20 09 2013

13 choses que vous ignoriez au sujet des aliments biologiques


 

legumes11  

Avant d’acheter des aliments biologiques, voyez ce que les spécialistes de l’alimentation nous disent sur les bons choix à faire en la matière.

Avant la Deuxième Guerre mondiale, toutes les cultures étaient biologiques. Ce n’est qu’après que les agriculteurs ont commencé à utiliser de nouveaux pesticides et produits chimiques synthétiques pour se débarrasser des mauvaises herbes, des insectes et des rongeurs. Qu’est-ce qui n’est pas nouveau? Beaucoup de gens s’inquiètent des répercussions à long terme de l’ingestion des résidus chimiques dans les produits agricoles « traditionnels » (p. ex . les cultures traitées) ainsi que de l’incidence que ces traitements ont eue sur la planète et nos ressources.

legumes12

Bien des gens font des efforts en vue de rendre les aliments bio accessibles à tous, qu’il s’agisse d’entreprises gigantesques comme Walmart, d’organisations sans but lucratif comme Growing Power, ou d’un jardin communautaire situé à Milwaukee, qui aide des milliers de résidents de la région à se procurer des aliments à prix abordables et issus de modes de production viables.

legumes13

Selon l’Association pour le commerce des produits biologiques, bien que les ventes d’aliments et de boissons biologiques aient augmenté, passant d’un milliard de dollars en 1990 à environ 29 milliards de dollars en 2011, cette hausse ne représente que 4,2 % de tous les aliments vendus aux États-Unis.

legumes14

Ce sont ces groupes qui peuvent bénéficier le plus des aliments bio. Des études ont montré que les fœtus et les jeunes enfants pourraient subir des préjudices causés par l’exposition à des taux de pesticides, même si ceux-ci sont très faibles.

legumes15

L’une des critiques populaires veut que les agriculteurs ne soient pas en mesure de cultiver suffisamment d’aliments biologiques pour tout le monde. Il est vrai que si tout le monde devait manger de la viande biologique en grande quantité, il serait difficile pour le secteur de l’agroentreprise actuel de produire suffisamment d’aliments bio pour nourrir le bétail. Cela dit, si les gens mangeaient moins de viande et qu’un changement de philosophie survenait à grande échelle, il serait possible de développer nos terres en vue de récolter des produits biologiques, comme nous le faisions avant la Deuxième Guerre mondiale. Qui plus est, nous irions probablement plus loin dans la bataille pour éradiquer la faim.

legumes16

La plupart des marques de produits biologiques que vous voyez dans les allées d’épicerie appartiennent à des sociétés de très grande envergure. Bear Naked? Kashi? Morningstar Farms? Kellogg. Naked Juice? Pepsi. Odwalla? Coca-Cola. LaraBar? Cascadian Farm? General Mills. Bolthouse Farms est la toute dernière acquisition de Campbell, et ce, pour plus d’un milliard et demi de dollars

legumes17

Pour arriver dans votre assiette, la plupart des aliments parcourent plus de 1 600 kilomètres — même les produits bio. Vérifiez les étiquettes ou demandez au gérant du marché pour connaître l’origine de votre produit biologique et essayez d’acheter des produits locaux. En plus de prendre soin de l’environnement, le fait d’acheter ces produits permet de faire rouler l’économie de votre collectivité. Remarque : Même si une petite ferme locale n’est pas certifiée biologique, la plupart d’entre elles utilisent des méthodes de cette nature.

legumes18

Le département de l’Agriculture des États-Unis exige que « la viande, la volaille, les oeufs ainsi que les produits laitiers biologiques proviennent d’animaux… à qui aucun antibiotique ni aucune hormone de croissance n’ont été administrés »; il se pourrait que les animaux aient seulement mangé du maïs biologique plutôt que du maïs traditionnel. Par contre, il vaut probablement la peine d’acheter de la viande bio si vous voulez réduire votre exposition à des bactéries résistantes aux antibiotiques.

legumes19

Lorsqu’il est question de poissons et de fruits de mer, il n’existe pas de réglementation fédérale qui garantit que la production est « viable » ou « biologique ». Autrement dit, si vous voyez des fruits de mer étiquetés comme tels, méfiez-vous : aucune exigence du gouvernement fédéral ou d’un État ne demande de respecter des normes précises, la toxicité du produit n’a pas été testée et celui-ci est probablement plus cher.

legumes22

Selon un article publié récemment dans le domaine de la pédiatrie, les chercheurs ont établi que le lait provenant de vaches ayant reçu des hormones semblait sans danger pour les enfants et ont conclu qu’il n’y avait pas de différence significative quant à la concentration d’œstrogène par rapport au lait traditionnel. La surprenante recommandation : boire du lait écrémé (biologique ou non), car le lait comportant plus de matières grasses contient plus d’œstrogènes, ce qui a été associé au cancer et à d’autres troubles hormonaux.

legumes21

Une méta-analyse menée par l’Université de Stanford a indiqué que « manger des aliments biologiques n’entraîne pas de bienfaits sur la santé », ce qui a suscité beaucoup de commentaires sur les avantages des produits biologiques. Les chercheurs se sont toutefois penchés sur la composition nutritive sans examiner les résidus de pesticides et la résistance aux antibiotiques. Ils ont en outre délaissé le contexte dans son ensemble, c’est-à-dire le fait que les systèmes de bio-agriculture renouvellent le sol et protègent les ressources importantes, notamment l’eau, comparativement à l’agriculture traditionnelle, qui peut contaminer le sol et l’eau avec les produits chimiques et l’azote.

legumes20

Laver les produits traditionnels ne permet pas d’enlever tous les pesticides et de les rendre biologiques. Les rincer peut permettre d’en éliminer de la surface de l’aliment, mais ceux qui se trouvent dans la chair y restent (par contre, laver les aliments permet d’enlever les pathogènes associés aux toxi-infections alimentaires, alors ne sautez pas cette étape).

legumes23

Si un aliment est emballé et qu’il est étiqueté bio, cela veut dire qu’il est plus sain dans la mesure où il a été produit sans ingrédients artificiels, agents de conservation ou irradiation à tout le moins. Vous pouvez aussi être satisfait du fait que les travailleurs, les animaux et l’environnement ont tous été mieux traités dans le processus. Par contre, il se pourrait que ce produit n’ait aucun avantage sur le plan nutritionnel.

legumes24

Les engrais chimiques ne sont efficaces que pour contrôler les organismes nuisibles avant qu’ils n’y deviennent résistants. Par la suite, il faut créer de nouvelles formules plus fortes, qui appauvriront tôt ou tard les sols. En fait, les avantages à court terme des cultures traditionnelles (c.-à-d. des prix plus bas) réduisent nos chances de revenir aux méthodes biologiques.

legumes25

Quatre des plus importantes entreprises agrochimiques au monde possèdent étonnamment 50 % des semences destinées à l’agriculture à l’échelle de la planète — et ces semences ne sont pas conçues pour des conditions de culture biologique. Alors que nous devons penser aux sols, il faut aussi tenir compte des semences; il est essentiel de développer et de maintenir la diversité génétique des cultures.

legumes26

Selon les plus récentes données tirées du site Organic-World.Net, seulement 0,6 % des cultures aux États-Unis sont biologiques et ne sont pas génétiquement modifiées.

legumes27

Puisque le sol est nourri par des méthodes naturelles, les cultures sont plus aptes à résister aux maladies et aux insectes. Lorsque les animaux nuisibles deviennent incontrôlables, les bio-agriculteurs se fient à des options naturelles comme les prédateurs d’insectes, des pièges et la perturbation de la reproduction pour s’en débarrasser et restaurer l’équilibre de leur terre.

legumes28

Selon le département de l’Agriculture des États-Unis, à moins que l’étiquette n’indique « 100 % biologique », seulement 95 % des ingrédients d’un produit bio doivent provenir d’une telle culture. En outre, certains ingrédients sont exclus de la définition puisqu’ils sont « trop difficiles à produire de façon biologique », notamment les aliments qui comprennent des boyaux à saucisse, certains colorants, de la poudre de céleri et des huiles de poisson.

legumes29

Les aliments biologiques sont assujettis à des règles très strictes du département de l’Agriculture des États-Unis : aucun engrais synthétique, aucune hormone de croissance ni de reproduction synthétique, aucun antibiotique ni OGM; tout pesticide utilisé doit être d’origine naturelle. Il faut trois ans et des milliers de dollars de frais pour que les fermes deviennent biologiques. Une fois qu’elles sont certifiées, les agriculteurs se soumettent à des inspections régulières, ils doivent maintenir des registres détaillés et être préparés à des visites-surprises aux fins de vérifications du sol et de l’eau. Les aliments « naturels » ne sont pas scrutés aussi rigoureusement.

legumes30

Tout ce que vous pouvez acheter peut être un produit certifié bio fait de fibres biologiques, qu’il s’agisse de t-shirts, de serviettes de table ou de tampons d’ouate. Les fleurs et les meubles bio gagnent aussi en popularité.

Source: http://selection.readersdigest.ca/

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Gémeaux
Soleil en Gémeaux
0 degré
Balance
Lune en Balance
12 degrés
Premier Quartier
Premier Quartier
7 jours

F A C E B O O K


Link

Recevez avec un apéritif dinatoire flunch Traiteur !