ne lève un œil sur vous. Ou, plus accessible encore, osez vous changer dans le vestiaire de votre salle de gym local ou à la piscine plutôt que d’utiliser une cabine ou une section privée de changement. Encore une fois, vous ne serez certainement pas la seule.

chambre3

Déshabillez-vous et ne vous jugez pas

Pour votre prochain exercice, plantez-vous debout devant un grand miroir entièrement nue, sans accessoires, bijoux, ni maquillage. Regardez lentement chaque partie de votre corps, en commençant par vos pieds et en montant vers le haut jusqu’à votre tête. Laissez tomber les pensées négatives. Ne vous critiquez pas, ne vous jugez pas, ne vous comparez pas ou ne décidez pas de « réparer » quoi que ce soit. Si ça vous paraît difficile, bienvenue au club. La plupart des femmes seront mal à l’aise de s’observer et elles se concentreront sur les défauts perçus. Bien que cet exercice puisse être difficile, persévérez. Faites-le tous les jours pendant un mois et augmentez la longueur de temps que vous passerez devant le miroir. Progressivement, vous allez développer une plus grande aisance devant votre nudité. Cette facilité se traduira par plus de plaisir à faire l’amour avec votre chéri.

Apprendre à être bien dans sa peau est important. Il faut y travailler. À un profond niveau, l’inconfort d’être nue reflète souvent une mauvaise perception corporelle, qui peut se traduire par le doute de soi et un manque d’ouverture sexuelle. Si vous cherchez un moyen d’être une amante plus confiante, apprendre à vous détendre dans votre plus simple appareil va stimuler votre estime de soi. Vous profiterez davantage du sexe quand vous oublierez de vous soucier de votre cellulite — et c’est la vérité toute nue.

Source: http://www.plaisirssante.ca/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Sagittaire
Soleil en Sagittaire
24 degrés
Balance
Lune en Balance
28 degrés
Dernier Croissant
Dernier Croissant
24 jours

F A C E B O O K