8 02 2014

Offrir un nettoyage à votre corps : 10 Jours pour chasser kilos et toxines


 

 

C’est le moment de vous offrir un nettoyage!

Objectif : chasser les toxines pour retrouver votre vitalité et perdre les petits kilos accumulés pendant. Les conseils du nutritionniste pour une détox facile à suivre.

1. Une petite baisse de forme?

Le, ou plutôt, les responsables de cette baisse de tonus, ce sont les résidus métaboliques issus du renouvellement des cellules, de la lutte contre les infections, mais aussi le stress et surtout nos menus déséquilibrés.

Normalement et à moins d’une pathologie rénale ou hépatique, le corps se « désintoxique » naturellement grâce à ses principaux organes dépuratifs que sont le foie et les reins.

Le premier remplit le rôle d’une véritable usine chimique en transformant les toxines que nous absorbons pour faciliter leur élimination. De leur côté, les reins sont chargés de purifier le sang en éliminant les substances nocives, telle l’urée, et de réguler les échanges de sels.

Véritable station d’épuration de l’organisme, ils filtrent ainsi près de 200 litres de liquide par jour.

« Mais, si l’on surcharge le mécanisme de la digestion, en particulier avec des aliments trop riches en graisses, les toxines s’accumulent, les organes purificateurs finissent par s’engorger et l’organisme, soumis à trop rude épreuve, affiche une baisse de tonus générale.

2. Un plan d’attaque pour vous redynamiser

Le printemps arrive à point nommé pour délester le corps des toxines accumulées pendant l’hiver et vous offrir une pause santé en adoptant une alimentation légère, équilibrée et surtout diversifiée pour ne plus s’intoxiquer.

Les bases de notre cure détox ? Des fruits, des légumes, des céréales faciles à digérer, et des ingrédients simples, mais savoureux, afin de tenir sans se priver. Le tout stimulera vos fonctions d’épuration et remodèlera votre silhouette, en agissant essentiellement sur la cellulite installée.

Oubliez, pour un temps, les plats préparés. Ils contiennent des exhausteurs de goût et des conservateurs qui ne facilitent pas le travail du foie.

Ils sont aussi souvent plus salés et plus gras que nos petits plats maison.
Donnez du croquant à vos salades en les parsemant de pignons de pin, de graines de pavot ou de sésame grillées. Assaisonnez-les de sauce au yaourt (3 c. à soupe de yaourt brassé, 1 c. à soupe de jus de citron ou de pamplemousse, 1/2 c. à soupe d’huile d’olive, sel et poivre), ou tout simplement d’un filet d’huile d’olive et de vinaigre de cidre. Parfumez à l’envi vos mets avec des herbes aromatiques, de l’ail et de l’oignon frais, aliments détoxifiants par excellence.

3. Faites la chasse aux graisses cachées.

Notre alimentation nous apporte des calories qui proviennent pour 50 % des lipides (graisses), pour 35 % des glucides (sucres et féculents) et pour 15 % des protéines (viande et poisson essentiellement).
Or, l’idéal serait de consommer 55 % de calories d’origine glucidique et 30 % seulement de calories ayant les lipides pour origine, assure le nutritionniste. D’où l’importance de traquer les graisses cachées.

Où se cachent-elles ? Dans les viennoiseries et biscuits variés, les charcuteries grasses (sauf les jambons), les nems, quiches, les sauces, les plats rissolés et les fritures, les plats préparés et tous les desserts.
Misez sur les glucides complexes et surtout les fibres, en augmentant votre consommation de légumes verts et de légumineuses.

Au pain et riz blanc, préférez les céréales complètes qui en regorgent. Les fibres sont des sucres tellement complexes qu’ils ne sont pas digérés, ajoute le Dr Nordon. Elles jouent donc un rôle entraînant dans le tube digestif, permettant une évacuation rapide des déchets. De plus, elles influent sur les échanges intestinaux en évitant, par exemple, la réabsorption du cholestérol au niveau du côlon.

4. Délestez-vous des mauvaises habitudes

A la vapeur, aux micro-ondes, au four, en papillotes. Les graisses sont digérées lentement et en dernier lieu.
Elles encombrent donc plus longtemps le système digestif et leur assimilation coûte peu de calories à l’organisme.

Un exemple : une belle assiette de riz nature (environ 400 g) équivaut en calories à une tartelette aux poireaux, moins rassasiante et beaucoup plus grasse.
Non seulement la digestion du féculent sera plus facile, mais elle réclamera deux à trois fois plus d’énergie à votre organisme.

Mais ne bannissez pas pour autant les matières grasses : elles sont essentielles. Utilisez-les crues, en ajoutant un filet d’huile d’olive sur vos salades ou vos poissons en papillotes, ou une noisette de beurre allégé sur vos pommes de terre vapeur.

Evitez les excitants

Pendant ces 10 jours détox, abstenez-vous, si possible, de tabac, de café et de thé. Si vous êtes vraiment accro au petit noir, limitez votre consommation à une tasse par jour et essayez le thé vert, riche en antioxydants. Enfin, plutôt qu’un verre d’alcool, dégustez un cocktail de légumes frais.

5. les meilleurs aliments purifiants

Certains fruits et légumes regorgent de micronutriments purifiants : n’hésitez pas à les mettre aussi souvent que possible à vos menus quotidiens.

– L’ail
L’ail fluidifie le sang, fait baisser la tension artérielle et même le mauvais cholestérol. C’est enfin, un bon désinfectant intestinal. L’idéal serait d’en manger l’équivalent d’une gousse par jour.
Afin de le rendre plus digeste, enlevez le germe, et pour lutter contre la mauvaise l’haleine, croquez un brin de persil.
– L’asperge et la rhubarbe, gorgées de sels minéraux et de vitamines, elles sont très peu caloriques. Toutes deux favorisent la diurèse et l’élimination des toxines.
– L’artichaut, diurétique, est également un excellent dépurateur biliaire.Le citron, aide à combattre la fatigue grâce à sa richesse en vitamine C. Il régule le pH sanguin (taux d’acidité).
– Le cresson et la roquette participent à la régénération de la flore intestinale, et donc au bien-être digestif.
– Le radis noir, le pissenlit et le fenouil sont des nettoyants parfaits. Ils stimulent les fonctions hépatiques et biliaires, et favorisent ainsi l’élimination rénale.
– Le poireau, cousin de l’oignon, contient une mine de fibres pour stimuler et purifier les intestins. Il est aussi diurétique et regorge de minéraux antioxydants.
– Les poivrons mobilisent et purifient les intestins.
– Le vinaigre de cidre, riche en minéraux et en enzymes, est considéré comme un très bon fortifiant et stimulant du métabolisme.

6. Votre salade spécial détox

Une recette de salade vitaminée et anti-toxines qui vous aidera à mieux digérer pendant vos 10 jours détox :

– Cueillez de jeunes feuilles de pissenlit à l’écart de la pollution.
– Dans une poêle, chauffez légèrement des graines de courge, de cumin, et un peu de sel.
– Préparez une vinaigrette d’huile de noix, légèrement sucrée au miel ou au vinaigre balsamique blanc.
– Ajoutez à cette vinaigrette le pissenlit, les graines de courge et le cumin. Dégustez !

Le pissenlit régule le transit intestinal grâce à sa double action sur la bile.
Il donne aussi un coup de fouet aux enzyme hépatiques, chargés de transformer les toxines que nous ingérons et de les rendre inoffensives.

Le pissenlit a également une action anti-inflammatoire : il soulage donc les irritations de l’intestin et de l’estomac.

 
 
 
 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Calcul de l'indice de masse corporelle

  • Genre
  • Poids (kg)
  • Taille (cm)

A    L i r e    A u s s i



H o r o s c o p e

Scorpion
Soleil en Scorpion
3 degrés
Sagittaire
Lune en Sagittaire
23 degrés
Premier Croissant
Premier Croissant
4 jours

F A C E B O O K